S’affranchir de son passé

J’ai dix ans.
Je mesure déjà 1,50m,ma frange à été coupée beaucoup trop courte,j’ai les oreilles décollées.
Je m’en souviens comme si c’était aujourd’hui.
J’entends le bruit des assiettes en porcelaine blanche s’éparpiller en mille morceaux sur le sol de la cuisine.
Le bruit s’arrête pendant quelques minutes et ma peur et mon angoisse avec, au milieu de la nuit.
Puis,ça recommence.
Ce bruit a bercé de nombreuses soirées de mon enfance.

Little girl with toy bear in the darkness Des cris et des insultes l’ont accompagnée, mon enfance.
Pas envers moi.
Pourtant je les ressentais comme s’ils m’étaient directement adressés.
Je croyais ressentir sa souffrance et sa peine, sans pourtant savoir comment ça se passe véritablement chez les grands.
Elle, elle pleure. Tout le temps.
Elle ne semble pas heureuse, jamais.
Elle s’est pourtant toujours bien occupée de moi et plus tard de mon frère.
Nous l’avons souvent entendu dire qu’elle voulait partir, quitter ce monde qui ne lui apportait qu’agonies.
Cela nous blessait.Nous pensions alors n’avoir aucune valeur à ses yeux.

Il la trompait.
Il faisait venir l’autre à la maison.
Je la connaissais et dans me tête d’enfant, je pensais déjà à une façon de tuer. La tuer.

Stress, Young girl with hair flying, concept nightmares

La faire disparaître, cette femme avec ses dents trop blanches,ses yeux trop maquillés comme ces femmes que je voyais au bois quand j’allais faire du vélo avec lui,ses jambes trop fines et sa poitrine toujours si découverte.

Et ce parfum, comment l’oublier, ce parfum qui me donnait envie de vomir tellement elle avait plongé dedans.

La voir à la maison, savoir dans quel état cela la mettait, cela m’était insupportable.

A cause de cette femme,elle a souffert les pires humiliations en tant que femme,mais aussi en tant qu’épouse.

A lui, je crois que je ne lui ai jamais pardonné pour cela.

Jamais.

Puis à l’été de mes 15 ans,dans notre maison de vacances, elle a essayé de partir,vraiment.

Rien ne la raccrochait à la vie.

J’ai du défoncer la porte du salon pour essayer de la secourir.

J’ai retrouvé un verre de whisky renversé sur le tapis bon marché qui recouvrait notre parquet vernis.

Et des tas de pilules blanches aussi.

Elle,elle était allongée, à moitié nue, sur un des canapés.

Elle n’avait pas réussi, elle délirait et appelait mon frère dans ses divagations causées par le cocktail qu’elle aurait souhaité mortel.

Pas une seule fois elle n’a prononcé mon prénom.

Je me disais alors pour me rassurer qu’elle était plus inquiète pour mon frère car il était plus jeune et avait plus besoin d’elle.

frau angst erfolg misserfolg

Nous n’en avons jamais reparlé.

Et pourtant aujourd’hui vous êtes toujours ensemble.

Longtemps j’ai détesté les hommes et n’ai vu en eux que d’abominables machos qui trompaient tous leurs femme.

Longtemps aucun n’a mérité ma confiance.

Je me disais,moi,on ne me traitera jamais comme ça.

Je me disais,moi, je n’en arriverai jamais là.

Et pourtant j’ai toujours été avec des hommes qui m’ont malmenée.

Ironie du sort…

Aujourd’hui,j’ai 37 ans, je mesure 1,74m, j’ai délaissé ma frange et mes oreilles ont miraculeusement retrouvé leur place.

Aujourd’hui, j’ai plutôt choisi de vivre que de me nourrir de ces failles profondes qui ont entaillé mon éducation sentimentale,mon éducation tout simplement.

Pour pouvoir faire de nouveau confiance, pour ne plus me sentir responsable, pour me délester de ce poids.

Aujourd’hui, j’ai décidé de m’affranchir de ce passé.

Light stairway

18 réflexions sur “S’affranchir de son passé

    1. Oh mais tu dois être quelqu’un de sensible pour que j’arrive à te toucher avec mon histoire . Merci ! Je veux qu’on y voit malgré tout un message positif , même si on trouve que ce n’est jamais assez tôt , avec plein de boulets au pied, on peut y arriver ! Je te souhaite une belle journée ! Gros bisous ❤️

      J'aime

      1. Oui je suis très (trop ?) sensible. Je l’ai vu le message positif ne t’en fais pas parce que je suis aussi très (trop ? ^^) optimiste. Le fait est que cela me fend le coeur de voir ce que peuvent subir les enfants et je suis toujours admirative quand je vois les belles personnes qu’ils sont devenus. Malheureusement tout le monde ne tourne pas la page et tout le monde ne se sort pas d’un monde violent…

        Aimé par 1 personne

  1. Ton témoignages est tellement poignant…j’en suis toute chamboulée. Je suis heureuse de voir que tu as choisi la vie. Les épreuves nous rendent plus fort à condition d’arriver à en retirer le positif. Je suis terriblement admirative ! Belle journée à toi.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci mamancadeborde! C’est exactement ça que j’essaie de retirer, en toute humilité, le positif de chaque leçon rude que la vie m’a imposée…il était temps j’ai envie de dire! Merci pour ton gentil commentaire. Des bisous et une belle soirée !

      J'aime

    1. Merci ma Jolie! Je crois qu’il ne s’en rendait pas compte, ce qui m’a fait le plus souffrir, c’est de la voir souffrir, justement. Moi je m’en suis affranchie, mais elle, n’est toujours pas heureuse…nous sommes différentes. Je t’embrasse.

      J'aime

  2. Quand on a le courage et la foi, on arrive à s’affranchir de son passé, à ne pas le laisser prendre le dessus sur nos vies. Je suis heureuse du chemin que tu as parcouru. Personne ne mérite un tel traitement, mais un jour on fait des choix, pas toujours facileS, pas toujours compris. Tu as choisi la vie Cristina et je te la souhaite merveilleuse et douce, remplie d’amour et de joie, de tendresse et de sérénité.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui Chère Marie, du courage et de la foi, tu as bien raison. De la foi en soi mais aussi envers l’autre! Je ne peux que te retourner mes souhaits de tous les bonheurs possibles à ton égard! Je t’embrasse. Bonne soirée!

      Aimé par 1 personne

  3. Tout est dit dans le titre…

    L’enfance est trop souvent le théâtre de souffrances aux rôles si mal distribués… Des adultes égoïstes qui infligent des traumatismes parfois indélébiles à des enfants toujours innocents…

    Heureusement, on peut « s’affranchir de son passé »…

    Je te souhaite un présent simple et un futur plus que parfait… 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Je me suis aperçu que très tôt les enfants comprennent…
    Le mien qui à deux ans et demi demandent parfois pourquoi je gronde maman ou le contraire…et pourtant ce ne sont vraiment pas des engueulades…

    Aimé par 1 personne

Envie de dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s