Et le confinement, ça se passe comment ?

Il paraît que cela fait 45 jours que nous sommes confinés.

Je dois avouer que j’ai dû compter sur le calendrier, ne faisant pas partie de ces personnes qui se disent au bout du rouleau (de PQ), et dont la vie a basculé dans un livre de Stephen King.

J’ai la chance de pouvoir travailler de la maison et de ne pas avoir été mise au chômage partiel, comme beaucoup trop d’entre vous ou encore pire, d’avoir perdu mon emploi.

Je ne suis pas sur le front comme tout le personnel médical et toutes les autres professions qui nous permettent de conserver un mode de vie tout à fait louable, et encore une fois, je m’estime chanceuse pour cela car je ne suis pas exposée à ce danger invisible, comme le sont ces désormais grands héros de la nation.

Je ne suis pas confinée seule, ne suis pas malade, habite dans un coin plutôt agréable.

Alors quand on me demande comment se passe le confinement, je ne peux que répondre très bien.

Il est évidemment tout à fait déplorable que les raisons de cet emprisonnement, comme beaucoup l’appellent, soient aussi tragiques.

Mais je mentirais si je disais que je n’en peux plus.

Si je devais dresser une liste des avantages et des bénéfices que ce confinement a sur moi :

  • Je ne me rends plus à Paris pour travailler – oui, Paris a beau être une des plus belles villes du monde, y vivre et y travailler n’est plus un plaisir pour moi depuis déjà quelques années (bouh, j’entends déjà la foule se soulever)
  • Si je ne me rends plus sur mon lieu de travail, j’évite donc les cauchemardesques transports parisiens, l’incivilité des gens, l’insalubrité et le contact très rapproché avec les aisselles de certains
  • J’ai ENFIN du temps pour faire un million de choses ! Et oui, enlevez le temps de transport matin et soir, et vous gagnez de précieuses minutes pour vous adonner aux vrais plaisirs de la vie ! Je ne cours pas tout le temps, je suis ZEN. Je n’ai jamais autant écrit (pas ici, je sais, mais c’est pour la bonne cause)
  • Je ne sais plus ce que le mot stress signifie. En mode slow-life, je dors mieux et plus (je n’ai plus besoin de quoi que ce soit pour m’endormir)
  • Je mange beaucoup plus sainement, j’ai le temps de cuisiner et faire mes courses alors qu’en temps normal je me rabats souvent sur ce qui prend moins de temps
  • Je marche 1 heure tous les jours et j’en ressens tous les bénéfices – j’ai un fessier d’enfer- Oui, nous n’avons qu’une heure par jour pour entretenir notre condition physique à l’extérieur et bien dans une journée de travail classique, je ne l’ai pas ! Je respecte évidemment toutes les règles d’hygiène et de distanciation, ô policiers de l’internet, qui avez un avis sur tout et sur tous, n’allez pas vous insurger !
  • Je fais des économies. Et oui, qui dit travailler sur Paris, dit souvent manger dehors…ce n’est pas forcément bon et/ou sain et c’est très cher ! Je n’ai plus la tentation de rentrer dans telle ou telle boutique. A vrai dire, les seuls commerces qui me manquent sont les librairies. Je ne me ruerai pas dans les cafés et restaurants à leur ouverture, ce n’est pas vraiment quelque chose qui me manque. J’ai plutôt envie de nature et de voyages.
  • J’ai pu constater que l’amoureux et moi sommes toujours autant guimauvesques – voire plus – après 7 ans ensemble. La cohabitation H24 se passe au mieux, et je pourrai vous dire que…mais non, en fait je ne peux pas. Il me semble que quelques mineurs se trouvent dans la salle.

Bien sûr, certains amis me manquent ainsi que mes parents, mon frère, ma belle-sœur, ma petite nièce d’amour…mais je sais que ce sera pour mieux se retrouver.

Ce qui me fait dire que mon mode de vie est peut-être erroné.

Pourquoi ne parviens-je pas à vivre la même vie en temps normal quand à priori, je suis censée jouir de toute ma liberté ?

Ce confinement nous place face à nos erreurs, nos contradictions dans toute leur splendeur.

J’espère sincèrement qu’il y aura un avant et un après COVID-19, que nous en retirerons tous les conséquences et saurons réadapter nos comportements.

Que tous les morts et les sacrifices ne seront pas vains.

Nos comportements face à l’environnement, aux gens, à nos habitudes de (sur) consommation, à la véritable importance des choses et nos réels besoins.

Je ne voulais pas écrire de billet sur le confinement mais je n’ai pas pu m’empêcher de coucher quelques mots après avoir lu un énième tissu de conneries sur les réseaux, de plaintes absurdes (de gens qui sont au chaud chez eux – oui, il faut faire la queue pour aller chez Monoprix acheter son blush, et alors ? Avons-nous le choix ?), de théories complotistes de pseudos experts en maladies infectieuses (vous avez sûrement un voisin qui l’est, cherchez bien – sans vous approcher, hein).

Je n’ai jamais vu autant de poison se déverser sur la toile, de critiques, de discours éloquents de haine (si les 2 peuvent véritablement se marier)…à en entendre beaucoup, tous ont la solution miracle, auraient fait mieux que le gouvernement…mais que proposent-ils de constructif ? RIEN.

Cette situation est inédite, sans précédent…difficile de juger ou de se proclamer expert ou savant face une pandémie mondiale.

Soyons donc plutôt solidaires et exemplaires dans nos comportements.

Je terminerai en disant que ce qui me chagrine beaucoup c’est qu’une fois encore, il y a un fossé qui se creuse entre les personnes qui ont un meilleur statut social et…les autres.  Les plus faibles et les plus démunis ne peuvent se protéger comme nous puisqu’ils sont en première ligne…et ça, il faudrait vraiment que ça change…

Bravo et merci à tous ceux qui nous prennent soin de nous et qui nous permettent d’être en sécurité. Nous vous devons une reconnaissance éternelle.

Stay all safe !

 

P-S : la photo qui illustre cet article est une très jolie lecture de confinement. Et si nous cherchions un peu plus « Du côté du bonheur »?

Un commentaire sur “Et le confinement, ça se passe comment ?

Ajouter un commentaire

Envie de dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑