A la faveur de l’automne

Est-ce vraiment possible que notre cœur puisse vivre et ressentir les choses au gré de saisons ? Parfois complètement décalées, en avance, en retard, folles, lunaires, un peu racoleuses, parfois trompeuses ou prometteuses, les saisons peuvent-elles guider sciemment notre comportement ? Clouée au lit depuis 3 jours sans pouvoir bouger le petit orteil, le mot hernie discale a été lâché (mais ils sont fous ces médecins), ankylosée … Continuer de lire A la faveur de l’automne

« Les gens dans l’enveloppe », mon dernier coup de coeur littéraire.

Ce jour là, je n’avais pas le temps. Je m’étais arrêtée rapidement à la Fnac Saint-Lazare, en prenant le risque de perdre mon train. Qu’est-ce qu’on ne fait pas pour ses enfants …mais l’ado avait besoin de livres. En passant devant les coups de cœur de la Fnac, je n’ai pas pu m’empêcher d’être irrésistiblement attirée par la couverture du livre d’Isabelle Monnin, « Les gens dans … Continuer de lire « Les gens dans l’enveloppe », mon dernier coup de coeur littéraire.

Et si on changeait de ligne?

Ce matin sur la ligne 3, Saint-Lazare, le même cinéma. Le scénario ne change jamais. Les acteurs si, parfois. Ils sont vite remplacés. L’ouverture des portes déverse un torrent de personnes sur le quai. De l’autre côté, tels des rapaces qui guettent leur proie, les autres. Les autres, dont je fais partie, même si je parais absente. Mais je guette. Je me laisse porter par … Continuer de lire Et si on changeait de ligne?

4 jours en Sicile versus 30 secondes sur le tarmac de l’aéroport CDG

Fraîchement sortie de l’avion, de retour dans la cohue parisienne, je n’avais pas prévu de reprendre la plume aussi rapidement. Mais après de longues minutes à attendre un taxi, à voir les gens courir et s’enfuir dans tous les sens, se bousculer, s’ignorer et à sentir à nouveau cette boule de stress s’emparer de moi, je me demande. Je me demande après quoi nous courons … Continuer de lire 4 jours en Sicile versus 30 secondes sur le tarmac de l’aéroport CDG

Les vendredis des papas

Chaque vendredi, j’observe un phénomène qui m’est malheureusement trop familier: l’échange des enfants pour le week-end ou la semaine, selon le mode de garde. Je les observe à la sortie de l’école, dans le métro, à la gare ou dans les rues. On se reconnaît entre parents séparés, il y a des signes qui ne trompent pas…ce sourire malgré la fatigue de la semaine, ce … Continuer de lire Les vendredis des papas