Je serai une petite sirène

orosei

Youpi, nous sommes enfin au mois de juin, ça commence à sentir les vacances, le monoï, les chouchous, les glaces, les boissons fraîches!

Comment ça, tu ne le respires pas, ce doux parfum de l’été ?

La pluie non-stop, la Marne qui veut s’inviter sur notre balcon, l’écharpe du matin, les collants, le ciel chaque jour un peu plus gris qu’hier, le chauffage allumé, le gilet de mamie, non, ça ne rime définitivement pas avec la définition de l’été, je te l’accorde.

Alors, pour ne pas prendre des actions chez Lindt ou ne pas sombrer dans l’alcoolisme temporaire, j’ai ma petite méthode à moi : je bave tel un chat avec la rage féline, absolument chaque jour, sur les photos de l’endroit où nous partons en vacances.

Je vérifie les températures matin, midi, soir et parfois deux fois la nuit, et je hennis comme un cheval en voyant un petit 28 affiché au thermostat, crinière gonflée par cette chienne de pluie.

Et, évidemment, tu l’auras deviné, je compte les dodos, comme les tous petits.

Dans ces instants là, on aime à se sentir à nouveau un enfant, les soucis nous paraissent tout à coup moindres, au diable la déclaration des impôts et le coup de fil de la banquière hystérique.

Bientôt, nous allons retrouver le soleil !

Il reste donc 31 longs et interminables dodos, 31 réveils en mode hyène, 31 trajets de métro à haïr ceux qui boycottent le déodorant, au moins 15 « tu me donnes ton 06 Mademoiselle » (à l’approche de l’été, l’homme désespère au point d’appeler une Madame Mademoiselle).

Il y a un an de cela, à quelques jours près, j’avais écrit ce billet A un mois du bikini.

Parce que naturellement, été est pour beaucoup d’entre nous synonyme de plage.

Plage va de pair avec maillot de bain.

Maillot de bain est égal à corps exposé au regard des autres.

On la résout cette équation ?

Dans le mille : c’est le début du cauchemar pour grand nombre de petites âmes sensibles.

Vous en conviendrez, c’est le même scénario chaque année: les magazines nous bombardent de régimes miraculeux, de nouveaux produits minceur promettent de réduire à néant notre porte-monnaie, bikinis, trikinis et autres bouts de tissu rikikis envahissent tous les espaces publicitaires.

Nous voilà hésitants devant la part de carrot cake, réticents face au carré de chocolat censé sauver notre journée, fuyant toute invitation aux apéros qui se composeraient d’autres aliments que des bâtonnets de céleri, de citron et d’eau plate.

Quelle dictature, ne pensez-vous pas?

Mais qui a envie de ressembler à Adriana Lima dans la pub Calzedonia?

Pas moi?!!!!

Bah si moi! Mais il faudrait tout refaire et je n’ai pas envie de passer mes 10 prochaines années sur le billard, je n’aime même pas ça d’abord le billard, je préfère le baby- foot.

Dans 31 dodos, moi, qui me sens la grasse grâce d’un cachalot et d’un zèbre réunis, je vais faire semblant de me prendre au moins pour Ariel, la petite sirène (pas Dombasle, hein).

Le cachalot c’est pour les petites rondeurs ici et là mais surtout pour la façon de me déplacer sur le sable, tout doucement, en observant avec une vision 360 degrés, qui pourrait être en train de m’observer, moi.

Le regard des autres m’a longtemps traumatisée, rendu chaque virée on the beach très douloureuse.

Il faut que tu saches que j’attendais toujours que toutes les personnes soient endormies autour de moi pour oser me lever et aller me baigner.

Et là encore, je marchais dos à l’eau ( les enfants m’ont maudite et m’ont jeté leur râteau à la figure de nombreuses fois car j’ai détruit beaucoup de forteresses en marche arrière…ah, les femmes au volant).

Longtemps j’ai envisagé n’aller à la plage que la nuit.

Je n’enlevais jamais mon t-shirt, un paréo géant entourait mon popotin et les hanches de femme dessinées au pinceau gros-œuvre.

Mon bronzage était donc très inégal, d’où les zébrures.

Aujourd’hui, c’est plutôt mes vergetures de grossesses qui me donnent ce petit côté animal… Grrrr…. Mouais.

Mais laissez-moi vous dire que, peut-être pour la première fois de ma longue vie, je n’ai pas cédé à la dictature, je suis en monde anarchie totale et Bon Diou que ça fait du bien!

Je mange ce qu’il me plait (pas que en mai), brunchs et dîners sont les bienvenus, j’ai redécouvert le goût du martini et des blinis .

Attention les amis, je ne me laisse pas aller pour autant.

J’essaie d’aller au sport tous les jours et fais au moins 3 séances de cardio par semaine, j’entretiens la mécanique !

Je ne maigris pas mais je me sens bien, ehehe, c’est foufou que je puisse dire ça.

Mon corps est plus ferme (c’est pas moi qui le dit, c’est l’homme dans mon lit).

Je continue donc à avoir une vie sociale sans passer pour la régimeuse pénible de service, je peux manger à table avec tout le monde, céder à l’appel du fraisier sans m’infliger une séance de fouet.

C’est un long chemin pour moi, ceux qui me connaissent bien, savent ô combien mon image a été ma meilleure ennemie, des décennies durant.

Je ne suis pas la seule responsable de ce changement.

Le regard bienveillant et gourmand de l’amoureux y sont bien sûr pour beaucoup.

Se sentir désirée et aimée, entendre tous les jours qu’il me trouve belle (même le matin au réveil mais avec la bouche fermée), se nourrir de ses compliments quotidiens a été la meilleure des thérapies et ne m’a pas coûté une livre (on trouve un arrangement en nature).

Le regard de sa moitié est donc fondamental pour notre auto-estime, je ne vous apprendrai rien et je peux d’autant plus vous le dire pour avoir connu le juste contraire auparavant.

Alors, petite poignée d’amour ou pas au centre, vue dégagée sur ma poitrine plus au nord, fesses très apparentes vers le sud, je m’en fous, je suis fière de ne pas avoir cédé aux diktats de la société et de pouvoir vivre comme je le veux, comme je le suis vraiment.

Cet été, la petite sirène ce sera moi, et peut-être toi et vous, si vous le voulez bien, non?

Vous savez pourquoi ?

Parce que moi, les diktats, maintenant…

13268115_10207692554330834_3916320764671427123_o

Bonne soirée à tous !

                                                                                                                 , Petite Sirène

 

13 réflexions sur “Je serai une petite sirène

  1. J’adore l’idée d’être une petite sirène 🙂 Pour ma part ça m’a beaucoup aidé de boycotter les magazines! Le sport aide aussi parce que du coup on apprécie notre corps pour ce qu’il peut faire aussi. Bon, après j’avoue que je suis toujours un peu nerveuse les premières fois ou il faut se dénuder devant des amis (surtout masculins…). Dans ma tête je me dis toujours que mes seins doivent au moins les distraire un peu du reste haha (Ca pourrait marcher pour toi aussi haha)
    Et j’ai aussi décidé que de toute façon ce n’est pas aux autres de décider de ma valeur, et qu’elle n’a rien à voir avec mon tour de taille (plutôt avec mon tour de fesses, plus conséquent lui hihi)

    Aimé par 1 personne

  2. Je me baigne jamais. J’aime pas quand il y a des gens autour. J’ai même pas de bikini vu que j’ai une poitrine qui rentre pas dedans. Je me contente du une pièce (j’en ai vu un beau bleu chez Rouge Gorge d’ailleurs …). Et puis avec ma peau de Blanche-Neige … je dois faire gaffe car je brûle vite ! C’est écran total pour moi. En tout cas, profite bien de tes vacances, moi je serai certainement dans un parc d’attraction à bosser 🙂

    Aimé par 2 people

  3. Perso, c’est le côté « blanche peau » qui m’a longtemps traumatisée… au point de mettre la santé de ma peau en danger avec des expositions anarchiques et du banc solaire… sans grand résultat en plus…
    Alors depuis quelues années, je m’en fiche… j’aurais fait fureur au 19e siècle… les gothiques m’envient… je suis toute blanche et j’emmerde ceux à qui ça ne plait pas ^^
    bisous ma belle

    Aimé par 3 people

    1. Je crois qu’on a tous des complexes plus ou moins justifies! Bien que je sois un peu plus typée que toi, j’ai moi aussi soumis ma peau à de rudes séances de bronzage! Plus jamais ! Bisous Fedo et bon we!

      J'aime

  4. J’aimerais bien être aussi grosse que toi !!! Bon faudrait que j’arrête mon Magnum du soir aussi …

    Après, perso, ce ne sont pas la cellulite ni même les vergetures de grossesse qui me traumatisent (et pourtant, il y aurait de quoi) mais l’aspect général de mon ventre qui a été complètement massacré par le « petit » dernier … Pour te dire, le nombril est encore à moitié sorti 😦

    Sérieux, sur l’île voisine il fait beau et 30°C ? Je vais demander ma mutation à côté !!! En plus, la vie y est nettement moins chère …

    Aimé par 2 people

    1. Ah Catwoman, mon ventre est zèbré mais aussi très massacré… Mon dernier pesait 4,5 kilos et m’a absolument déformé le ventre. Il me complexe beaucoup aussi mais bon… C’est la maternité ! Et oui sur l’île voisine il fait très beau ! Nous aurions adoré retourner en Corse mais c’était complètement hors budget pour une famille de 5! Grosses bises et bon we!

      J'aime

      1. Je vois qu’en n°2, nous avons eu le même genre d’énergumène, à quelques grammes près … Je compatis !

        Pour la Corse, je te comprends, c’est horriblement cher comme destination :-/ Je n’ai encore jamais été en Sardaigne, il faudra que je me décide un de ces quatre !

        Bises et bonne semaine

        Aimé par 1 personne

  5. Lors de mon périple, j’ai eu l’occasion de me retrouver en maillot de bain devant un homme. Genre avec mes vergetures fabuleuses, le ventre flasque, la peau blanche, les seins d’un mammifère allaitant. Du glamour à l’état pur, de la grasse en veux tu en voilà … et finalement, je n’ai pas « vraiment » complexé. Et pourquoi? Ces quelques mots  » En même temps, tu as accouché il y a deux mois. C’est normal. » ( il faut apprécier la valeur du « c’est normal »).

    Sinon, je pense avoir rattraper mon retard 😉

    Aimé par 1 personne

Envie de dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s