Le jour où j’ai compris que je n’étais pas malade

Vous avez eu à faire à un pervers narcissique Madame. Et si ce n’était pas suffisant, un grand, très grand manipulateur.

Oulala, attendez.

Pervers, je pense savoir ce que c’est (on en croise tous les jours).

Narcissique, rien de plus simple, c’est quelqu’un qui accorde une importance démesurée à sa personne. Enfin, je crois.

Manipulateur, pas trop compliqué non plus, c’est quelqu’un qui pour arriver à ses fins nous manipule subtilement, sans que nous nous en rendions compte. Enfin, je crois.

Donc tout ça mélangé, cela donne quoi ? Un cocktail explosif ? Un virus ? Une bombe ?

Mon Dieu, mais qui avais-je côtoyé  pendant ces années si opaques de ma vie.

Je ne suis quand même pas une demeurée, je m’en serais aperçue si j’avais à faire à une personne qui cumulait ces 3 définitions ténébreuses, qui, après réflexion, sont tout de même assez néfastes, disons-le.

Ne soyez pas inquiète Madame, la plupart des personnes qui ont à faire à ce type de pathologie ne s’en rendent pas compte. C’est la plus grande force des pervers narcissiques.Vous n’avez rien à vous reprocher.

twitter-narcissique                      Handsome narcissistic suit proud young man looking himself in the mirror

Pathologie ? C’est grave.

Mais pour qui ?

Car si je suis ici aujourd’hui dans votre Cabinet Docteur, c’est pour que vous m’aidiez à comprendre ce que j’ai fait de mal.

J’en ai conscience que j’ai forcément du faire quelque chose de mal, c’est déjà un bon début, non ? Je suis fière de moi, moi.

Vous présentez et me décrivez tous les symptômes malheureusement classiques du mode opératoire des pervers narcissiques.

Parlons-en, si vous souhaitez toujours le faire.

Je commence à dire tout ce qui me passe par la tête, une multitude de souvenirs et de pensées se croisent, s’entremêlent et en apportent d’autres.

Mais alors…

Je me rappelle tous ces cadeaux, toutes ces fleurs, tous ces coups de fil, ces messages et mails incessants qui ne me laissaient pas le temps (et l’envie) de penser à autre chose, en fait à personne d’autre maintenant que j’y pense.
Ce processus de séduction tel un rouleau compresseur où chaque détail est étudié avec minutie pour me faire croire que je suis seule et unique.

Me convaincre que j’avais une chance inouïe qu’il m’ai choisie (parce que c’est LUI qui m’a choisie, évidemment) car toutes les femmes qui ont eu la formidable aubaine d’être dans sa vie, étaient des femmes incroyables.TOI pas encore, mais je vais t’aider à le devenir.

Arriver à me persuader (très facilement) que tout ce qu’il fait, il le fait pour moi et que si j’arrive à quelque chose, c’est grâce à lui.

Ma réussite serait indéniablement liée à lui.

Mais alors…

Ces flatteries, ces promesses ?

Mes amis n’étaient pas assez bien pour moi, ils me jalousaient TOUS, sans exception. « Tu ne le vois pas parce que tu es trop naïve. Moi, je le vois, j’ai assez de recul pour percevoir cela ».

Maintenant qu’ils voient que tu as trouvé un homme comme MOI qui t’aime, ils vont vouloir te faire croire des choses, te séparer de MOI.

Il m’aura fallu quelques mois pour me retrouver coupée de mes amis et de ma famille.

Les siens étaient mieux, eux, ne me voulaient pas de mal.

Mais alors…

Pourquoi vouloir me faire perdre du poids et me faire changer ma façon de m’habiller à tout prix ?

C’est pour que je sois la plus belle, pour lui, bien sûr ! Suis-je bête ?

Bien sûr que j’ai très envie de ressembler à un cintre ambulant (très loin de mon physique normal donc) et d’aller acheter ma baguette en Jimmy Choo (rappelez-vous, elles font mal aux pieds) et arborer un décolleté vertigineux (pour que tout le monde me regarde…non en fait pour que tout le monde le regarde, LUI).

Si c’est pour lui plaire et qu’il ne voit que moi, je suis partante !

Partante pour m’asseoir sur ma dignité de femme et mes envies.

Et quand j’allais acheter ma baguette, ce n’était pas pour moi, n’allez pas croire que je pouvais me permettre un tel plaisir.

Si je voulais être la plus belle, il ne fallait pas que je succombe à ces tentations.

Adieu le chocolat, le fromage, la viande, presque tous les féculents, toute forme de sucre.

Pas grave, je suis la plus belle, n’est-ce pas.

olivia-culpo-miss-univers-10828620mpign

Mais alors…

Si je suis la plus belle pourquoi est-ce que j’ai l’impression que tu regardes toujours les jolies filles dans la rue et que tu entames avec elles un rituel de séduction ?

Parce que tu es folle ! Tu es comme toutes les filles qui pensent que nous les mecs, nous passons toute notre vie à regarder tout ce qui porte une jupe et a des gros seins. Franchement !

C’est ça, je suis folle. Faut vraiment que je me soigne.

Mais alors…

Ce jour où nous étions en train de discuter dans la voiture alors que tu me ramenais au bureau (comme tous les jours pour que je ne croise personne dans la rue) et que soudainement  tu t’arrêtes de parler pour suivre les mouvements gracieux d’une très jolie fille qui passe sur le trottoir. Je t’interpelle et te fais remarquer que c’est vraiment déplacé de le faire en ma présence.

Tu me sors alors une phrase qui aurait quand même du me faire vaciller (quand j’écris cela, je me rends compte que j’étais au niveau maximum de la soumission) « Non mais ça va hein. Je ne suis pas aveugle et aime profiter des jolies choses. Arrête d’avoir la prétention d’être la plus belle fille sur terre ».

Il a raison, je ne suis pas la plus belle. Mais pourquoi il me le dit tout le temps ? (que je suis la plus belle :-))

Je ne comprends rien. Mais tellement de chance qu’il m’ai choisie, MOI.

Madame, votre ex est resté coincé dans son enfance. Il vous faisait mal, sans être capable de voir votre souffrance. Seul lui compte.

Il vous a séduite, fait croire que vous aviez besoin de lui pour respirer, vivre, et être vous.

Sans que vous en soyez aperçue, il vous a reconstruite à son image (et détruite au passage).

Il vous a intimement persuadée que c’était votre choix.

Vous vous êtes retrouvée dans une spirale infernale quand le masque est tombé. Vous en aviez peur, vous ne pensiez plus qu’à satisfaire ses envies et vous vous êtes oubliée.

Leur très grande force est de vous prêcher sans cesse que vous êtes coupable de tout ce qui ne va pas.

Le pire, c’est que vous y croyez.

T-O-X-I-Q-U-E

Ces personnalités sont toxiques, nocives au possible, il est très difficile de s’en remettre.

Mon Dieu, mais je veux m’en sortir.

Ce n’est pas simple. C’est un long chemin. Vous êtes sur la voie.

Le fait de commencer à prendre conscience de toutes ces choses qui vous ont paru normales pendant toutes ces années est un excellent début. Vous devez être forte car ILS savent faire preuve de beaucoup d’audace, humour et originalité pour que vous soyez de nouveau sous leur emprise.

Je vais vous aider à combattre le mal.

Pendant un instant, je me suis crue dans un épisode de Jayce et les conquérants. Vaincre le mal.

jayce0

Mais à cet instant précis, j’ai compris que je n’étais pas malade, que je n’avais rien fait de mal, et que tout n’était pas de ma faute.

Il y avait de nouveau de l’espoir.

De l’espoir pour essayer de me reconstruire, de rechercher des bribes de ce que j’étais et avais envie de redevenir.

Il m’aura fallu quelques années pour pouvoir parler et écrire à ce propos.

Aujourd’hui,je ne t’en veux pas.Je ne t’en veux plus.

J’ai cessé de me considérer une victime.

Je ne t’en veux pas pour moi,pour les enfants, mais ce n’est pas le sujet, ne mélangeons pas tout.

Aujourd’hui, je te remercie car grâce à toi, je suis plus forte et je peux donner la réelle valeur à ce que je vis.

Aujourd’hui, je suis aimée pour ce que je suis, je ne triche pas.

Aujourd’hui je sais enfin ce que c’est d’être aimée, pour de vrai, sans artifices.

Je suis…MOI (et je mange enfin du chocolat 🙂 )

DSCF4759   L-abus-de-chocolat-donnerait-il-des-envies-de-meurtre_exact780x585_l

 

 

 

Envie de dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s