Un viol par consentement.

Souvent, à l’heure du déjeuner, je vais écrire dans une célèbre enseigne américaine où le café est bien trop cher et assez mauvais, paraît-il. Je m’en fiche, je n’y bois que du thé. L’autre jour, alors qu’un rayon de soleil, capable de rendre le parisien hystérique (moi, y compris), baignait la terrasse de ce café, une personne de sexe masculin me dit bonjour. J’écris personne … Continuer de lire Un viol par consentement.