Jeune papa en manque de sexe

« Cela fait six mois, je n’en plus ».

« Elle ne me regarde plus, je ne peux plus la toucher, je crois qu’elle ne me voit même plus ».

« Il n’y en a que pour le bébé ».

Trois phrases qui pèsent bien lourd de désarroi et d’impuissance, trois phrases qui résument la conversation que j’ai eu avec un ami il y a quelques jours.

Elles résument peut-être ce que tu vis en ce moment ou ce que ton amoureux ressent sans te le dire ou du moins sans que tu l’entendes.

Oui, à la naissance d’un bébé, on devient parfois sourd.

Cette phase fabuleuse post-naissance où tu ne sais pas si tu dois rire ou pleurer, si tu es heureux ou au bord du suicide, ou encore si tu veux rester ou partir loin et tout laisser derrière toi.

Je ne t’apprendrai rien en te disant que l’arrivée d’un bébé dans un couple est une sorte de tsunami tropical, un licenciement pour faute grave, le Koh-Lanta de la vraie vie, mon ami.

Derrière cette douce odeur de Mustella, cette montagne de bodys et de couches, ces doudous choisis avec tant d’amour, il y a un couple.

Un couple qui était là avant la naissance du bébé.

Un couple qui a désiré ce bébé ENSEMBLE, c’est important de se le rappeler.

Un couple qui essaie de survivre tant bien que mal, bouleversé dans ses habitudes et son quotidien.

Bon je ne vais pas tourner autour du pot.

Et le sexe dans tout ça ?

Oui parce que de l’amour il y en a, n’est-ce pas ?

Nombreux sont les hommes laissés sur le banc de touche, livrés à eux-mêmes (ne me demande pas de détails s’il te plaît), assoiffés comme dans le désert.

Beaucoup ne comprennent pas pourquoi, dès la rentrée de la maternité, leur amoureuse ne les attend pas en guêpière et bas en dentelle, à quatre pattes sur le lit conjugal en criant « Vas-y, vas-y, je t’en supplie ».

Cher ami homme et fraîchement papa, c’est à toi que je m’adresse.

As-tu réfléchi 5 bonnes minutes (de suite, hein) au chemin qu’avait parcouru ton enfant avant de venir te réveiller chaque nuit toutes les 2 heures ?

Tu revois la position et la place qu’il occupait dans le ventre de ta Chère et Tendre ?

Il s’est retourné puis s’est laissé glisser lentement vers l’autoroute du soleil.

Sauf que sur ce chemin, il n’a pas respecté les vitesses de limitation et a fait sauter tous les portiques, pas le temps de prendre de ticket au péage.

Jusqu’à l’arrivée dans le tunnel.

N’y penses pas trop.

Garde juste en tête qu’une maintenance doit être assurée et que la voie doit rester libre, fermée à tout usager.

On ne peut pas te dire pour combien de temps, chaque intervention est différente et très personnelle.

Alors si ta femme te dit qu’elle a mal, c’est qu’elle a mal.

Il faut laisser le temps au puzzle de se reconstituer, chaque pièce doit retrouver naturellement sa place.

A part Heidi Klum ou dans un autre genre Rachida Dati, aucune femme ne se remet d’un accouchement en 5 jours.

Alors oublie le défilé ou le strip-tease pour un moment, mon coquin.

9 mois se sont écoulés.

Tu n’en peux plus.

Je te rassure, elle non plus.

9 mois durant lesquels tu as vu le corps de ta jolie moitié se transformer.

Sauf qu’elle, la transformation, elle la vit.

Et pas qu’un peu.

Seins qui se transforment en obus, ventre qui menace d’éclater comme une bulle de malabar, vergetures qui se dessinent, lourdeurs des jambes, et je te passe les détails plus croustillants car même elle, elle n’a pas osé t’en parler.

Tu avais raison de croire que tous ceux qui te disaient qu’une femme enceinte est la plus belle chose qui soit étaient des sacrés cons hypocrites, mais ça, il ne faut pas lui dire à elle.

Tu sais pourquoi ? En fait, elle le sait déjà.

Il est très difficile pour nombreuses d’entre nous de se regarder dans la glace après une grossesse, on voudrait retrouver le corps d’avant en clignant des yeux, on serait prêtes à faire appel à Tabata la sorcière, si, si.

Mais cela ne marche pas comme ça.

Encore une fois, il faut du temps.

Du temps que tu dois laisser à ta femme pour apprivoiser sa nouvelle image, retrouver sa féminité égarée malgré elle, du temps pour redevenir celle qui t’a donné envie d’avoir un bébé.

Ce n’est pas facile.

Les hormones étant de plus nos grandes BFF copines, elles nous font croire un jour qu’on va y arriver, et le lendemain elles nous mettent 3 tablettes de Crunch sous le nez que l’on s’empresse d’engloutir en sachant qu’on va le regretter.

Ajoute à cela les nuits sans dormir et la conséquente fatigue, et l’addition est supra salée.

Ta femme est aussi chamboulée que toi, crois-moi.

Ce n’est pas parce qu’elle est devenue maman qu’elle ne veut plus être femme.

c07117a99bb9b124b6415ed088fb949d

Seulement, dis-moi, comment veux-tu qu’elle fasse pour jongler équitablement entre toutes ses nouvelles casquettes ?

Maman, femme, épouse,maîtresse, fille de et souvent parfois working-girl.

Crois-tu que l’on adore cette odeur de vomi qui parfume désormais nos pyjamas, que la douche à 23 heures c’est un choix, que le baby-cook est notre nouveau gadget préféré et que le pantalon de grossesse après l’accouchement c’est le nouveau style à adopter ?

NON, veux-tu rendre Cristina Cordula folle mon chérriiiiii ?

Elle a besoin de toi. (ta femme, pas Cristina)

Besoin de ton regard amoureux, de tes mots pour guérir les siens, de ton aide, de ton soutien, de ta patience, de ta bienveillance.

Vous vous êtes vus attribués de nouveaux rôles dans ce long métrage qu’est désormais la vie de famille, répétez-les ensemble et pas chacun de votre côté, sinon, vous risquez de vous tromper dans le texte.

Aucune compétition entre vous ne doit s’instaurer.

Ce bébé est la prolongation de vous, pas une substitution, ne l’oubliez pas.

Les choses rentrent dans l’ordre petit à petit, il ne faut pas les brusquer.

Comme pour tous les problèmes au sein d’un couple, il est important d’en parler, d’échanger autour de ce que vous ressentez après la naissance du bébé.

De dire ce que vous voulez conserver, mais aussi ce que vous aimeriez changer.

C’est une bataille à gagner, ne t’avoue pas vaincu au bout de si peu de temps, mon ami.

Tu verras qu’à deux c’est plus facile.

Et ne t’inquiète pas. Tu es loin d’être seul, sauf qu’entre mecs, on en parle pas (je ne dirai rien).

Comme dirai mon amoureux « Seul on va plus vite, à deux on va plus loin ».

21 réflexions sur “Jeune papa en manque de sexe

  1. Un billet clair, qui dit les choses telles qu’elles sont. Je crois que même en en parlant avant, beaucoup d’hommes n’imaginent pas l’après. (Certains ont déjà du mal avec le pendant mais bon parlons des hommes normalement constitués!!)
    Une grossesse, l’arrivée d’un enfant c’est un chamboulement pour tout le monde. Il faut retrouver un nouvel équilibre. J’espère que de nombreux papas liront tes précieux conseils Cristina!!
    Grosses bises ma belle

    Aimé par 1 personne

  2. Très bien résumé !

    « Nombreux sont les hommes laissés sur le banc de touche »; je dirais même sur le banc de couches ! 😉

    Je me sens si concerné par ton billet (tu sais que je suis à nouveau papa)) sauf que je n’ai jamais été (trop) frustré par le manque ou l’absence de sexe après chaque paternité. C’est d’abord dans la tête que ça se passe ! Si tous les hommes accordaient plus d’importance à leurs émotions, leurs ressentis, leur intellect…., ils laisseraient leur libido en « mode pause » et seraient plus disponibles et bienveillants avec leur femme, nouvellement maman (et pas qu’à ce moment-là d’ailleurs). En d’autres termes, oui, j’aime -les hommes aiment- le sexe (la femme aussi, bien sûr) mais cela ne doit pas être la priorité absolue tout le temps; l’amour, c’est aussi la tendresse, etc.

    Bref, « aimons nous les uns, les autres ». 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Clap ! Clap! Clap! Clap ! Bravo 🙂
    Que du vrai, du bien … solide… du vécu … et décrit avec une drôlerie que j’ai adorée ! 😀 😀

    Oui je confirme, il est bon de distribuer des petites attentions , des petites douceurs qui vont aller titiller gentiment et tranquillement les hormones ad hoc qui sont cachées à la cave, et les inciter à remonter à l’air libre 😉 (j’ai pas dit le rentre-dedans, les deux pieds dans le plat, à la macho des bois…. ! 🙄 Çà, ça repousse les N’hormones au 4° sous-sol ! ) 😀

    Par contre je me permets d’ajouter un truc : il y a certaines petites nouvelles mamans qui foutent vraiment le mari à la cave… et qui … excusez de la rudesse… ne cherchaient qu’un géniteur, même mariées -avec tout le tremblement…- et souvent sans se l’avouer, (à l’insu de leur plein gré) j’en connais quelques unes ! 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! Et oui, tu as parfaitement raison , beaucoup de mamans oublient carrément leur mari ou compagnon pour ne se consacrée qu’à leurs enfants, j’en connais d’ailleurs personnellement. Je comptais d’ailleurs faire un billet sur ce sujet dans la foulée… À très bientôt ! Cristina

      Aimé par 1 personne

Envie de dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s