Lectures ou humeurs ?

À la fin de ce billet, il va bien falloir que je le classe dans la catégorie « lectures ou humeurs ».
Pourtant j’en suis incapable.
C’est la lecture de ce livre qui a déclenché ce flot d’émotions en moi, de cela j’en suis sûre.
Vous aurais- je parler de ce livre s’il ne m’avait pas bouleversée ?
J’en suis moins certaine.
Vous aurais-je parler de ce mélange de sentiments déclenchés par ces mots s’il ne s’agissait pas de ce livre?
Permettez- moi d’en douter.
Le livre dont je vous parle s’intitule « Juste avant le bonheur », a été écrit par Agnès Ledig et a obtenu le Prix 2013 de la Maison de La Presse.
Le titre m’en disait au premier abord que le bonheur devait être au bout du chemin…
Je comprenais que des difficultés ou même des épreuves allaient certainement se présenter à nous.
Mais pas CETTE épreuve.
Nous entendons dès les premières pages du livre que Julie, une jeune femme de 20 ans, caissière dans un supermarché a une triste vie, monotone et linéaire.
Un emploi loin d’être épanouissant,elle est victime de harcèlement de la part de son supérieur,a du mal à boucler ses fins de mois.
Son seul bonheur,c’est Lulu, son petit garçon de 3 ans, qu’elle a eu avec une « erreur » de soirée un peu trop arrosée,peut être.
Ce petit garçon, elle l’élève seule.Elle l’a voulu.

Il est son soleil, sa nourriture spirituelle, son combat.
Puis un jour, derrière son tapis de caisse, entre deux kilos d’oranges et un pack de bière,elle fait connaissance avec un client qui a l’air de vouloir la prendre sous son aile et lui offrir des petits moments de bonheur, la tristesse de Julie se lisant certainement sur son visage.

hope
Source Pinterest

Elle se méfie car Paul a bien plus que l’âge d’être son père.
Et puis pourquoi pas?
Dans un élan de folie (ou de lucidité), Paul lui propose de l’emmener en Bretagne,voir la mer.
Son fils Jérôme sera également de la partie, lui, dont la femme a mis fin à ses jours.
Tous les deux ont des douleurs et des maux à apprivoiser.
Pour Lulu, elle accepte.
Car Lulu n’a jamais vu la mer et elle rêve depuis toujours de l’y emmener mais n’en a pas les moyens.
Je ne vais pas vous raconter toute l’histoire.
Rencontres délicates, relations émouvantes, des liens se tissent.
Malgré leurs différences, ils apprennent à s’aimer, à trouver en chacun un petit bout de réconfort, une petite noix de baume à passer sur leurs cicatrices respectives.
L’événement qui m’a bouleversée: la mort du petit Ludovic, suite à un accident de voiture, sur le chemin du retour des apaisantes vacances en Bretagne.
Il n’est pas mort sur le coup.
Plongé dans le coma pendant de nombreuses semaines, sa maman prend alors la décision de le débrancher des machines qui le maintiennent artificiellement en vie, qui ne le laissent pas traverser le couloir.
Quelle décision à prendre…
Lulu, la seule chose qui la maintenait en vie, elle.
Le voir partir.
Décider qu’il parte.
Voir son tout petit cercueil se recouvrir de terre.
Le rejoindre?
Ne plus avoir la force.
Devoir rester en vie ?
Pourquoi ?

Source Pinterest
Source Pinterest

Nous vivons avec Julie, Paul, Jérôme et les autres personnages du livre, un véritable combat pour la vie.
Construire une vie avec les autres.
Construire une vie sans lui.
Pleurer, penser ne plus avoir de larmes et en avoir tant encore.
Esquisser un sourire et se sentir coupable pour cela.
Rechuter et se sentir incapable de continuer.
Puis,petit à petit, à l’aide de ses nouveaux amis et en particulier d’une rencontre faite à l’hôpital, Julie reprend goût à la vie.
D’abord tout doucement, comme un chuchotement.
Puis un peu plus vite.

Source Pinterest
Source Pinterest

Cette histoire,qui on ne peut le nier,est tout de même très triste,est un véritable message d’espoir.
La lumière peut s’entrevoir derrière toute ces portes si lourdes et obscures.
Accepter que l’on vous tende une main, faire à nouveau confiance et se laisser guider.
J’ai beaucoup pleuré à la lecture de ce livre, ressenti énormément de bienveillance et ai reçu une leçon de courage et d’espoir.
Parce qu’à la fin, on sait que Lulu, il sera toujours là et qu’un jour, ils se retrouveront,lui et sa maman.
Si vous devez le lire? Oui.

Ce roman est touchant,rempli d’amour,vous vous attacherez rapidement à ces personnages cabossés et fragilisés par la vie.

Ensemble, tout est possible.
Vous allez apprendre comment.

16 réflexions sur “Lectures ou humeurs ?

  1. Je l’ai lu ce livre les filles, l’année dernière, j’en ai pleuré comme vous, comme toi Christina, ma fille de 25 ans l’a lu aussi, et en pleuré, je viens de terminer son dernier livre, super, comme d’hab, des leçons de vie, de vraie vie, comment revivre après un tel drame, la vie dans toute son authenticité comme je l’aime!! Les fêlures, les blessures, les joies, l’amour, les rires, les sentiments, tout un assortiment d’émotions! Merci Cristina! bises à toi!

    Aimé par 1 personne

  2. Euh ma Belle, je veux pas paraître embêtante mais tu devrais mettre un spoiler dans ton article car pour avoir lu et chroniqué le livre (sur « Madly Girly Geekly », pas mon site perso), il ne faut pas révéler le GROS événement dramatique du livre car ça peut gâcher le plaisir de certains (qui envisage ou sont en train de le lire). Je sais que tu l’as pas fait exprès mais pense à le faire la prochaine fois. Avant de le dire mets ATTENTION SPOILER par exemple comme ça, la personne qui lit ta (belle) chronique a le choix de connaître ça ou pas. Je me permets de te le dire car ça m’est arrivée une fois et je me suis fait un peu démontée donc voilà.
    A part ça, c’est un très beau roman. J’ai par la suite acheté tous les livres d’Agnès Ledig (qui m’avait remerciée pour ma chronique d’ailleurs) et si tu le trouves, essaie « Marie d’en haut », il est tout aussi beau et en plus, c’est un homme qui est le narrateur. Son dernier, « Pars avec lui » attends sagement dans ma PAL.
    Sinon je t’embrasse fort 🙂 ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Holly, tu n’es pas embêtante ! J’y avais pensé puis il était trop tard…tu as raison. Te faire démonter pour ça? Tu me ‘as dit d’une façon très sympa, ils auraient du en faire de même…J’ai acheté aussi « Marie d’en haut » …promis s’il me plaît et s’il j’en fais un billet, je ne vais pas spoiler…:-) C’est pour ça que j’étais mitigée entre lectures et humeurs parce que c’est quand même l’évènement boulversant mais à côté de ça il y a toute une histoire qui se tisse…Merci pour tes conseils, je t’embrasse aussi ❤

      Aimé par 1 personne

      1. C’était sur mon tout premier blog (qui n’existe plus) et la personne qui avait commenté mon article était très mauvaise donc je me suis excusée et jurée de faire attention. Si tu fais un billet dessus, je te commenterai avec grand plaisir. 🙂

        J'aime

  3. Je vais m’empresser d’aller jeter un œil afin de voir s’il n’est pas dispo à la biblio ! En même temps, j’appréhende un peu (vu mon émotivité connue pour son omniprésence, je risque de lessiver mes yeux en lisant ce livre!!) 😉 A très bientôt Cristina 🙂 Les Décalées

    J'aime

Envie de dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s