La rivalité mère/fille,c’est moche.

Aujourd’hui,je suis attristée par ce que vit actuellement une amie.

Et je ne sais pas comment lui offrir du réconfort,pourtant,je suis moi même une grande rescapée de la relation mère/fille.

Oui,je suis bien placée pour le savoir,je sais ô combien les déboires avec sa maman peuvent nous atteindre.

Et une maman,on en a qu’une,j’essaie de me le répéter aussi souvent que possible.

Bien qu’elle essaie de se convaincre du contraire, je sais qu’elle en souffre aussi,mon amie.

Alors qu’elle connaît enfin le bonheur et que sa vie sentimentale est au beau fixe, sa maman n’a jamais été aussi loin d’elle.

Cet éloignement s’est accentué après l’annonce de sa grossesse inespérée et inattendue.

Aujourd’hui,à un mois de son accouchement, sa maman ne lui a jamais rendu visite, ne prends pas ou peu de nouvelles et partage encore moins sa propre expérience avec elle.

De la froideur, de l’indifférence et pire encore, un soupçon de jalousie, sont les émotions auxquelles ma chère amie a droit.

Après une longue traversée du désert affectif, on ne peut pas dire qu’elle ne l’ai pas mérité ,son instant de gloire,mon amie.

Le bonheur,c’est un sentiment que l’on souhaite partager avec les gens qui nous sont chers, les gens qu’on aime, nos proches, nos parents.

Quelle maman ne se réjouit pas pour nous à l’annonce de la joie de vivre retrouvée, une rencontre bienveillante que la vie a enfin décider de nous offrir ou la réalisation du rêve de devenir mère?

Source Pinterest
Source Pinterest
Cette maman a perdu son mari depuis de longues années et s’est refermée telle une huître, restant insensible à toute démonstration affective ou une quelconque expression de sentiments.

Elle reproche presque à sa fille d’être heureuse alors qu’elle même ne l’ai pas.

Pourquoi ?

Avons-nous le droit de faire culpabiliser nos enfants parce que nous ne sommes pas bien dans notre peau ou que l’existence a pour nous un goût amer?

Ne devons-nous pas plutôt nous nourrir de ce bonheur véhiculé et transmis par nos proches, encore plus par nos propres enfants, n’est-ce pas ainsi que les choses doivent normalement être vécues?

Avoir peur de vieillir,ne plus se sentir belle,ne plus se sentir aimé ou se voir de plus en plus diminué sont bien entendu des sentiments que je peux aisément comprendre.

Mais quand on donne la vie, que l’on choisit d’avoir des enfants, on a envie de les accompagner dans la montée de chaque marche vers l’épanouissement et la plénitude, n’ai-je pas raison ?

On leur donne la main dans les moments les plus durs, on les tire vers le haut, on rêve avec eux et surtout on les aide à réaliser leurs désirs les plus secrets!

On se réjouit pour eux, on ne les jalouse pas.

On ne doit pas envier son enfant.C’est moche.

Ce n’est pas pour ça qu’on choisit d’être parents.

Source Pinterest
Pour ma part, bien que la relation avec ma maman n’ai jamais été fusionnelle, je ne pense pas qu’elle n’ai jamais été jalouse ou envieuse.

Je suis persuadée malgré tout qu’elle souhaite le meilleur pour moi et se réjouit secrètement de mon nouveau bonheur.

Mais elle ne sait juste pas l’exprimer.

Elle me fera par exemple plutôt une remarque cinglante quand j’ai repris du poids mais jamais quand tout le monde me voit plus amincie.

C’est un détail.

J’en discutais avec des collègues qui me disaient avoir connu des situations telles que des crises de jalousie de la part de leur maman,un sentiment d’envie malsain ou même de la méchanceté lorsque les choses se passaient bien pour eux alors que leur propre vie semblait leur filer entre les doigts.

Moi,ce comportement me choque profondément.

Et ça me rend triste pour mon amie,évidemment.

D’une chose je suis sûre, je serai toujours heureuse du bonheur de mes enfants et le serai encore plus s’ils réussissent mieux que moi…parce que c’est un bout de moi qui aura réussi aussi.

Et vous,avez-vous déjà rencontré une telle situation?

9 réflexions sur “La rivalité mère/fille,c’est moche.

  1. Bien sûr Cristina, j’ai connu tout cela et pire! Quand j’attendais mon dernier enfant à 37 ans, j’ai fait une amniocentèse sans le lui dire puisque j’ai eu un souci de saignement au début de la grossesse et qu’elle m’avait dit qu’il valait mieux qu’IL s’en aille, ce bébé! Puis pendant les 9 mois, à chaque fois que je la voyais elle disait à ma soeur devant moi que faire un enfant à 37 ans si il est du sexe masculin, il a toutes les chances d’être mal formé! Je faisais la sourde oreille, celle qui ne comprenait rien! Au resto une fois lors de l’anniversaire de mon frère, moi enceinte de 6 mois on m’a embêté sur la couleur de la chambre du bébé, elle a répondu haut et fort que le bébé était peut-être trisomique!! Je suis rentrée sous la table pour chercher ma serviette, je n’ai rien dit!
    C’est difficile une relation mère-fille, teintée de jalousie, on n’y croit pas, j’ai mis du temps pour comprendre!
    J’espère que ton amie saura apprécier les mois qui viennent, tant pis pour sa maman, mais c’est douloureux, très douloureux, jusqu’à présent, je n’ai guère le droit de parler à mon père, elle est très jalouse de cette relation que j’ai avec lui mais depuis toute petite déjà!
    Bisous ma belle, avec le temps, on guérit de tout!

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour ma chère Marie-France, merci pour ce témoignage.J’avais en effet compris à la lecture de certains de tes billets que de n’était pas simple non plus avec ta maman.C’est quand même très égoïste de leur part je trouve et ils ne se rendent pas compte du mal que ça peut faire ou quoi ? Je ne comprends pas comment on peut agir ainsi avec ses propres enfants et tout ce ce que je souhaite c’est que nous ne reproduisions pas la même schéma avec les nôtres. Je t’embrasse fort.

      J'aime

  2. J’ai toujours eu des relations conflictuelles avec ma mère, j’aurais bien du mal à dire s’il s’agit de jalousie, je pense qu’on est passées par un peu de tout, mais surtout des incompréhensions et beaucoup de jugement négatif. Je pense que je n’ai jamais été et ne serai jamais ce qu’elle aurait aimé que je sois.
    Maintenant que j’habite avec mon chéri, je suis enfin libérée du poids de notre relation conflictuelle au quotidien et peux délaisser nos querelles en les mettant de coté. Je n’ai plus l’espoir d’avoir une relation normale avec mes parents (guerre atomique fréquente coté mère et absence coté père) mais je ne le reçois plus en pleine face tous les jours! Inconsciemment je ressentais cette pression, j’ai pris 3 kilos depuis que je vis seule, moi qui ai toujours été super mince et qui tentais de prendre un peu. Comme quoi …
    J’envie beaucoup les personnes qui puisent dans leur famille une force, et un moteur. J’ai l’impression que c’est de plus en plus rare de nos jours, comme si la famille aussi subissait les pressions sociales et devenait un groupe humain lambda.
    J’espère que ton amie lira cet article, elle sera touchée par tes mots.
    Mille bisous

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai d’excellentes relations avec ma maman, avec mes parents. Par contre, une de mes collègues ne peut pas en dire autant… je retrouve son témoignage dans ton texte… C’est incompréhensible de la part d’une maman de jalouser sa fille, de ne pas avoir des sentiments bienveillants à son égard… je t’avoue que j’ai du mal à comprendre ce genre d’attitude que je n’ai (heureusement) jamais vécue… je mesure ma chance… gros bisous

    Aimé par 1 personne

  4. C’est une chose que je ne comprends pas, comment peut on être jaloux de son enfant. On ne peut que souhaiter du bonheur à son enfant et partager avec lui la vie, ses joies et ses peines, être là pour consoler et soutenir, pour encourager, pour partager. Ca doit être très difficile à vivre. Avec ma mère on a eu des hauts et des bas, mais elle a toujours éte mon meilleur soutien et je connais la force de son amour.
    Grosses bises Cristina et tendres pensées pour toi, ton amie et toutes celles qui souffrent.

    Aimé par 1 personne

Envie de dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s