Et si demain,c’était toi ?

Source : http://www.tiji.fr/

Je ne vais pas être très originale et ne pense pas te faire rêver avec mon billet du jour, écrit dans le RER, avec mes tripes et mon dégoût ruisselant.

Ma photo est trompeuse, et oui, moi aussi je sais y faire dans la manipulation médiatique.

Ce n’est pas aujourd’hui que je te parlerai de ma position préférée, du dernier bouquin de gonzesses que je suis en train de lire ou de mes problèmes de transit.

J’aurai préféré, pourtant (surtout du bouquin en fait).

Aujourd’hui précisément à l’heure où je quitte mon boulot pour rejoindre ma paisible et coquette banlieue, j’ai envie de t’exprimer tout mon dégoût.

Je n’en ferai ni des caisses ni des tonneaux ( je sais qu’on dit des tonnes, t’inquiète paupiette) beaucoup de gens bien plus lettrés que moi se sont déjà exprimés sur le sujet.

Mais je ne supporte plus de voir cette déferlante de commentaires, images, photos, vidéos malsaines et écœurantes sur le supposé fléau qui est en train de s’abattre sur notre pays.

Bien évidemment, je veux te parler des températures matinales qui sont bien trop fraîches pour l’époque, tu ne penses pas?

Mais comment je m’habille, moi?

Nan, je déconne, tu as compris toi, hein?

Je te parle bien entendu des migrants que la France a la bonté de bien vouloir accueillir d’une façon presque digne.

Et bien oui, après tout chez eux c’est la guerre et ils y ont connu la misère, alors une gamelle et une tente c’est le Four Seasons pour eux, non ?

Il y a déjà tellement de chômeurs en France, mais putain, ces cons qui sont parfois même plus diplômés que nous, ils vont nous piquer notre boulot?

Et puis avec tout cet argent qu’on dépense pour eux, bientôt plus d’allocations chômage pour nous, finis les ASSEDIC, mais où va ce pays?

Je suis consternée et triste de voir qu’en fait je ne connais pas si bien que ça les gens.

Certains que je considérais de bons copains, au moins assez bons pour avoir envie de me taper de bonnes bouffes et me poiler autour d’un verre de vin  argentin, me donnent envie de vomir avec leurs propos tenus publiquement sur les réseaux sociaux.

Au moins, ils assument, ça, on ne peut pas leur retirer cette haute capacité.

Ils assument pleinement leur ignorance, analphabétisme, méchanceté, stupidité et manque d’humanité, et tout ce que voudrez ajouter qui se termine en é.

Je vous méprise.

Comme vous méprisez ces personnes qui ont vu en une traversée périlleuse, au risque de leur vie et de celle de leur propre famille, la seule et unique solution pour fuir la terreur et la guerre.

Crois-tu vraiment, cher primate, qu’une personne normalement constituée mettrait en péril la vie de son bébé si elle n’avait pas d’autre choix ?

C’est pour rester en vie qu’ils se jettent à l’eau (pardonnez-moi le jeu de mot), tu peux le comprendre, avec le quart de neurone qui semble péniblement habiter ce qui te sert de boîte crânienne ?

Je ne suis du coup plus étonnée et encore moins surprise de la montée du FN dans notre pays.

Trop d’ultra-nationalistes, nombrilistes et flemmards pullulent dangereusement dans notre territoire gaulois.

Racistes ? Je ne sais même pas. Eux-mêmes ne savent pas.

Dangereux, ça, j’en suis certaine.

Parce que quand on n’est pas capable de comprendre cette terrible et dramatique problématique des migrants qui cherchent tout simplement à rester en vie et que l’on véhicule des discours de manipulation médiatique et de « Après tout, chacun sa merde », je me sens en danger.

J’ai peur pour demain, pour mes enfants, pour nous, pour le monde.

A toi pauvre analphabète, j’ai envie de te dire que cet ingénieur irakien qui a rejoint notre pays, il écrit peut-être qui et pas ki et qu’il sait également peut-être mieux que toi appliquer la règle du participe passé ou de l’infinitif.

Participe quoi ? Va, ne te fatigue pas.

A toi, déplorable fainéant, qui préfère rester chez toi en charentaises à regarder les Anges de la télérealité ou toute cette merde, et toucher les allocations chômage, essaye donc de postuler pour un sous- métier comme tu le considères, je suis certaine que tu trouverais.

Mais non, être à la caisse d’un supermarché discount ou vider les poubelles des autres, ce n’est pas pour toi.

Toi, tes charentaises et tes doigts de pieds cornés méritez bien mieux que ça, héros de la patrie que vous êtes.

C’est une fille de l’immigration portugaise des années 70 qui te parle.

Mes parents ont fui la dictature de Salazar pour essayer de retrouver un regain de liberté et de construire une vie comme ils l’avaient rêvée.

Evidemment les situations et les conditions ne sont pas comparables.

Mais ils remercient la France aujourd’hui.

Mon frère et moi avons fait des études, sommes parfaitement intégrés et reconnaissants de ce qui nous a été offert.

Et si c’était toi demain qui était pourchassé, violenté,marginalisé à cause de ta couleur de peau, de tes croyances ou juste parce qu’un fou avait décidé que tu ne rentrais plus dans son moule ?

Tu serais content d’être accueilli par un peuple qui souffre moins que le tien, qui peut t’aider à continuer à rester en vie ou tu trouverais normal qu’il te dise :

« Bah après tout, chacun sa merde« 

Les choses ne se sont pas si simples, nous ne vivons pas dans le monde des Bisounours, on ne peut pas accueillir toute la misère du monde, j’en suis consciente.

Mais ces gens, ces êtres humains, il faut les aider, putain.

Arrêtez les amalgames.

Aujourd’hui, j’ai honte.

Non, bien sûr que je n’ai pas la solution, là, tout de suite et que ce ne sont pas mes belles paroles qui vont résoudre une véritable question sociale et politique.

MAIS…

Des milliers de pères, de mères , de grands parents, de bébés, d’adolescents sont morts, noyés dans ces mers censées les porter vers un autre monde.

Fais gaffe, car toi aussi, tu risques de finir noyé, mais dans ta propre merde.

Et ça, crois-moi, c’est bien moins digne.

Tu n’auras même pas le droit à une photo, retouchée, ou pas.

C’est tout.

(comme le dit Miranda dans le « Diable s’habille en Prada »; je suis en train de lire la suite « Vengeance en Prada, le retour du diable » et voulais vous en parler mais certains en ont décidé autrement).

P-S- Pardon pour le trop grand nombre de « merde ». Non, même pas en fait.

26 réflexions sur “Et si demain,c’était toi ?

  1. c’est un ujet vraiment complexe car qui a fait de l’Irak ce qu’il a fait aujourd’hui … l’Allemagne a tout a gagné dans cette histoire .. elle manque de main d’oeuvre et une population qui ne se reproduit pas assez .. Pour la France ..ce que va verser l’UE va encore permettre à qqs de faire des travaux à moindre coût …

    Aimé par 2 people

    1. Je sais bien Bernard et ça me tend dingue aussi ! Est ce que l’argent versé aux états qui ont accueilli ces migrants va être utilisé comme il se doit? La solution à ce grave problème qui va s’aggraver dans les mois à venir n’est pas encore trouvée, ça c’est sûr! Bonne soirée et bon we!

      Aimé par 1 personne

  2. Je comprends ta colère et partage ta compassion pour toutes ces personnes qui n’ont pas les mêmes chances que nous et à qui on ne tend pas la main. Mais je reste confiante, car j’ai déjà lu plusieurs interventions qui vont dans ton sens depuis quelques jours… il y a donc aussi des réactions positives. L’amour l’emporte toujours 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Un sujet difficile et douloureux. Je pense souvent à ces familles qui quittent tout. Mais pour quoi? Un semblant de Paradis. La France se donnera t-elle les moyens de les accueillir décemment? C’est ce que j’espère mais je n’en suis pas certaine ma belle.

    Aimé par 1 personne

  4. Oh ma chère Cristina, comme je comprends ta colère ! Je suis moi-même petite-fille de grands-parents immigrés italiens, et mon mari est fils de mère immigrée portugaise, alors le sujet ne me laisse en aucun cas indifférente ! Ces gens sont comme nous tous, ils ont les mêmes besoins vitaux, ils ont droit à la même dignité. On pourrait être eux demain… L’homme est parfois bien cruel… Bisous ma belle !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Lucie, oui je devine avec ton nom que toi aussi tu as vécu la même histoire que la mienne et que cela te parle. Donc impossible d’y rester insensible. Merci d’avoir pris du temps pour laisser ce message. Bonne soirée , Cristina

      J'aime

  5. Nous sommes nombreux, même dans ce pays, à être issus d’une quelconque vague d’immigration. Immigration politique ou économique. Pour ma part, la plus récente ce sont mes arrières grands-parents qui avaient fui l’Italie de Mussolini…

    C’est ce qui fait la richesse (et pas qu’écologique) d’un pays, voire de l’espèce en entier, les mélanges. Ce ne sont que des mous du bulbes ceux qui pensent le contraire…

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis remontée comme un coucou mon Aileza, alors non, je ne peux plus la fermer ! Ça pue, ça craint , ça me fait peur, je me demande qui est mon voisin, est ce qu’il est comme ça ? Bon, il fallait que ça sorte ! Je t’embrasse ! Bon we 😘

      Aimé par 1 personne

  6. je te comprends et suis étonnée par mes propres contacts fb pour certains dont je n’aurais jamais pensé certaines réactions. Esprit étriqué est le mot… Je n’ai pas de réponse non plus pour aider et trouver une solution à tout çà mais je suis loin de me dire « chacun sa merde », il s’agit de vies dont on parle 😦 pas juste de politique et d’économie (y a des baffes qui se perdent…) Les étriqués du ciboulot n’ont pas conscience qu’un jour ce sera peut-être nous en train de traverser la méditerranée pour trouver une terre d’asile, parce que comme tu dis, demain çà peut être nous et ce seront les 1ers à tenter de partir pour fuir la guerre et la mort quitte à la perdre sur une vieille bicoque et à demander de l’aide. Je reste un peu dans mon coin, sur fb, ne dis rien, mais me souviens de ce que j’ai lu, chez qui. Gs bisous ma belle ❤

    Aimé par 1 personne

  7. Cette crise, c’est un peu le Dreyfus contemporain. La scission être les connards qui veulent barricader leurs frontières et accueillir ces migrants à coups de bâton et ceux qui veulent ouvrir leur porte et offrir l’espoir d’un monde meilleur.
    Parce qu’il faut être un connard pour laisser crever des hommes et des femmes voire pour avoir envie de les tuer, les privant d’espoir, de bouffe et leur offrir des coups en guise de bienvenue.

    Oui, nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde, en revanche on peut en accueillir un peu, le temps de trouver des solutions pour que leur chez eux redevienne une terre d’espoir et de vie. ( car je ne crois pas non plus que tous ont qu’une envie, quitter leur pays et leurs souvenirs pour toucher le RSA… je ne pense pas qu’on fuit pour le fun)

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Ernestine! Quelle juste et triste comparaison que tu fais, en effet. Je suis tout de même heureuse de ne pas être jà seule à penser ainsi car avec toute cette propagande bas de gamme, je me sentais oppressée, comme si tout le monde autour de moi pensait comme ça… Beurk… Merci pour ton message ! Douce soirée , Cristina

      Aimé par 1 personne

  8. Quel beau billet jamais je ne pourrais écrire aussi bien sur ce sujet alors que je pense tellement comme toi (Vous ) Pardon c’est mon premier commentaire ici mais j’adore ton blog et je le suis de prêt il est dans mes favoris !
    Et là je ne pouvais pas rester silencieuse face à ce billet tellement vrai
    Bravo et Merci
    Et contente de voir qu’il y a encore des gens humains sur cette terre Française !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Marielle, je le permets de te tutoyer aussi ! Je te remercie pour ton si gentil message, c’est pour ça que j’écris, pour partager et toucher les gens et tu ne pouvais pas le faire plus plaisir en écrivant ça . À très bientôt j’espère, je manque cruellement de temps en ce moment , mais je ne manquerai pas d’aller revisiter ton univers aussi . Bonne soirée 💜

      J'aime

  9. Bonsoir, je viens d’ouvrir ma page FB et je vois votre lien qui est inscrit. Je tiens à vous remercier pour ce billet ô combien utile sur notre territoire, l’éveil des consciences fait la sourde oreille mais je m’approche plus des gens qui ont une conscience « propre » afin de ne pas se tromper et se dire finalement que notre objectif est: l’Humain. Je prends conscience aussi que le pays des droits de l’Homme tombe petit à petit dans l’ignorance et le dégoût de l’autre. Je ne sais si cette haine gratuite prendra de l’ampleur avec les conséquences que ça peut apporter, quoi qu’il en soit ma mère à quitter l’Espagne à l’âge de 5 ans pour fuir la dictature de Franco, la France l’a prise dans ces bras. C’est pas cet exemple qui me réveille, mais d’un autre côté en étant franc je ne sais pas comment m’y prendre pour aider ces gens qui fuient la fureur d’une poignée d’hommes, nos grands hommes politiques ne trouvent pas la solution pour « éteindre » la haine du Monde, là je parle pour moi mais la religion, d’être chacun dans son pays, isolé des uns des autres, forme déjà la haine de l’autre. Etre simplement des êtres humains parait pour certains une démarche impossible, la guerre leur parait plus simple et plus rentable. Je vais m’arrêter là et que votre article soit lu au plus grand nombre, ah si je fais quelque chose: je tente d’éveiller les consciences dans mon quartier, et surtout mes proches qui ont la dent dure! Une nouvelle fois merci!!

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Jean-Pierre, merci infiniment d’avoir pris le temps de m’écrire et de dire ce que vous en pensiez. Moi non plus je n’ai pas de solution instantanée, et personne n’en a réellement pour le moment, c’est évident , mais pour le moment, c’est exactement ça : de l’humanité bon sang ! C’est votre attitude qui est la bonne, j’espère que vous arriverez à semer ces bonnes pensées dans votre entourage. À bientôt peut être et encore merci. Bonne soirée, Cristina

      J'aime

  10. Tu as bien raison de dire Merde, et non tu n’es pas la seule à penser ainsi, je te rassure….
    C’est dans ce genre de situations dramatiques qu’on apprend à connaître les gens qu’on pensait déjà connaître, c’est bien triste.
    Dans mon tout petit village, le maire a décidé de créer un collectif pour venir en aide aux migrants, d’accueillir une famille de réfugié dans une structure communale et de les aider à s’intégrer. J’ai déjà préparé des sacs de vêtements trop petits des enfants pour eux. Ce sont ces petits gestes mis en commun qui permettront un avenir meilleur pour tous ces gens sur lesquels le ciel est topmbé un jour et qui n’ont rien fait pour mériter tant de malheur.
    je t’embrasse

    Aimé par 1 personne

    1. Non tu venais de le publier et comme je suis abonnée à ton blog, je le revois immédiatement et dés les premières lignes, ton texte m’a parlé et interpellé , tu comprends maintenant pourquoi… Je ressens la même chose ! Bonne journée à toi aussi Chriss!

      J'aime

  11. Oh putaing quel, article !!! 🙂
    Actuellement j’évite de regarder certains coms sur les réseaux où sur les sites d’info, de certains décérébrés et autres très « cérébrés » mais avec de toute façon du pourris/nauséabond dans les pensées!! j’ai envie de …. grrrrrrr alors nooon j’évite.

    Tu as fait l’article que j’av

    J'aime

    1. zut j’ai appuyé de travers 😉
      Je disais : Tu as écris l’article que j’aurais pu écrire 😉 aussi je l’adopte.

      Je rajouterai juste pour enfoncer le clou : actuellement pour beaucoup de réfugies et/ou migrants c’est une question de vie ou de mort, pas de trouver un paradis/mirage quelconque! Mais les trouillards pour leurs charentaises font simplement de la non assistance à personne en danger !! 😦

      Ce sont les mêmes qui ne bougeront pas d’un poil si tu es agressée devant leurs yeux …

      Je ne souhaite de mal à personne, mais le jour où ils auront la MORT AUX TROUSSES ils détaleront comme des lapins et hurleront au scandale si les « voisins » ne les acceptent pas …..

      Merci encore pour ce super coup de gueule! 😈 au
      🙂

      J'aime

Envie de dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s