Les avis sur les réseaux sociaux sont-ils toujours sincères ?

La semaine dernière, alors que je commençais une nouvelle lecture, je partageais en story Instagram le fait de ne pas arriver à rentrer dans le livre alors même que j’avais adoré le premier roman de l’autrice en question.

J’avais alors été très surprise de recevoir une flopée de messages me disant que je pouvais arrêter, que le livre était vraiment nul, que j’allais être déçue si je continuais.

Le livre venait à peine de sortir ! Il s’agissait surtout de blogueurs / influenceurs de la riche communauté Bookstagram qui avaient eu l’occasion de le recevoir bien avant sa sortie et qui l’avaient donc lu.

Mais ce livre, je l’avais acheté, j’avais envie de l’aimer et donc de me faire mon propre avis.

J’ai donc poursuivi ma lecture.

Il ne s’agit pas du tout ici d’épiloguer sur ce livre en particulier. Je vous le donne de toute façon en mille, je ne l’ai pas du tout apprécié, en effet. Mais genre pas du tout du tout. Bref.

Je le fais très rarement, mais j’ai décidé cette fois-ci de publier mon avis sur Instagram.

Quand je dis que je le fais très rarement, je veux dire, publier des avis négatifs.

Je préfère mille fois parler des lectures que j’ai appréciées.

C’est très discutable, je le sais. J’ai eu beaucoup de fois cette conversation avec d’autres blogueurs qui ne comprenaient pas mon point de vue et qui trouvaient cette posture peu courageuse.

Soit.

Je pourrais invoquer d’innombrables raisons, mais la principale restera toujours mon trop grand sentimentalisme : je ne veux pas faire de peine aux auteurs. Je sais le travail qui se cache derrière, que l’œuvre soit bonne ou mauvaise.

Je décide donc de publier mon avis (après avoir tourné 77 000 fois ma langue dans ma bouche et deux petites fioles de rhum arrangé) et d’être sincère sur cette déception.

Mon téléphone s’est aussitôt mis à émettre un flot discontinu de drings !

Une nouvelle fois des dizaines de messages m’attendaient dans ma messagerie privée.

Qu’elle n’a pas été surprise de voir des personnes m’écrire qu’elles avaient détesté ce livre (je vous passe les autres qualificatifs peu flatteurs) et qu’elles ne comprenaient pas tout le tapage qui se faisait autour.

Ces personnes me remerciaient d’avoir donné mon avis sincère.

Et bien de rien, mais…

J’ai frotté mes yeux, souffrant quelque peu de troubles de la mémoire ces derniers mois, et suis allée relire les chroniques que j’avais vues passer sur ce livre. Plutôt élogieuses. Parfois très élogieuses.

Ce qui m’a interpellée c’est que ces mêmes personnes qui me disaient en privé l’avoir détesté avaient écrit des chroniques publiques extrêmement positives.

J’étais un peu perdue.

Je suis allée prendre mes cachets et me suis endormie.

Le lendemain, je me dis tout de même dis que je dois essayer de comprendre.

Suis-je folle ? Après tout, un homme a un jour essayé de me faire croire que je l’étais. Étais-je de nouveau sous emprise ?

Non, je ne crois pas. La communauté Bookstagram est plutôt bienveillante !

Alors j’ai demandé à ces personnes le pourquoi de cette schizophrénie ou de cette instabilité ? Avaient-ils changé d’avis en quelques heures ?

Quelques hésitations d’abord puis sont venues les confessions, évasives, et murmurées au vent. …

Il y a donc cette histoire de partenariat avec les maisons d’édition. Une forte pression pour qu’un livre fasse le buzz…et il est vrai que l’on peut constater bien souvent que beaucoup de livres bénéficient d’une couverture impressionnante alors même que le propos est souvent vide et que l’horoscope du 20 minutes lu dans le métro était plus excitant.

Et puis l’auteur/l’autrice est sympa, ça ne coûte rien de faire un peu de promotion « bienveillante »., n’est-ce pas ?

Il y a évidemment la peur de ne plus recevoir de livres de la part des éditeurs, mais aussi le fait de ne pas vouloir se mettre à dos l’auteur / l’autrice et on m’a également évoqué leurs milliers de followers qui risquaient de leur tomber dessus (il est vrai que l’autrice en question dans ce cas précis est très suivie sur les réseaux et est assez influente dans son domaine).

Ouaouh ? Tout ça.

Je ne condamne aucunement le fait de ne pas donner son avis quand on n’a pas aimé la lecture – je serai très mal placée pour le faire !

Ce que j’ai du mal à saisir c’est ce qu’on peut tout de même qualifier de mensonge ou de manque de transparence.

On est d’accord que si je vous dis à vous « le mariage de ma copine Frénégonde, c’était une grosse merde » et que je dis aux sœurs de Frénégonde « le mariage de votre sœur, c’était le plus beau auquel j’ai assisté de toute ma life…c’était AMAZING », je suis en train de mentir à quelqu’un ?

Bon bah voilà.

Ce qui me conduit à une réflexion très cartésienne : les avis seraient-ils biaisés ?

Combien y en a-t-il dans ce cas ?

Dois-je désormais me méfier des avis que je vois publiés ?

Et là vous avez envie de me dire « Mais Cristina (sans h hein ), pourquoi tu te prends la tête avec ça ? Ce n’est pas ton problème…après tout, chacun fait ce qu’il lui plaît.

Oui, bien sûr et heureusement.

Sauf que cela heurte quelque peu mes principes et j’ai le sentiment d’être trompée.

Parce que certains livres mériteraient justement des chroniques sincères et élogieuses, et, de se retrouver sur tous les fils d’actualité.

Je me suis fait maintes fois la réflexion après avoir passé de très beaux moments de lecture avec des livres dont j’avais très peu entendu parler (petites maisons d’édition, pas de budget marketing, auteurs très discrets, etc.).

Évidemment, j’ose espérer qu’il ne s’agit que d’une infime partie de cette communauté dans laquelle je me plais tant.

Je ne peux pas croire que tant de personnes aient été frappées par un dédoublement de la personnalité, n’êtes-vous pas d’accord ?

Et je parle ici d’une communauté qui échange autour de la littérature et des lectures en général. Qu’est-ce que cela doit être dans d’autres milieux !

Je suis consciente que ce billet peut m’attirer la foudre d’Instagram…mais quand j’ai commencé à partager mes avis lecture sur ce réseau, je me suis toujours dit qu’ils seraient sincères et il me semble légitime d’attendre la même chose de la part de ses autres très nombreux membres.

Tralala. Voilà.

Heureusement que l’Amour est dans le Pré m’a encore fait vivre hier soir de superbes émotions et m’a permis d’oublier cette grande petite déception ;-).

Sincèrement vôtre,

10 réflexions sur “Les avis sur les réseaux sociaux sont-ils toujours sincères ?

  1. Très intéressant comme article.
    Je poste un avis mitigé lorsque je n’ai pas aimé un livre.
    J’essaye d’expliquer ce que je n’ai pas aimé tout en apportant des points positifs.
    Même avec un SP, je n’ai pas envie de mentir.
    J’argumente et bien souvent je tague l’auteur en question.
    Ça plaît ou pas.
    Et encore plus si le livre a fait un carton et que moi j’ai pas aimé, ce qui est arrivé.
    Je reste transparente dans mon avis.
    Voilà pour ma part.

    Aimé par 4 personnes

  2. Tout d’abord, moi aussi je regarde « l’amour est dans le pré », la seule émission tv autorisée par ma rébellion (je n’ai pas de tv).
    Merci pour ton post qui écrit haut et fort (un peu) ce qui se passe dans ce monde de l’édition, dans les coulisses..
    C’est malheureusement quelque chose qui devient de plus en plus fréquent, les chroniques de complaisances. Comme elles l’avouent c’est pour plaire aux ME, aux auteurs.. continuer à recevoir des livres gratuits. On pourrait en discuter des heures, je ne comprends pas ce besoin de popularité, de s’effacer et de mentir pour continuer à être populaire. De vrais « critiques » manquent, ceux qui n’ont pas peur de dire simplement que parfois, un livre ne passe pas. Et le summum, c’est que maintenant les auteurs s’y mettent aussi entre eux, dire du bien du collègue pour qu’il dise du bien « du leur »; Ou alors ils ne voient vraiment rien à redire sur le livre, soit, mais parfois quand on passe derrière et que l’on trouve qu’il n’y a pas de quoi encenser ce livre, c’est à se demander ce qu’attendent les lecteurs aujourd’hui. La littérature est tirée vers le bas…
    J’ai longtemps hésité à rendre une chronique négative car comme toi, je sais le travail qui est fourni derrière. Seulement, est-ce sincère envers les copains qui me suivent et attendent une certaine qualité dans l’écriture notamment, qui vont aller ou pas acheter ce livre suite à mon retour ? j’ai l’impression de leur mentir. Le but dans mes retours négatif n’est pas de dire « c’est de la merde » (oups 🙂 ) mais bien de donner mes impressions de lecture. Et oui aussi, lors de textes auto-édités, c’est aussi pointer certains auteurs cités plus haut qui s’auto congratulent alors que le roman est très très juste..
    Bref. Les coulisses des instagram/blogs sont parfois peu glorieuses mais il y a encore quelques belles personnes sincères ❤ bonne semaine à toi.

    Aimé par 3 personnes

    1. Hello Félicie ! Merci pour ton message et ton avis très clair ! Tu soulignes un point très pertinent que je n’ai pas évoqué et que j’ai pourtant rencontré moi même ! Il m’est arrivé à plusieurs reprises que des auteurs m’envoient leur livre. Je n’accepte jamais les SP mais ouvre parfois des exceptions quand je connais les auteurs. Et bien évidemment, ça ne loupe pas, 1 fous sur 2 je n’ai pas aimé la lecture. C’est hyper dur ..mais je me suis toujours refusé de poster un avis qui était faux …je ne saurai de toute façon pas le faire …comment trouver les mots ? Alors je n’ai pas posté de chronique négative non plus mais je l’ai expliqué à ces auteurs….C’est d’autant plus difficile quand ces personnes ont lu ton livre, disent l’avoir aimé et ont posté une jolie chronique ☹️ Mais comme toi j’estime que je dois la sincérité aux personnes qui me lisent …car j’attends la même chose de leur part également ! Vive l’amour est dans le pré et à très vite 😘

      J'aime

  3. Bel article. Je suis d’accord avec toi.
    Je tiens un blog littéraire. Je publie aussi des livres lus en Service Presse mais j’ai toujours donné mon vrai ressenti. Je suis très sentimentale et j’ai toujours peur de blesser les auteur.e.s également car un livre, c’est du travail, c’est le bb de son auteur… Cependant, à plusieurs reprises, j’ai été remerciée de ma sincérité même en cas de retours mitigés. Une auteure m’a dit « c’est pour ça que j’aime travailler avec toi ». Je n’ai jamais eu de remarques désobligeantes d’auteur.e.s ou de maison d’édition en cas de chroniques négatives ou mitigées. Je pense qu’il faut juste dire les choses de manière bienveillante, et garder en tête qu’un ressenti est personnel. Comme pour tout, chacun ses goûts : on peut ne pas aimer.

    Et vive l’amour est dans le pré ! 🤘🏻

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Angelique ! Merci pour ton message qui me rassure ! Il y a donc des ME qui acceptent la critique, ainsi que des auteurs. Et c’est comme ça que ça devrait être avec tout le monde 😊

      J'aime

  4. PS : j’ai oublié d’ajouter que lorsque je rédige un avis, je le fais en pensant aux potentiels lecteurs et non pas forcément à l’auteur. Le livre est ce qu’il est, il ne changera pas. En revanche, cela permet aux qq personnes qui me suivent de se laisser tenter ou non pas un roman.

    Aimé par 2 personnes

    1. Pareil pour moi ! Je ne peux pas dire que j’ai aimé un livre alors que ce n’est pas du tout le cas ! Je serai gênée vis à vis de personnes qui l’achèteraient …je suis pour ma part quelques comptes qui sont pour moi des valeurs sûres et qui influencent beaucoup de mes achats 😉

      J'aime

  5. Merci pour votre article ! Ça me sidère ce manque de transparence même sur bookstagram. Les bookstagrammers seraient ils corrompus par l’envoi de plein de livres ?
    Je partage totalement votre avis. Quand j’aime un livre je l’écris, quand j’aime moins je n’écris pas que j’ai aimé le livre, je reste neutre. … a quand la sincérité ?..

    Aimé par 1 personne

Répondre à mcristina Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s