Je ne supporte plus mon enfant

Comment peut une maman proférer une telle phrase ?
Comment peut-on dire ça de sa progéniture, du fruit de ses entrailles?
On est bien censés les aimer à toute épreuve, quoi qu’il arrive, n’est- ce pas?
Et bien je dois vous confesser que je suis une bien mauvaise maman en ce moment.
Car je ne supporte pas mon fils.

Crédit Photo
Crédit Photo

Ce fils qui a été un petit bébé dont on a jamais entendu les pleurs.
Ce petit garçon qui était toujours accroché à la robe de sa maman et qui me sautait dans les bras quand j’allais le chercher à l’école ou le récupérer chez sa grand- mère.
Où est passé ce petit garçon ?
Il a aujourd’hui 13 ans.
Il est là sans être là.
Nos relations sont devenues conflictuelles.
Nos moments de complicité ont disparu.
Son sourire s’est transformé en un masque triste et nonchalant.
Quand il était petit, je croyais que les nuits sans dormir,son manque d’appétit et les otites à répétition étaient les plus graves problèmes que je pouvais rencontrer.
Comme je regrette ce temps là!
Si seulement je pouvais le remonter,le temps.
Revenir en arrière et profiter au maximum de ses éclats de rire, de ses siestes contre ma poitrine ou encore de nos vacances à la mer où nous construisions des châteaux de sable ensemble.

Crédit
Crédit Photo

ENSEMBLE.
On ne fait plus rien ensemble aujourd’hui.
Sauf nous disputer.
Tu passes tes journées enfermé dans ta chambre.
Tu ne parles pas.
Tu ne souris jamais.
Tu sembles blasé en permanence.
Tu n’as pas l’air heureux.

Tu es insolent et provocateur.

Tu es paresseux.

Rien ne te contente.

Tout te semble inintéressant et désuet.

Crédit Photo
Crédit Photo

Et moi?

Je me sens désemparée et impuissante.

Je rentre chaque soir pleine de bonne volonté en me disant que tout va bien se passer.

Puis en cinq minutes ma patience et ma bonne volonté sont anéanties.

Tu n’as pas fait tes devoirs, tu n’as pas pris ta douche, tes vêtements sont toujours éparpillés dans la chambre, rien de ce que je t’ai écrit sur la liste n’est barré.

Mais ce n’est pas le pire.

Le pire c’est de voir ta mauvaise humeur se dessiner dès que je passe la porte:

 » ça y est, la chieuse est rentrée, elle va me supprimer mon portable et m’obliger à faire mes devoirs ».

C’est ce que je lis sur ton visage.

Et tu es accroché à ce fichu téléphone qui est devenu ton meilleur ami et confident.

J’ai pourtant l’impression de faire plein de concessions et d’efforts pour pouvoir avoir la chance de pénétrer dans ton univers: Starbucks à répétition, restaurant japonais que tu affectionnes tant, regarder avec toi tes séries préférées et overdose de Twilight, t’autoriser à avoir un compte Instagram, faire dormir à la maison les copains que je n’apprécie pas forcément,écouter ta musique qui me donne envie de me pendre.

Mais le sourire ne revient pas.

Tu continues enfermé dans ta bulle.

Mais la bonne humeur n’est jamais au rendez-vous.

Tu continues à t’éloigner de moi.

Tous les ponts sont coupés, tu ne captes plus aucun réseau.

J’essaie pourtant de me connecter,en direct, en wi-fi,en bluetooth. Rien ne passe.

Tu n’aimes personne, ton petit frère n’échappe pas à la haine que tu voues aux humains de la terre entière, tous responsables de ton mal -être.

Alors, oui, en ce moment, je ne te supporte plus.

J’aimerai me réveiller demain et me dire que ça y est, c’est fini, le cauchemar a pris fin et tu fais de nouveau partie de la famille.

Mais ce n’était pas encore le cas ce matin et je sais que ce ne le sera pas après-demain non plus.

Combien de temps vais-je encore détester l’adolescent invivable que tu es devenu?

Quand vas-tu enfin venir me parler spontanément sans que ce soit pour une raison intéressée?

Où est passé mon bébé?

En ce moment j’aurai envie de reprendre la chanson de Stromaë « Où est mon papa » et changer le titre par « Où est mon bébé »?

35 réflexions sur “Je ne supporte plus mon enfant

  1. L’adolescence … avec ma soeur, on a été plutôt cool avec nos parents enfin notre mère car c’est elle qui passait plus de temps avec nous. Mon frère … c’est une autre histoire. Il a fait sa crise d’ado à 18 ans et là à presque 22 … c’est une horreur. Alors oui, c’est très dur pour une maman. Tu essaies de communiquer mais tu en prends plein la figure et tu passes pour le dragon de la maison. Mais si je peux te rassurer un peu, il vaut mieux qu’il la fasse maintenant sa crise d’ado. Ca va durer un petit moment (moi ça a duré une bonne année, c’est à dire jusqu’à ce que mes seins triplent de volume à faire pâlir Pamela Anderson) mais après, ça ira beaucoup mieux et la complicité que tu avais avec lui en sera renforcée. Allez Cristina … je t’embrasse fort ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Holly! Oui je m’en rappelle moi aussi de l’adolescence mais je ne me rappelle pas avoir été aussi dure même si je le sentais très mal dans mon corps ( poussée des seins aussi hihi )… Là j’ai l’impression que la seule chose qui l’intéressé c’est l’univers virtuel que je censure fortement. ..j’ai l’impression qu’il me déteste et que rien ne va jamais. Moi qui suis plutôt de nature positive et rigolote, il me mets ok avec deux phrases assassines dont seul lui a le secret. Pas facile, pas de manuel , rien de prévisible… Je le sens une mauvaise mère d’avoir ce sentiment …. Parfois j’ai vraiment l’impression de le détester tellement il est ignoble. Mais c’est mon enfant! Merci pour ton gentil témoignage. Gros bisous à toi aussi.

      J'aime

  2. Je lis à travers tes mots que tu souffres beaucoup de cette situation et c’est bien normal. Qu’il doit être difficile de voir notre enfant nous échapper de la sorte. Cela va certainement durer un temps puis ça passera comme toutes les crises. En attendant, tu dois t’armer de courage. Toutes mes plus tendres pensées t’accompagnent Cristina.

    J'aime

    1. Bonsoir Marie, oui je t’avoue que notre quotidien à la maison n’est pas simple à cause de cela mais comme dans beaucoup de maisons où il y a des ados je suppose…je ne pensais pas que ça commençait aussi tôt, pour moi c’était encore un enfant. La transition à été trop abrupte, je n’ai pas été préparée! Je culpabilise et j’aimerai savoir si je suis la seule à ne plus supporter mon fils. Nous faisons tout pour lui et on ne lâchera évidemment pas… Mais cela pourrait bien détruire un couple tant les conflits tendent parfois à prendre le dessus….heureusement que nous faisons la part des choses. Merci pour ton gentil message Marie. Je t’embrasse.

      J'aime

    1. Coucou, c’est un peu un état de détresse et surtout je me sens mal de penser cela. On me dit que cela n’a rien d’anormal pourtant…mais c’st dur à vivre quand c’est à ton tour. Je suis une battante, je ne renoncerai pas pour autant…Merci pour ton message! Bonne soirée!

      J'aime

  3. Comme je te comprends !
    Mon fils a aussi 13 ans…
    L’adolescence n’est plus l’innocence…

    Une idée : ne fais plus avec lui ce que tu fais jusqu’à maintenant (resto, etc). Ce changement lui fera peut-être prendre conscience qu’il deviendra un adulte bientôt…

    Juste une idée… 😉

    Et puis, le temps fera son œuvre…

    Courage.

    J'aime

    1. Salut Chriss! Oui tu as raison, j’essaie déjà petit à petit de le priver des choses qu’il aime… Pour l’instant cela ne fait que le renfermer encore plus sur lui même …toi aussi tu sais ce que c’est alors! Courage à toi aussi ! Merci 😉

      J'aime

  4. Dure comme situation… j’entends mes collègues qui ont des adolescents à la maison se plaindre de la situation… cela doit effectivement être difficile à gérer… J’espère que cette période de crise ne durera pas trop longtemps… Courage !

    J'aime

    1. Hello Fedora! Et oui je sais bien que je ne sais pas seule et qu’il peut y avoir bien pire comme enfant… Mais mettre au monde un enfant pour ne plus le reconnaître , voire qu’il me semble un étranger , c’est douloureux… C’est la vie qui est ainsi…merci à toi ! Bisous

      J'aime

    1. Profites Cindy ! Après, il semblerait qu’ils ne soient pas tous pareils, certains développent plus une phobie de l’humain que d’autres…je sais au moins que je sui loin d’être seule, mais j’aimerai ne pas être la seule à dire que je ne supporte pas mon propre enfant…c’est purement égoïste, histoire de ne pas culpabiliser ! Bonne journée et gros bisous!

      J'aime

  5. Courage et patience, ma Cristina ! Cette période de l’adolescence est vraiment très éprouvante pour les parents et peut même faire regretter d’avoir eu des enfants, mais elle ne dure qu’un temps et tout reprend sa place un jour… Gros bisous ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merci de me comprendre ! Je me sens tellement mauvaise maman d’avoir ces pensées … Je n’entends jamais les autres parents dirent qu’ils ne supportent plus leur enfant… Juste que c’est dur… Moi je trouve ça plus que dur !! Gros bisous bella.

      J'aime

  6. Ohlala, que j’imagine ta tristesse! Un coeur de maman qui se déchire…Le mien n’a que 4 ans, je profite et croise les doigts pour que l’adolescence ne soit pas trop rude…(une de mes grandes peurs) Sinon, as tu lu « Parler aux ados pour qu’ils écoutent, les écouter pour qu’ils parlent » Faber et Mazlich, peut-être y trouverais tu des pistes pour réparer cette relation? J’aime leur ton qui dit « faites de votre mieux et c’est déjà bien et voilà des tuyaux pour vous aider » . Bon courage et toi et j’espère que cela passera (comme toutes les phases que connaissent nos enfants…)

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Emma! Oui merci, je suis preneuse de tout conseil de lecture, comportement, attitude … Je vais regarder ces livres… Profite de ton bout’chou, j’ai l’impression qu’à notre époque les enfants grandissent bien trop vite ! Merci et à bientôt !Cristina

      J'aime

  7. Courage Cristina !! Avec mes quelques années post-ado, je peux désormais avouer que ma mère en a plutôt bavé 😉 Je n’étais pas du genre à faire des tonnes de conneries, non j’étais simplement silencieuse et renfermée. En plus d’énerver ma mère, j’ai l’impression que cette situation l’inquiétait pas mal. Peu d’échange possible, une complicité extrême pendant l’enfance qui s’étiolait à vitesse grand V et puis l’incompréhension surtout…. Le fait de grandir sans la présence de mon père a fait qu’il n’y avait qu’elle CONTRE qui je pouvais tenter d’exprimer (+ que maladroitement) cette incompréhension totale (que ressentent beaucoup d’ados) du monde qui m’entourait Puis j’ai grandi, mûri et désormais tout est rentré dans l’ordre ! Notre complicité est revenue avec ses rires, ses conseils et ses discutions 🙂 Je le répète : Courage Cristina, Sois patiente (même si ça va être dur) 🙂

    J'aime

    1. Coucou ! Et bien tu touches un point similaire avec notre famille ! Son père est inexistant dans son éducation, il ne fait que lui acheter des choses et il en souffre évidemment, je le sais. J’ai peut qu’il este longtemps dans cet état, rate sa scolarité, etc… Et que ce soit l’échec… Merci de ton témoignage ! Bisous

      J'aime

      1. De rien ! J’aurais aimé pouvoir te donner des solutions mais je ne sais même pas ce qui, moi, m’a fait changer de comportement … Bonne chance, bisous !

        J'aime

  8. Parfois aussi, avec Grande-Miss (18 ans depuis Janvier) je suis passée par ce sentiment !
    Tout le monde à l’extérieur la trouve sympathique et adorable, mais à la maison c’est autre chose !
    Pas qu’elle ne soit pas sympathique et agréable, mais tellement dans la provoc. surtout avec son beau-père, et le fait qu’elle n’en foute pas une en cours (plus par fainéantise qu’autre chose en plus : grrrrrr !!!!) : ça m’énerve au plus au point. Sans parler du fait qu’elle passe le plus clair de sont temps dans sa chambre greffée à son ordi. ou son tél. portable !
    La situation a été parfois tellement tendue que j’appelais son père (donc mon ex.) pour qu’il vienne la chercher dès le vendredi soir après les cours pour ne pas la voir du week-end et souffler un peu !
    Pas facile tous les jours…
    A part te souhaiter du courage et poursuivre pour garder le fil de la communication avec lui, je ne vois pas ce que je peux te dire de plus… A part qu’il y a des jours AVEC et encore des jours SANS par ici aussi !
    Bises.

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Val! Merci à toi aussi pour ton témoignage, il ne faut pas croire, cela rassure un peu tout de même… Le mien aussi est inssuportable avec mon nouveau compagnon, il est dans la provocation permanente et l’irrespect total . J’ai la chance qu’il soit patient le compagnon sinon il y aurait des clashs tous les jours entre nous aussi !Donc je suis partie pour quelques années quoi… Je ne sais pas s’il y a une différence entre les garçons et le filles … Pas fini d’en baver… Mais on est courageuses hein ? Gros bisous! Cristina

      J'aime

  9. je pense que tous les parents passent par cette phase là. 13 ans n’est pas un âge facile, ni pour les ados, ni pour les parents :/ je peux comprendre ton ressenti et surtout cette souffrance que tu peux avoie en toi de ne plus le reconnaître. N’interromps pas la communication même si je doute qu’au bout d’un moment, les efforts en vain peuvent entrainer le silence. Mais il va revenir, il est en train de se chercher, de se révolter contre tout, mais çà passera, j’en suis sûre ❤ courage ma belle. Bisous de soutien

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Ptitedelph, et oui, je le sais que je ne suis pas seule, mais je t’avoue que cela n’aide pas au sentiment d’impuissance. Je fais mon maximum mais me sens mauvaise mère pour justement avoir ce ressenti, car ça, je l’entends très rarement dire aux parents. Merci de ton soutien. Je t’embrasse aussi. A bientôt, Cristina.

      J'aime

  10. Je compatis pleinement à ta situation. Moi je n’ai pas d’enfant, mais un beau fils de cet âge et avec son père on vis vraiment la même situation. S’en est à un point où on appréhende quand il vient. Je trouve ces pensées atroces et pourtant elles sont réelles, il nous a fait tellement de crasses … Et bien bon, faut bien avouer que le rôle de sa mère qui nous dénigre assez souvent n’aide pas franchement.

    Alors certes ce n’est pas mon fils, ce n’est donc pas tout à fait la même chose mais je compatis tout de même et mon conjoint ressent la même chose que toi, courage. J’essaye aussi de me persuader que ça finira par passer … mais ça fait déjà quelques années et peu de changement …

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Sophie ! Et justement j’admire mon amoureux qui comme toi, subissent également les conséquences. Ce n’est pas facile pour vous non plus et heureusement que vous êtes avec nous…Je sais aussi que je suis partie pour quelques années et que son papa y est un peu pour quelque chose aussi…Merci beaucoup de ton témoignage et à bientôt, Cristina

      J'aime

  11. Coucou,
    Je ne sais pas si ce que je vais te dire va te rassurer mais perso j’en ai fait baver à mes parents de la même manière. Mais tu vois, quand je me souviens à quel point j’allais mal dans ma tête, à quel point je n’arrivais pas à sortir de tout cela, je comprends plus ou moins ton fils. C’était tellement perturbant d’avoir d’un côté mon caractère (de fille qui aime les calins et tout) et en même temps de sentir dans mon corps ce rejet (principalement de ma mère). le moindre regard, le moindre contact physique m’aurait faite hurler et pleurer. et moi même à ce moment où j’envisage de devenir mère ça me fait peur. c’est drôle (ou pas), j’y pensais même ce matin en venant au taff. d’un côté je me disais « waaa comment je vais en chier quand il sera grand » mais c’était contrebalancé par « j’aimerais tellement qu’il ou elle ne souffre pas autant que moi de cette période ». Alors tu vois…quand je lis ce que tu fais, je pense que tu fais bien. tu lui montre que tu t’intéresse à lui. continue de lui fixer des limites surtout et attends…moi maintenant (même si bien sûr un cas ne peut faire une généralité) je suis la plus accro des accros à ma famille lol, même pas réussi à m’éloigner à 150 km pour le taff, ça m’angoissait tellement que je suis revenue au bout de 2 mois (mais ça à 25 ans :)). Courage ! bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Sonia ! Merci de ton témoignage ! Et merci de me rassurer car des fois, on vraiment envie de baisser les bras tellement on se sent désabusé. C’est normal que tu aies peur quand toi aussi tu seras maman et tu seras confrontée à cette situation: cela ne sert à rien, car comme tu le vois, bien que l’on soit déjà passé par là, on ne sait pas quoi faire…A bientôt! Cristina

      J'aime

  12. Bonjour Cristina…non tu n’es pas une mauvaise mère…tu es une mère tout court qui tente de faire de son mieux. Nos enfants ne sont pas livrés avec le mode d’emploi alors on fait ce qu’on peut. Il y a des périodes difficiles où l’on ne se comprend plus…fais au mieux…je sais c’est fatiguant, éreintant, notre petit coeur de maman est mis à rude épreuve…suis ton instinct. Cette période passera ! C’est vrai que les enfants entrent désormais bien tot dans cette dure période. Patience et courage !

    Aimé par 1 personne

  13. J’ai lu ton billet peu de temps après que tu l’aies posté mais je n’ai pas pu y répondre tant il m’a touché. Avec le recul, je regarde en face la difficulté d’exprimer ses sentiments (je vis des conflits parfois épuisants avec ma fille) et la fragilité des liens qui nous unissent.
    Je te souhaite bon courage, n’oublie pas que tu es juste une maman sensible qui fait de son mieux.
    Bise

    Aimé par 1 personne

Envie de dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s