Une leçon de savoir-vivre dans les Cyclades

Après 3 semaines d’absence,me voilà rentrée des Cyclades, bronzage au top (bronzage que je perdrai au bout d’une semaine à Paris,oui,je sais) mais moral en berne après ce retour (qui ne s’améliorera pas si la pluie décide de rester).

Bon,il faut se ressaisir,je viens pourtant de passer les plus belles vacances de ma vie,vacances où tout coulait de source.

Pas un bobo,un accrochage,une dispute,un faux pas.

J’ai vraiment adoré ces îles grecques,aussi riches en histoire qu’en plages paradisiaques.

J’écrirai prochainement un billet où je décrirai notre escapade en détail.

DSCF6327 DSCF6325

Aujourd’hui,j’ai envie de vous parler de ce qui a  fait en sorte que notre séjour soit exceptionnel: l’hospitalité des grecs.

Cela peut paraître bateau,mais je vous assure que c’est vraiment quelque chose qui nous a tous marqué, petits et grands!

Nos enfants en parlaient d’ailleurs encore hier, en racontant leurs vacances,la première chose qu’ils évoquaient était la gentillesse des gens.

Oui,parce que les grecs adorent les enfants.

Donc si vous voyagez dans leur pays avec vos petites progénitures,vous pouvez être sûrs que le tapis rouge vous sera déroulé et que l’on vous réservera un traitement d’exception.

Nous avons appris cela dès notre arrivée sur l’île de Paros, sur laquelle nous sommes restés 10 jours et avions  loué une petite maison auprès de Marina et Giannis.

DSCF6696DSCF6644

Nous nous sommes sentis comme à la maison de suite,ils étaient heureux de nous recevoir et cela se sentait.

Pour eux,que nous fassions l’effort de venir sur leur île,et que nous ayons envie de découvrir leur culture, leurs traditions, leur façon de vivre,était un cadeau.

Nous avons eu droit tous les jours à une attention particulière, depuis le gâteau ou la moussaka faits maison,au barbecue ou la limonade sous le bougainvillier.

Nous n’étions pas des clients pour eux, nous étions des rencontres, des moments de vie partagés.

Nos sorties au restaurant étaient un réel moment de plaisir, nous étions accueillis avec un large (et sincère) sourire, nous étions toujours très généreusement servis et le dessert nous était systématiquement offert!

Nous avons halluciné,la première fois.

Impossible de ne pas faire le parallèle avec les restaurants parisiens où vous avez l’air de déranger, où le verre d’eau supplémentaire vous serait presque facturé et où les portions sont parfois équivalentes à un menu enfant.

Je ne suis pas en train de dire qu’il faille offrir des choses pour apprécier plus le moment.

Ce que j’ai envie de vous transmettre c’est leur gentillesse, leur simplicité et leur humilité.

Si seulement nous pouvions recevoir de la sorte dans notre pays!

La générosité et la solidarité sont des traits de caractère dont ils sont pourvus,on s’en aperçoit très vite.

Lorsque nous évoquions un jour avec notre hôte,Marina, les difficultés que nous pouvions rencontrer à retirer de l’argent liquide (de part la crise financière, à moins que vous n’habitiez sur Venus, vous en avez certainement trop entendu parler),elle nous a répondu calmement que si nous ne pouvions pas la payer, il ne fallait pas que cela gâche notre séjour,nous pourrions certainement le faire un jour.

Là-bas, les gens se font confiance, et font confiance,même aux étrangers.

Est-ce que vous pourriez imaginer cela un seul instant chez nous?

Non, je ne pense pas,malheureusement.

DSCF6289

Ils nous ont expliqué que malgré la crise qui sévissait,ils tenaient le coup,car chacun aidait son voisin, un membre de la famille, un ami.

En dépit de toutes les choses que l’on peut lire et entendre ici et là (et encore une fois, je vous assure que les médias en rajoutent des tonnes avec leurs discours larmoyants et tragiques), les grecs restent dignes et gardent toujours la porte ouverte,porte à travers laquelle vous pourrez entrevoir un sourire,des olives, une part de gâteau,un verre d’orangeade qui vous seront offerts avec amitié,ou encore une chaise où l’on vous invite à vous asseoir pour discuter quelques minutes.

Oui, je le répète,nous avons visité de merveilleux endroits,des plages dignes d’un décor de cinéma,des sites chargés d’histoire.

DSCF6524

Mais ce qui a vraiment rendu notre séjour inoubliable dans ces îles grecques,c’est la leçon de savoir vivre que nous avons reçue.

Nous n’oublierons jamais ces visages creusés mais si gais,ces paroles balbutiées dans un mauvais anglais mais si chaleureuses,ces regards remplis de bienveillance.

Moi qui parlais dans un billet écrit il y a quelques semaines de moments de vie, je peux vous dire,une petite larmichette à l’œil (pas trop sinon je vais perdre mon bronzage), que nous en avons vécu de merveilleux, des moments,grâce à ces très jolies personnes et à leur âme aussi transparente que les eaux dans lesquelles nous nous sommes baignés.

J’espère que ceux qui sont en vacances profitent bien,bon courage pour ceux qui attendent les leurs et ceux qui en sont déjà revenus.

DSCF6430

Fin de la guimauve 🙂

Je vous souhaite de vivre de très très jolis moments!

21 réflexions sur “Une leçon de savoir-vivre dans les Cyclades

  1. Heureuse de te retrouver Cristina. Tes mots font du bien. Voir autant de belles personnes donnent foi en l’humain. On perd trop souvent de vue que la solidarité, l’authenticité, la gentillesse changent beaucoup de choses. La vie est plus belle quand on a le sourire et qu’on s’entraide!
    Bises et welcome back!

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Marie ! Je suis heureuse de vous lire aussi à nouveau ! J’espère que toi et ton petit escargot allez bien ! C’est exactement ça Marie ! Fou en l’humain, on est tellement plus habitué à cela que cela nous a réellement surpris. Merci ! Bises à toi !

      J'aime

  2. C’est vrai que nous sommes dans un pays où même si la liberté est là et tant mieux, l’humain n’est pas des plus humain.
    Je cois que j’aimerai beaucoup ce que tu as vécu car j’aime le contact humain…
    Souvenirs désormais..

    Aimé par 1 personne

  3. Cà fait plaisir de te revoir 🙂 Ce sont des moments magiques à savourer et parfois on n’en a tellement plus l’habitude que quand çà arrive de rencontrer des personnes au grand coeur, on en est chamboulées et elles restent bien ancrées en nous et ce qu’on ressent compte double valeur. C’est un pays que j’aimerais beaucoup visiter, un tableau sur pinterest le prouve d’ailleurs tellement il est fourni de paysages de là-bas. Ma mère y a été il y a des années et elle a gardé de bons souvenirs de cette chaleur humaine aussi. Merci pour ce partage tout doux, qui fait du bien à lire et qui réconcilie avec la nature humaine… gs bisous et je t’envoie du soleil ❤

    Aimé par 1 personne

Envie de dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s