Cher Yann Moix

 

Cher Yann Moix,

Il y a un moment déjà que je voulais t’écrire.

Je me suis munie à plusieurs reprises de ma plume et de mon encrier – oui, comprends-tu, je n’ai pas 25 ans et écris encore des lettres manuscrites, moi.

Puis je me suis ravisée, car je pensais que c’était t’accorder beaucoup trop d’importance, peut-être était-ce ce que tu cherchais vraiment, mon pauvre petit chaton, de l’importance.

Je ne suis qu’une femme, nulle en mathématiques, de surcroit, mais ai tout de même pu établir sans trop de difficulté le lien entre ton interview polémique et la sortie de ton livre, que je ne citerai pas ici, il ne faut pas déconner, non plus.

Petite confidence, mon petit Yanou.

J’ai essayé de te lire, il y a quelques années, car ton personnage –  je ne peux croire que tu sois aussi odieux sous cette carapace de personnage abjecte que tu t’es fabriquée au fil des années – il faut le dire, m’intriguait.

A force de te voir critiquer, humilier, regarder avec condescendance (sauf Carla Bruni devant qui tu étais redevenu un petit garçon, morve au nez, bave à la commissure des lèvres et peut-être la goutte au pantalon – Carla qui a, qui a quel âge…je te le donne en mille) les invités des émissions où pour je ne sais quelle raison (enfin si, on sait tous), tu es chroniqueur, je voulais savoir ce que valaient tes mots couchés sur le papier en tant qu’auteur, mis à nu et loin des projecteurs.

Je suis profondément désolée de t’annoncer, que je n’ai pu continuer au-delà de la dixième page, au péril de ma santé, même après une boîte de Nurofen Flash, et un tube de Gaviscon.

Imbitable (et le mot bite n’y est pour rien).

Toi et moi, ça ne marcherait pas.

Ce n’est pas le propos de ma lettre, mon coquinou.

« Je préfère le corps des femmes jeunes, c’est tout. Point. Je ne vais pas vous mentir. Un corps de femme de 25 ans, c’est extraordinaire. Le corps d’une femme de 50 ans n’est pas extraordinaire du tout. »

Tu nous lâches ça comme ça, comme si tu nous disais je préfère les dragibus aux fraises tagada.

Puis tu nous dis que tu ne sors qu’avec des femmes de type asiatique, beaucoup plus jeunes que toi et que les goûts et les couleurs ça ne se discute pas. C’est comme ça. Point.

Je suis d’accord avec toi. Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas. Point.

Deuxième petite confidence Yanou, je n’ai jamais été attirée par les blonds, ni par les yeux clairs, ni par les têtes de fouine, oui c’est ça, comme toi.

Toi et moi, ça ne marcherait pas.

En revanche, ce qui est inacceptable c’est qu’après avoir débité ton flot d’imbécilités, et que l’on te donne à nouveau l’opportunité de t’exprimer sur cette phrase terriblement maladroite, tu réitères magistralement, en nous traitant tous d’hypocrites.

Laisse-moi te dire que tu as tort, Yann.

Car en parlant ainsi des femmes de 50 ans, c’est toutes les femmes que tu rabaisses à la condition de côte de bœuf ou de bavette à l’échalotte.

Nous serons toutes, sommes ou avons été des femmes de 50 ans.

Une femme n’existe-t-elle que par son corps, n’est-elle digne d’être aimée que lorsque sa chaire est bien fraîche, dépourvue de vergetures, avec les seins bien fiers, avec un périnée supra tonique ?

Mais pour qui te prends-tu ?

Parce que tu crois que tu as fière allure, toi, avec tes cernes de coker, tes couilles qui pendent et tes yeux qui sortent de leurs orbites ? (arrête de voir le mot bite partout)

C’est laid de dire cela, je le conçois, mais jamais ces détails ne m’auraient interpellée si tes propos ne me choquaient pas tant.

Pourquoi une femme doit-elle encore et toujours être sujette aux dates de péremption ?

Et si les hommes l’étaient également ? Si les femmes faisaient preuve de la même attitude à votre égard ?

Le corps d’un homme de 50 ans n’est pas plus ni moins extraordinaire que celui d’une femme.

Nous avons l’âge de nos amours, de nos blessures, de notre vécu, de nos expériences et c’est là que réside toute la beauté.

La vie pour une femme ne s’arrête pas à 25 ans, je te l’apprends peut-être.

Bien au contraire.

Ce qui est extraordinaire, c’est de s’aimer quelle que soit l’enveloppe extérieure.

Ce qui est extraordinaire, c’est d’accepter les changements de l’être aimé.

Ce qui est extraordinaire, c’est d’aimer.

Peut-être que toi aussi tu pourrais être aimé si tu aimais un peu plus avec ton cœur, et un peu moins avec ton sexe ?

Qu’en penses-tu ?

Je te laisse, je dois aller poser mon masque anti-ride et ma crème anticellulite.

Non, en fait je déconne.

Je vais boire un verre avec des copines et (encore) me faire draguer par des mecs de 25 ans. Je dois le prendre comment ?

Signature

, plus bonasse que jamais et qui ne compte pas s’arrêter là.

 

 

13 commentaires sur “Cher Yann Moix

Ajouter un commentaire

  1. Pardon mais quel est le crime là-dedans ? QUEL EST LE PUTAIN DE CRIME, qui lui vaut d’être raillé de partout ? Okay, de façon générale, c’est un mec qui critique tout, en permanence et avec beaucoup de condescendance c’est vrai. Mais quel est le mal à dire qu’il préfère les filles plus jeunes ? Serait-il jeté en pâture aussi s’il disait préférer les blondes ? Vous êtes tant en mal de confiance que ça pour sentir attaquée ? Ayez confiance en vous. Moi, je préfère les hommes plus âgés, et alors ? Vous allez me montrer du doigt ? Me considérer comme une sorte de raciste qui ne laisse pas sa chance aux jeunes ? Franchement ça m’exaspère qu’une vérité pareille puisse prendre de telles proportions. Il a le droit de trouver que les femmes de 50 ans, de façon générale n’ont rien d’extraordinaire. Biologiquement parlant, on peut comprendre qu’il préfère voir des seins qui vont vers le haut et une peau plus ferme, parce que plus fournie en collagène et pas encore abîmée par la ménopause ! Comme d’autres hommes préfèrent les corps mûrs pour toute l’histoire qui s’y trouve écrite. Est-ce que ceux là, on leur dit forcément qu’ils ont des Mommy Issues s’ils aiment s’en taper des plus âgées ?

    Vous ne pouvez pas faire des leçons de morale aux gens et leur dire ce qu’ils doivent aimer, ce qu’ils ne doivent pas aimer. Il y a aussi un truc dans l’amour qui s’appelle la chimie et l’alchimie. Affirmer qu’il aime les corps plus jeunes, n’insinue pas qu’il refuse de se laisser toucher par le charme d’une femme plus âgée. Un peu de souplesse quoi !

    Vraiment, aller au conflit et hisser le drapeau féministe à tout va, j’en peux plus.

    J'aime

  2. tellement juste ! là où ça me fait presque de la peine qu’un type ose dire ça, c’est l’image qu’il renvoie justement à ces filles de moins de 30 ans (dont je fais partie finalement avec mes pile 30 ans)….qui vont devenir un jour des filles de 50 ans, inéluctablement. ça leur donne clairement une raison de plus de stresser, de se dire qu’elles vont dans le mauvais sens et que la meilleure partie de leur vie est terminée. et surtout que passé tel âge leur mec va nécessairement les tromper ou/et les laisser sur le bord de la route…
    Alors oui, heureusement il n’y a pas que des Moix dans la vie bien heureusement, mais allons dire ça à la nana déjà mal dans sa peau et qui n’en retiendra (inconsciemment ou pas) que le plus mauvais…..

    Aimé par 1 personne

  3. j’avoue que… en réalité je ne comprends pas où est le mal. Il a exprimé une opinion. Son avis. Je ne suis pas attirée par les monsieurs de plus de 60 ans. je ne les vois même pas. Personne ne m’embête avec ça…

    J'aime

Envie de dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑