Lettre ouverte à Madame La Ministre de l’Education

Chère Madame La Ministre,

Peut-être est-ce à vous que j’aurai du m’adresser en premier lieu  afin d’obtenir une réponse à mes interrogations actuelles et surtout à mon problème qui nous empêche, mon fils et moi, de dormir depuis plusieurs semaines.

Permettez-moi de vous dire d’abord que, si à chaque fois qu’il y a un dysfonctionnement que votre administration n’est pas capable de résoudre, et que tous les membres du peuple que nous sommes s’adressent directement à vous, vous n’êtes pas sortie d’affaire(s).

Mais j’ai envie de vous dire, ce n’est pas mon problème.

Oui car après courriers, mails, appels téléphoniques, je n’entends encore que le silence radio…pas un début de chanson, une tentative d’appel, un chant d’oiseau, rien, nada, le néant.

Pardonnez-moi, je vous prends à court et ne vous ai même pas expliqué.

Alors je recommence (ce que j’ai déjà dit et écrit à maintes reprises).

Nous avons emménagé en juin 2015 dans le département du Val de Marne, plus précisément à Nogent sur Marne.

Pauvres parisiens stressés et antipathiques que nous étions devenus, nous avons sauté le pas et avons décidé de  devenir propriétaires en banlieue parisienne.

Le choix de la ville de Nogent sur Marne n’est pas anodin : son environnement et son cadre très agréables nous ont séduits mais aussi et surtout l’excellence de ses écoles.

Dès notre arrivée, nous sommes surpris de voir que nous dépendons d’un collège situé à Nogent Le Perreux, certes pas très loin mais qui n’est pas à Nogent sur Marne, comme nous le souhaitions depuis le départ.

Souhaitant faire les choses bien (quitte à demander ensuite une dérogation), nous nous adressons donc au collège du secteur, collège Pierre Brossolette qui s’empresse de nous répondre qu’il n’y a plus de place (une classe de 3ème ayant été supprimée) et nous oriente vers la DSDEN du 94.

Chose que nous faisons.

Nous recevons un courrier qui demande des pièces complémentaires pour le bon traitement du dossier, pièces que je pouvais envoyer par mail ou par courrier.

1, 2, 3 tentatives d’envoi par mail, cela ne marche pas (je sais envoyer des mails avec des pièces-jointes, inutile de vous poser la question, mais merci quand même).

J’appelle, on me répond « ça ne marche pas ». Sans blague ?

Très bien, par courrier, donc (rallongement inévitable du temps de traitement de dossier).

J’ai envoyé les pièces demandées le 20 juillet.

Je n’ai depuis aucun retour, je me sens bien seule ici.

Il m’en faut plus pour me laisser abattre, je réécris des mails, j’envoie deux nouveaux courriers.

Mince alors, peut-être les ai-je envoyés à l’insu de mon plein gré (cc Eve Angeli) sur la planète Mars ?

Tous les soirs alors, je m’empresse de sauter sur la boîte aux lettres, comme si une nouvelle paire d’escarpins devait m’y attendre, dans l’attente de la délivrance, une sorte d’accouchement qui n’arrive pas (tellement le travail est laborieux).

Au téléphone, on me répond simplement que je vais recevoir un courrier, il faut attendre Madame, il faut attendre.

Sauf que Madame La Ministre, sans vouloir vous manquer de respect, je vous rappelle que la rentrée est dans une semaine.

Et qu’une rentrée scolaire, cela se prépare, cela s’organise, tant d’un point de vue logistique que psychologique.

Imaginez-vous ce qui se passe dans la tête de cet adolescent qui vient d’être éloigné de tous ses copains, qui change non seulement de ville mais aussi d’établissement scolaire ?

La situation est déjà compliquée dans sa petite tête de garçon pré-pubère,ne pas savoir où il va atterrir est quelque peu, disons, déconcertant, n’est-ce pas votre avis aussi ?

Si, j’en suis certaine.

Les services de la DSDEN ont été fermés les deux premières semaines d’août.

Attention, je ne vais pas remettre ici en cause le droit des congés payés, dont nous sommes tous heureux de bénéficier en France depuis 1936.

Seulement, est-ce normal qu’il n’y ai pas une permanence organisée au moins pour les situations urgentes ?

Pourquoi est-ce que la France doit impérativement s’arrêter au mois d’août ?

Vous savez Madame La Ministre, nos enfants ne sont pas des numéros de matricule que l’on déplace au bon vouloir exclusif de l’administration.

Nous avons notre mot à dire.

Ils ont besoin d’avoir les meilleures conditions pour réussir, ils méritent tous une chance.

Cette chance passe par une bonne école, un trajet qui doit être acceptable pour l’enfant, de façon à ce qu’il se sente pleinement intégré dans ce cadre qui ne doit composer qu’un seul et même tableau.

Et manifestement, aujourd’hui, ce n’est pas la priorité.

Je ne sais si c’est la vôtre, mais ce n’est en tout cas pas celle de vos fonctionnaires.

J’ai tenté une dernière carte, Madame Axelle Lemaire ayant pour volonté de faire évoluer les choses de façon très positive dans le domaine du numérique, j’ai eu la brillante idée de penser que toutes les organisations dépendantes du gouvernement s’y étaient mises aussi !

Alors j’ai tweeté mon désarroi à @EducationFrance  puis aussi à @accreteil.

Manifestement, vos Community Managers sont aussi efficaces que vos fonctionnaires.

A moins que vos serveurs soient hébergés sur Pluton, eux.

J’aurai pu vous proposer mes services mais tout bien réfléchi, je n’ai aucune envie d’être employée par l’administration française.

Je suis triste, lasse et fatiguée de dépenser mon énergie à écrire et donner des coups d’épée dans le vent.

Il est drôle de constater que les services des finances publiques sont bien plus efficaces, je n’ose me demander pourquoi…sinon, je vais avoir un contrôle fiscal (oubliez ce que je viens d’écrire).

Oh mais pourquoi pas en fait ?

Ils trouveront peut-être anormal que je ne reçoive aucune aide en tant que maman célibataire, que je ne reçoive pas non plus l’allocation de rentrée alors que d’autres se vantent que grâce à cette dernière, ils redonnent un petit coup de jeune à leur garde-robe.

Apercevrai-je une petite larmichette dans vos yeux ?

Non, inutile, ne vous inquiétez pas pour moi, je m’en sors quand même, je fais du mieux que je peux même.

Tout ceci vient après 3 années passées dans un collège (collège André Malraux dans le 17ème arrondissement de Paris) où je n’ai jamais vu autant de laxisme concentré.

Les professeurs étaient démissionnaires, je ne vous parle même pas de l’équipe de Direction.

Ayant quelques difficultés, très vite, mon fils a lui aussi démissionné de son poste d’élève.

Il ne se sentait nullement motivé ou inspiré par des professeurs qui les autorisaient à tout faire en classe sauf ouvrir une nouvelle page sur le monde, par des professeurs cernés et désabusés, qui se plaignaient de ne pas bien gagner leur vie.

Bref, après un démarrage difficile dans la cour du collège, j’aimerai que mon fils puisse enfin prendre du plaisir à l’école et trouver sa voie, se construire et devenir quelqu’un de bien.

En attendant, qui va faire le travail que je n’ai pu faire pendant que je traitais ces affaires de la République ?

Qui va me rembourser les consultations chez le médecin, la fibroscopie et les médicaments que mon fils prend pour combattre son stress et son angoisse ?

Je vous fais une fleur, je le prends à ma charge, je suis grande Dame.

En attendant, je vous demande juste de lui trouver son école.

Pour demain,s’il vous plaît.

Ce sera tout, merci.

Une maman inquiète. Très inquiète.

34 réflexions sur “Lettre ouverte à Madame La Ministre de l’Education

    1. Merci Sheily. Je t’avoue que je le réveille toutes les nuits avec cette boule au ventre … Tout ça en ne laissant rien transparaître à mon fils qui est déjà super méga angoissé…ils ne se rendent pas compte… Bonne soirée !

      J'aime

  1. Cristina ma belle, je comprends oh combien ton désespoir, dire que nous parlons toutes de nos rentrées quelque peu surmenées!!! Je t’envoie de ce pas, des ondes positives portées expressément par des anges pas n’importe lesquelles, je te le garantis, n’y vois aucun sens de l’humour, ce n’en est pas!! C’est seulement un tuyau que j’ai et que je ne donne qu’en cas de désespoir et d’impuissance, quand j’appelle partout et qu’aucun humain ne répond, il ne me reste que la voie de l’au-delà et crois-en mon expérience, ça marche!! Tu en verras les bienfaits dès aujourd’hui, n’en doute pas!
    Gros bisous ma belle!

    Aimé par 1 personne

    1. Je prends je prends la chère Marie-France, il n’y a que ça qui peut marcher maintenant car tout le monde fait la sourde oreille, je suis au bord de la crise de nerfs. Merci pour ton message. Gros bisous

      J'aime

  2. C’est incroyable qu’ils aient fermé 15 jours en août ! C’est bien la seule administration à le faire … Nous, on nous oblige à une permanence et minimum d’effectifs (et je ne suis pas dans les finances 😉 )

    Je croise les doigts pour que ta situation se débloque au plus vite : ça commence à « légèrement » urger là !

    Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Catwoman, et oui je sais, je le rappelle très bien de ton billet où tu racontais ton retour de vacances où t’es prise en otage dès ton arrivée. Ici, il y a un vrai problème dans tous les rouages du système je crois. Merci ! Bises

      J'aime

  3. Hélas, plus rien ne me surprend de la part de l’éducation nationale ni des institutions en général. As-tu songé à te déplacer à la DSDEN, ça peut être une solution (?) J’espère de tout coeur que ça va s’arranger ! Bises et courage ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Hello ma belle ! Oui c’est ce que je vais faire demain, cela tombe si mal, j’ai une charge de travail considérable en plus des entretiens que j’ai commence à passer… La loose … Je suis dégoûtée ! Je vous tiens au courant. Gros bisous

      J'aime

  4. Coucou!
    Je te souhaite bon courage (la chance avec les fonctionnaires, ça ne marche pas!).
    Catwoman, ah ouais? Pourtant il me semble que je n’ai eu aucune réponse lors de mes soucis d’école l’année dernière! Effectivement 15 jours c’est rien pour l’administration, 3 semaines c’est beaucoup mieux!
    Je ne veux pas te déprimmer Cristina, mais même Bac+4 l’administration sait seulement procrastiner! J’en ai d’ailleurs faire un article (vivre et non plus survivre). Si tu veux halluciner un bon coup! =p.
    Heureusement que les Tribunaux administratifs bossent eux!
    Bref, courage et encore courage!
    Bisous!

    Aimé par 1 personne

    1. Je parlais de l’éducation nationale et des rectorats quand je disais « la seule administration à le faire » pas uniquement de la DSDEN de cristina … je me suis mal exprimée. Ils pourraient assurer, comme le font d’autres administrations et services départementaux, une présence minimale pour répondre justement à ce genre de problèmes.

      Perso, depuis que je travaille, je n’ai eu aucun mois d’août et c’est d’ailleurs, le mois où je cours le plus, parce que justement on nous impose un service minimum.

      Aimé par 1 personne

    2. Hello Clem, je vais aller te lire alors, je n’ai pas eu le temps … Je suis en mode désespoir… Je vais me pointer demain car PERSONNE ne répond, c’est juste hallucinant . Merci pour ton message ! À bientôt pour la suite !

      J'aime

  5. Bravo !!!!
    L’an dernier, j’ai aussi écrit plusieurs lettres ouvertes à Madame La Ministre …Certaines ont même eu leur petite minute de gloire sur le net …. j’y parlais de l’accueil des enfants handicapés, parce que là aussi on a de quoi dire …..j’ai même directement adressé mes courriers à la destinataire ….je n’attendais pas spécialement une réponse de sa part mais au moins un petit mot de ses assistants … rien, nada, nothing. …j’en ai pris mon parti et ai géré du mieux que je pouvais la scolarisation de mon petit gars qui ne demande qu’une chose : pouvoir apprendre dans de bonnes conditions pour espérer plus tard être le plus autonome possible ….
    Cela ne s’est pas fait sans une montagne d’énergie, pas mal de rage et beaucoup de larmes et je m’attends à recommencer encore cette année ….
    Tout ça pour dire que je partage votre indignation. …on méprise nos enfants et malheureusement on en paiera tous les conséquences ….
    J’espère que vous aurez enfin une réponse et que votre petit gars pourra un peu souffler et démarrer son année sereinement. ….

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ce gentil message … Il y a des choses qui m’échappent tout de même …on veut donner la priorité à l’éducation et il me semble que les choses n’ont jamais été aussi compliquées… Dur dur pour vous aussi alors, je vois. Bon courage à vous aussi, on se tient au courant se nos situations respectives. À bientôt .

      J'aime

  6. Incroyable mais vrai. Je crois que l’administration en général c’est un bazar sans nom. Personne ne s’occupe des sujets urgents et tout le monde se renvoie la balle.
    Je t’envoie plein d’ondes positives ma belle ainsi qu’à ton fils. Car j’imagine aisément que pour ton fils c’est aussi très angoissant de ne pas pouvoir se projeter.
    Courage et tiens nous au courant. Des bises

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour ma douce Marie ! Merci beaucoup … En effet ce qui le rend malade c’est aussi de je voir dans cet état, c’est comme s’il saurait dans le vide, il ne va pas avoir le temps de se projeter . Gros bisous, je vous tiendrai au courant

      J'aime

  7. Les rectorats sont fermés en été, ce n’est pas une nouveauté. Sache que pour les profs, la surprise est encore à venir, dans quel bahut aller bosser mardi prochain ? certains auront même l’info courant septembre.
    Les mails, corbeille ! la seule solution dans ton cas, c’est de se présenter fissa, cette semaine auprès du secrétariat du collège convoité, et obtenir un accord de la direction. D’expérience, la liste des parents déçus des affectations de secteur est si longue qu’il faut justifier sa demande (accès, option … et avoir un bon dossier scolaire).
    Bon courage.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Melle Blanche ! Ce système me semble surréaliste, aussi bien pour les profs que les élèves ! Les gens ont quand même le droit de pouvoir s’organiser, non ? Je vais faire ce que tu dis car rien d’autre ne marche . .. Cela tombe si mal, je passe plein d’en reteins d’embauche et suis du coup méga stressée … Bref ! Je vous tiendrai au courant. À bientôt !

      J'aime

  8. Je ne sais pas si cela aidera mais il me semble qu’il y a dans chaque DSDEN un médiateur à saisir pour les situations problématiques (ma soeur s’est trouvée dans la même situation que toi il y a quelques semaines, mon neveu se trouvait sans affectation pour son entrée au lycée) ; Par ailleurs l’école étant obligatoire jusqu’à 16 ans le collège de secteur ne peut tout simplement pas refuser un élève (même si j’imagine bien que ton fils n’ait pas envie que tu forces la porte…) Bon courage !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Clélie, oui je lui ai écrit aussi … Silence radio. On me dit que les écoles de Nogent sont très réputées ( il n’y a que 2 collèges) et vite saturées … Et j’apprends donc qu’ils acceptent des élèves des communes voisines alors qu’ils sont censés donner la priorité aux habitants de la ville. Merci pour ton message, je délivrerai la sentence ( bonne j’espère)

      J'aime

  9. alors voilà j’ai été pendant plus de 30 ans fonctionnaires, pas à l’éducation nationale .. la situation su service public c’est considérablement dégradé au fur et à mesure des années.
    Pourquoi ? tout simplement parce que le nombre de fonctionnaires (ceux qui ne foutent rien ça se sait) a été réduit parfois par 3 ou 4 .. alors après le service rendu n’est plus le même ..
    Pour avoir un service public de qualité il faut lui donner des moyens humains et financiers ..
    Ceci étant je comprends bien le stress que tu as et celui de ton fils.

    Aimé par 2 people

    1. Bonjour Bernie, je comprends tout à fait ce que tu veux dire et je pense que ce genre de situation doit être connue car ce n’est pas normal … Seulement le problème c’est que personne n’a une minute pour le dire . On traite votre dossier, on regarde ou je ne sais quoi ? Cela me semble dingue . J’ai écris au médiateur de la DSDEN qui n’a pas daigné me répondre non plus… Pourtant il y en a des moyens de nos jours de communiquer ! Je suis triste d’en arrivée là… Merci pour ton message et bonne journée !

      Aimé par 1 personne

  10. Je ne vais pas en rajouter j’espère juste que ton filston aura le droit à une rentrée à temps et dans les meilleures conditions possibles. Je croise les doigts. Tiens nous au courant !

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Sheily, j’ai appris jeudi dernier par un courrier froid comme un glaçon que mon fils était affecté à un collège de la ville voisine, situé à 35 minutes de marché à pied. Il a été obligé d’y faire sa rentrée mais c’est une catastrophe pour nous. J’ai saisi le médiateur de la DSDEN, écris à toutes les instances compétentes et il sera scolarisé dans notre ville, où je ne m’appelle pas Cristina. Je suis éreintée, mais je ne lâcherai pas. Merci de t’en inquiéter. Bises et bonne nuit !

      J'aime

Envie de dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s