Suivre les tendances…ou pas.

Bonsoir tout le monde,

J’avais prévu déjà la semaine dernière de venir partager avec vous ici plein de jolies choses, notamment mes retrouvailles avec une amie que je n’avais pas vue depuis cinq ans et notre déjeuner (qui a duré cinq heures, qu’on se le dise,une heure par année c’était le minimum syndical) dans le superbe, magnifique et incroyable restaurant situé sous la Coupole du Printemps Haussmann, coupole majestueuse et opulente  que nous ne nous lassions d’admirer avec béatitude.

Très bien, je me calme avec l’adjectif qualificatif, soit-il épithète ou attribut, je promets de l’utiliser avec modération aujourd’hui, du calme.

Puis le mardi 22 mars est arrivé.

C’était au tour de Bruxelles.

A nouveau ce climat de terreur, ce sentiment d’injustice, la peur, la colère, la solidarité, la déferlante d’informations et d’intoxications, les mots violents, les suppositions, les erreurs, les hommages.

Comme tous, je me suis sentie touchée par ces tragiques événements, et ne soyons pas hypocrites, encore plus parce que c’était chez nos frères et voisins belges, et, que ces événements s’inscrivent forcément dans la continuité de ce qui s’est tragiquement passé à Paris en 2015.

Mais je n’ai pas ressenti le besoin d’écrire sur le sujet, ni d’en parler, souhaitant plutôt évoquer des sujets moins sévères , bien que ce dernier en particulier, fasse manifestement partie de notre quotidien pour une durée malheureusement indéterminée, difficile d’y échapper, donc.

J’ai lu de jolis billets dès le lendemain, certains très justes, d’autres criants de douleur, quelques-uns à vocation de changer le monde, ah si seulement si.

Puis j’ai arrêté de lire tous les billets dont le titre évoquait à nouveau ces événements.

J’ai dit STOP.

Ce n’est pas pour autant que je me sois sentie légitime de venir vous parler de choses plus légères auxquelles j’ai pourtant plus que jamais envie de me raccrocher en ce moment.

J’ai d’ailleurs souvent cette impression dernièrement, quand je survole la blogosphère ou le web de façon plus élargie, ne pas être en phase avec les tendances.

Manger vegan et sans gluten, ou même bio, ce n’est pas fait pour moi.

J’aime trop manger de tout pour m’imposer des concessions et  faire attention, ne pas pouvoir manger partout et à ma guise me ferait court-circuiter mes deux neurones, et ce serait bien navrant, convenez-en, pour pas grand-chose.

Me lever deux heures plus tôt pour faire plein de choses stimulantes pour le corps et le cerveau ?

Je ne dors déjà pas beaucoup alors me priver de 2 heures de sommeil (sacrées pour ma petite personne), tu as craqué ton slip, ou bien ?

Ma journée est déjà fondamentalement méga remplie pour que je vole à la nuit ou aux premières heures du jour leur  fonction première : DORMIR. Si je ne dors pas, je ne suis pas de bonne humeur, c’est donc pour le bien être interplanétaire qu’il me faut mes heures de sommeil que je ne sacrifierai même pas pour une bonne partie de jambes en l’air (ouais, je suis plutôt du soir…tout tout tout,tout, tu sauras tout  sur le zizi).

Etre en révolte permanente contre tout et nimportequoi, le nouvel Instagram, Cyril Hanouna, les grosses, les maigres, les politiques, au point de perdre son temps (bien si précieux) à pondre des ignominies à vomir. Rien d’autre intéressant chez vous, les gens ? Too bad.

Faire du running de façon compulsive et dire que j’adore ça, non non non, je ne peux pas.

J’ai pourtant moi-même couru pendant longtemps, mais ce n’était pas par plaisir, c’était vraiment pour m’entretenir et  c’est vrai que c’est à portée de pieds !

C’était néanmoins une véritable corvée, je ne comprenais pas pourquoi j’avais l’impression de courir depuis ½ journée alors que RunKeeper affichait seulement 10 minutes !

Mon dos a dicté la fin de cette douleur par la douleur elle-même !

Je fais depuis du sport en salle en plus du sport en chambre  (à l’ancienne) et je préfère mille fois car je peux varier les activités et les positions  dès que j’en ai ras la bidasse !

M’habiller avec 3 sweats superposés, porter des sabots et un jean 3 fois trop grand et trouver ça beau, non, décidément, je ne suis pas tendance.

Je reste assez basique finalement sur mon style vestimentaire, bien que j’adore m’habiller et habite un peu aux Galeries Lafayette mais JAMAIS je ne porterai des choses qui me semblent ridicules juste parce que c’est swag ou me donner un genre qui n’est finalement pas le mien.

Refuser les partenariats, les articles sponsorisés, vous croyez que je suis une résistante qui finira par mourir seule sur mon vélo elliptique, avec une seule et unique dent, des poils jaillissant de mes grains de beauté ?

Je vois que nombreux sont ceux qui finissent par en faire et je ne les critique absolument pas à partir du moment où  c’est en accord avec leur éthique et leur ligne éditoriale.

Moi, je me suis dit depuis le départ que ce n’était pas pour cela que j’ouvrais un blog, point final, inutile de tergiverser et de me justifier sur une copie double.

Pour toutes ces raisons, je serai donc une fille old school ou pas tendance du tout, mon ado aurait-il raison ?

Bon en vrai, je m’en fous un peu, même beaucoup.

Pour tout vous dire parce que vous le valez bien, la cause que je ne rejoins pas aujourd’hui parce que je serai sacrément artificieuse est celle du « Je n’ai pas peur ».

C’est pour cette raison que je n’ai pas écrit sur les attentats de Bruxelles.

Vous qui me connaissez bien maintenant, savez que mes billets sont la plupart du temps liés au quotidien.

Comment ne pas être impacté par de tels événements ?

J’avais déjà écrit et exprimé mon ressenti après les attentats du 13 novembre à Paris ici.

Mon sentiment demeure désespérément le même : je ne me sens pas en sécurité à Paris, je crains pour les miens et appréhende sérieusement pour l’avenir de mes proches dans ce pays.

La situation est grave et vivre avec la peur au ventre ou me demander si je vais revenir entière de mon concert  n’est pas proprement la définition de vie que j’ai envie d’appliquer pour nous.

Bien sûr, nous continuons de vivre, nous prenons l’avion, allons à des spectacles, n’avons pas pris un chauffeur privé pour éviter le métro et le RER mais bordel, les choses ne sont pas si simples.

Quand j’entends mon plus jeune fils me dire qu’on ne doit pas prendre le métro parce que « les terroristes, ils sont partout », je lui rétorque sans aucune conviction que cela ne se reproduira plus.

Je vis dans le mensonge, combien sommes-nous à vivre ainsi ?

Enormément et je serai vraiment reconnaissante que l’on arrête de blâmer les gens comme moi.

Les gens qui comme moi continuent de croquer la vie à pleine dents mais qui ont toujours cette appréhension dans un petit coin de la tête qui donne de plus en plus envie d’ailleurs et qui ne s’en cachent pas.

Le paradis existe-t-il vraiment ?

En attendant, je préfère me remémorer des moments tous doux et profiter des moments simples en vous promettant un prochain billet plus joyeux !

IMG_0595

IMG_0589

IMG_0585

IMG_0594

Je vous quitte sans vergogne car mon amoureux m’attend chez Starbucks avec mon chai tea.

IMG_0528

Vous voyez, nous continuons à profiter  et savoir savourer ces petits instants de bonheur, c’est aussi ça, la vie !

Bonne soirée à tous !

                                                                                                                                                                                                                               ,pas swag du tout.

39 réflexions sur “Suivre les tendances…ou pas.

    1. Hello !! Tu sais ce n’est pas une critique hein.. beaucoup de gens mangent bio, et ceci et celà, je me rends juste compte que je n’ai jamais été entraînée..Sinon pour mon rouge à lèvres (merci d’ailleurs), il s’agit du Rouge Allure (99) chez Chanel. Lui et moi on se quitte plus ! Bises from Paris !

      J'aime

      1. Je n’ai pas pris ca pour une critique sur le bio, person ca m’énerve aussi les gens qui mange comme ci ou comme ca parce que c’est tendance (genre: j’arrête le gluten haaa). Et je viens de me rendre compte que j’ai exactement le meme ral…

        J'aime

  1. J’me dis qu’Ecrire ne se commande pas, encore plus sur la blogosphère…! Euh je l’espère 😉
    En novembre j’avais eu un besoin viscéral de poser des mots… CEtte fois ci, c’est tout le contraire, zero mots sur rien… assommée encore !
    Alors quand tu viens avec ce billet, que tu me fais sourire et parle des petits riens qui font le bonheur… j’te dis merciiiiiiii 😉
    Douce soirée

    Aimé par 2 people

    1. Oh merci beaucoup ! nous sommes en phase donc ! Car c’est pareil pour moi…j’en avais parlé pour le 13/11 mais là…pffff…puis je ne veux plus qu’on me dise que c’est mal d’avoir peur 😦 Je suis humaine! Belle journée à toi ! (malgré cette météo inacceptable)

      Aimé par 1 personne

      1. Rolalaaa… c’est quoi ces gens qui disent n’importe quoi !!!! Dabord quelqu’un a dit que le courage ce n’est pas l’absence de peur, mais la capacité à finir par la vaincre…
        Pour le temps … J’ai commandé du soleil pour bientôt, et je lui ai fait une proposition qu’il ne pourra refuser 😉 alors voyons voir…
        Douce day

        Aimé par 1 personne

  2. Arg , me lever 2h plus tôt pour faire du running ? Même pas en rêve ! Sérieusement, j’écris ce sur quoi j’ai envie, quand j’en ai envie. Pas de sponso, par contre si quelqu’un me contacte pour parler de son travail ou d’un projet qui peut me plaire, j’hésite pas.

    Bref, je ne sais pas ce que vous faites dans la vie mais si vous pouvez, viendez sur l’île. On n’a peur de rien ici ! (je suis même partie toute l’après-midi en laissant la clef sur la porte de la maison, à l’extérieur)

    Aimé par 1 personne

    1. Salut ma corse préférée ! Si tu savais comme j’aimerai venir sur ton île ! J’en suis tombée amoureuse il y a 8 ans maintenant ! Alors on est un peu pareil, on fait ce qu’on a envie ! Bisous très humides (comme d’habitude, il pleut sur paris)

      J'aime

      1. C’est l’essence du blogging de faire ce qu’on veut 😉 Par contre, si tu viens sur l’île, même que pour des vacances, fais moi signe …

        Bises et bon week-end !

        J'aime

  3. Joli billet sincère. Moi aussi je répète qu’il faut faire comme avant, ne rien changer, profiter de la vie comme si… mais quand ma fille est dans Paris (donc tous les jours et plusieurs soirs par semaine), j’y pense, j’ai peur. Quand je suis dans le métro j’y pense, je ne crois pas que je puisse aller dans Paris maintenant sans y penser. On fait semblant ou bien on fait malgré tout ça.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Sophie ! C’est indéniale je pense et complèteent humain ! Comme toi, je fais tout pour continuer normalement mais je ne peux pas faire semblant. C’est quand tu es confronté aux questions des enfants que tu te dis que tu joues un peu un rôle car tu es un peu obligé de leur mentir pour ne pas leur transmettre ce sentiment de psychose. Bises et à bientôt Sophie !

      Aimé par 1 personne

      1. Bon excuse-moi mon com’ est parti tout seul, les mystères de la technologie
        Donc je continue comme si de rien était : » malgré mes défauts tu as réussi à me séduire avec ton écriture ma chère Cristina Jones, c’est dire si tu es talentueuse 😉
        Alors continue à nous divertir avec tes récits out of tendance. Nous ne sommes pas swag, nous sommes NOUS, ce qui est quand même bien plus classe 😀
        Bisous ma belle

        Aimé par 1 personne

  4. Vivre et envoyer la tendance se faire… 😉
    Perso, j’ai écrit sur les attentats du 22 novembre (sur Mais oui bien sûr… pas sur zenopia…) pas parce que c’était tendance mais parce j’ai été touchée en plein coeur… cet aéroport que je connais si bien, ce métro, mes amis et ma famille (saufs heureusement), ma capitale… j’ai écrit parce que je n’en pouvais plus de pleurer…
    bisous ma belle 🙂
    Fedo

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Fedo !!bon je t’ai pas dit et rien à voir avec la choucroute mais j’adore ta photo 🙂 Oui mais bien sûr, je comprends tout à fait et j’avais eu besoin de le faire aussi en novembre à Paris ! J’avais lu ton billet et il m’avait beaucoup touchée car je pensais savoir exactement ce que tu ressentais car j’ai ressenti la même chose…quand ça nous touche de si près et on se dit qu’on aurait pu être à leur place, c’est très bizarre comme sensation…je comprends mille fois ! J’ai du mal en fait avec les gens qui condamnent sans équivoque les personnes qui disent avoir peur et y penser un peu tous les jours ( impossible de ne pas y penser à chaque fois que je suis dans une grosse station parisienne par exemple). J’espère que le moral va mieux par chez vous (même si trop récent encore). Gros bisous et COURAGE

      Aimé par 1 personne

  5. Moi je dis : old school c’est cool… Il y a un temps dans la vie pour être ado et rêver d’être dans la tendance, et un temps pour avoir surtout envie d’être soi en s’en tamponnant des tendances des autres. Alors stay as you are, c’est pour ça que je te lis 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup, c’est sympa. C’est vrai que moi aussi je prends plus de plaisir (encore plus en ce moment) à lire des billets plus légers dans lesquels tu n’as pas l’impression que l’on te vend une idée ou un produit.. Parler sans langue de bois,j’aime ça ! Merci pour ton passage par ici et ton petit mot ! A bientôt !

      J'aime

  6. Rien de tel qu’un bon chai latte (avec son amoureux, j’imagine que c’est encore mieux!) Cristina…
    Je pars du principe qu’en toute chose l’essentiel est de rester fidèle à ce qu’on est, à ce en quoi nous croyons. Je n’ai jamais été à la mode de quoi que ce soit. Et pour tout te dire, le running et moi ça fait deux! Voir trois!
    Tu vois moi aussi j’ai peur. A chaque fois que je prends le métro, je flippe. C’est con mais c’est comme ça.
    Je considère qu’on vit tous des tonnes de choses différemment et que juger la façon dont l’autre fait ceci ou celà, ne rime à rien. Il n’y a pas de mode quand on parle d’émotions,de sentiments.
    A part ça trop hâte de te voir…
    De grosses bises de nous deux.

    Aimé par 1 personne

  7. Bonjour Cristina!

    Que tu sois tendance ou pas, tes billets me touchent car ils te ressemblent, ils sont vrais.
    J’ai hâte de te re-retrouver à Paris (fin juin) ou à Londres si tu veux/peux (avant la fin du mois de mai).
    Prends bien soin de toi et à trés bientôt xxxx

    J'aime

Envie de dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s