A un mois du bikini

C’est pourtant moi qui vous ai dit, redit, chanté et rabâché que je me sentais bien dans mon corps…libérée…délivrée…mouais.

Qu’après de longues années à rejeter mon image dans le miroir, j’osais la caresser à nouveau avec affection.

Qu’après toutes sortes de privations et régimes, je me sentais de nouveau vivre et que je ne comptais plus les calories avec la minutie d’une comptable.

C’est pourtant moi qui viens vous dire,qu’à un mois d’exhiber mes bourrelets mon bikini sur la plage, je ne me sens pas prête à affronter cette épreuve.

Le mot n’est pas dur, ni mal choisi, j’appréhende à nouveau cela comme une redoutable épreuve.

En parlant d’épreuve…C’est celle de l’essayage du jean préféré des beaux jours qui m’a annoncé (que dis- je, m’a balancé en pleine figure) le verdict sans appel: oui j’ai bien pris du poids, j’ai de jolies poignées auxquelles peuvent s’accrocher mes enfants au cas ou mes mains seraient occupées avec les courses (c’est pratique), mes jambes ne sont plus aussi fines que j’avais cru les entrevoir un jour.

Monoprix me confirme tous les jours que je ne suis plus dans le standard de beauté puisque les innombrables rangées du magasin ne regorgent que de crèmes amincissantes, soins pour la peau d’orange, solutions de détox miraculeuses et me font des appels de phare.

Me voilà donc avec une crème Linenance Ultimate Slim entre les mains,censée affiner la silhouette en 4 semaines.

La conseillère de la parapharmacie me suggère également un soin complémentaire en me voyant timidement essayer de cacher la crème.

Tu vois?! Elle aussi elle a vu mes poignées d’amour et mes poteaux!

Non mais sans blague, je prends une taille et je ne vis plus, j’ai l’impression que tous les passants dans la rue l’ont remarqué et se disent

LA PAUVRE!

4 kilos de plus sur la balance et je veux m’enterrer sous le sable.

Aurai- je échoué?

Je ne vais pas dire que je suis surprise et encore moins grandement étonnée.

Je sais très bien d’où vient cette prise de poids.

Au delà des petits problèmes de santé rencontrés qui y contribuent,la réponse est simple comme 2+2 : je vis.

Plus personne ne m’interdit de manger ou ne me tape sur les doigts comme on le ferait avec un enfant dès que je mets un morceau de pain à la bouche.

Je vis, donc je mange ce qui me plaît,je cuisine et ne me contente plus de regarder les autres se régaler, moi aussi je me lèche les doigts, oué.

Alors comment se sortir de la spirale infernale : je vis donc je mange, je mange donc je grossis, je grossis donc je me maudis.

Je suis fatiguée de voir tous ces régimes écrits juste pour moi  dans tous les magazines féminins : perdre 4 kilos sans efforts juste avant l’été.

Comment tu sais ? Qui m’a balancée à toutes les rédactions ?

Mais merci quand même,c’est sympa de voir tant de gens penser à moi.

Je pensais que la crise d’adolescence était arrivée à maturité et que ce n’était plus pour moi le « j’me trouve trop grosse » (accompagné de l’incontournable soupir de pouf).

Je viens de passer chez Etam où j’ai admiré la jolie Natalia Vodianova, qui après 3 grossesses,est plus mince que moi,à l’âge de 10 ans.

Natalia Vodianova Collection 2014 Source : www.sawfirst.com
Natalia Vodianova Collection 2014
Source : http://www.sawfirst.com

Et je l’envie…bon j’exagère à peine.

So cliché, je sais,mais je ne peux pas m’en empêcher.

Je suis donc repartie dans une phase d’angoisse à culpabiliser de m’être laissée ainsi aller,à ne plus être conforme.

Conforme à quoi ?

À toutes ces photos, affiches et publicités TV où  l’on aperçoit des filles au physique de rêve.

À ce poids que j’avais défini comme celui qui me convenait le mieux.

Ce n’est pas un problème grave, hein?

Assez pour me pourrir la vie en ce moment.

Aujourd’hui, alors que je vais avoir 38 ans (demain mais tu le gardes pour toi),je me retrouve (encore) avec des problèmes d’image et de mal-être.

Seulement moi, je le dépasserai ce problème,d’une façon ou d’une autre, je ne m’avoue jamais vaincue!

Mais que vont faire ces jeunes filles fragiles et en pleine construction face à ce diktat impitoyable du corps (que tu le veuilles ou non)?

J’essaie de me mettre à leur place…

P-S1 : le soin Lineance Ultimate Slim n’a eu aucun effet sur moi, merci la conseillère du Monop (autant d’effet que sur B-Max)

P-S2 : je dis donc au revoir au bikini et bonjour au maillot une pièce, si vous avez des bons plans…mais pas des maillots de bains pour mémé ou des trikinis de pouf (soupir)

Tu es jalouse? T’inquiète,ça passe.

Samedi dernier,nous avons été au Théâtre des Feux de la Rampe,voir une pièce dont nous avions envie depuis longtemps, La guerre des sexes.

Nous avons passé un super moment,je pense même avoir réussi à me faire 2 ou 3 abdos tellement j’ai ri (en même temps je reviens de loin…merci les enfants grossesses).

C’est donc une pièce que je vous conseille si vous êtes sur Paris et avez envie de passer une agréable soirée que vous pourrez prolonger avec un petit verre ou un resto sympa qui ne manquent pas dans ce coin de la capitale (9ème arrondissement,près des Grands Boulevards).

Mais ce n’est pas le propos les z’amies.

Les comédiens, Jo BRAMI et Kim SCHWARCK étaient tous les deux fort charmants.

Mademoiselle se baladant dans une tenue qui la mettait particulièrement en valeur,nous a révélé ses atouts qui ne laissaient,je pense (non,en fait je ne pense pas, je l’affirme, car j’ai vu les langues pendues et les yeux qui sortaient des orbites) aucun homme indifférent.

Moi même me suis dit qu’elle était sacrément jolie et drôlement bien dessinée,en gros,qu’elle était agréable à regarder (non, je ne suis pas bi.. Enfin, je ne sais pas).

C’est tout.

C’est tout? Tout ça pour ça?

Non mais vous n’imaginez même pas ce que cela signifie pour moi.

Moi,37 ans (enfin 38 dans 2 semaines je crois,on s’en fout) n’ai éprouvé à aucun moment une pincée de jalousie.

Moi,Cristina,ex jalouse compulsive,n’ai ressenti que de l’admiration envers cette jolie fille,alors que mon Cher et Tendre était assis à côté de moi,en train de la contempler,lui aussi.

Juré,craché.

9cdeb871b404994d572be1f8f71a1d52
Source Pinterest

Je vous assure, la  sordide célèbre émission Confessions Intimes n’avait qu’à bien se tenir avec moi il y a quelques années.

J’étais capable de pire, bien pire que ces piètres comédiens.

Avec le recul, je me dis que c’était presque pathologique tout de même,j’étais sacrément cinglée.

Les jolies copines de mon ex, je voulais leur donner de la mort aux rats à boire,la serveuse chez Hippo au décolleté XXL,je voulais lui faire avaler sa sauce poivre par le nez,la vendeuse chez Tara Jarmon à la taille 34 qui me dit que la super robe que je suis en train d’essayer me va à ravir (alors que je ressemble à une saucisse ligotée),j’ai envie de lui payer un abonnement annuel chez Mcdo.

Tout ça uniquement quand j’étais accompagnée par l’homme,évidemment.

Je ne suis pourtant pas une fille jalouse de nature,bien au contraire,on dit plutôt de moi que je suis généreuse,et pas que de poitrine,hé!

Je manquais juste terriblement de confiance en moi,en mon physique, en ces cuisses que je trouvais toujours trop grasses,ces fesses que je ramassais par terre ou mes hanches trop proéminentes.

Je me disais toujours que je n’arriverai jamais à garder aucun mec parce qu’il suffisait qu’il regarde à gauche ou à droite dans la rue, qu’il allume la télé sur Zone Interdite ou qu’il flâne sur le web pour qu’il trouve que je n’étais pas à la hauteur.

Jalousie et une grande intolérance à mon physique ont donc toujours été copines comme cochonnes chez ma petite personne.

Tout ceci était évidemment lié au regard que l’autre me renvoyait de moi.

Je pensais que c’était incurable et que j’allais être obligée de le déclarer à mon assureur.

bec64bdbc3b4ffa82b03d2c93557e425
Source Pinterest

Mais voilà,aujourd’hui tout est fini.

Je suis zen, plus sûre de moi et je suis redevenue complètement rationnelle (t’approche pas de mon mec quand même).

J’ai enfin compris qu’il y a des filles jolies à foison et que je ne serai jamais la plus belle,il y aura toujours mieux que moi… And so what ?

Moi aussi on me traite de bombasse dans la rue (moment d’auto – persuasion… bon j’ai pas dit qui).

J’ai enfin compris que même si l’ex de mon amoureux était beaucoup plus jolie que moi (je n’en suis pas convaincue à 200% mais je fais genre),c’est moi qui suis avec lui aujourd’hui et d’autres qualités il a du voir en moi, non?

J’ai enfin compris que l’homme regarde toujours les jolies filles, c’est plus fort que lui mais ça ne veut pas dire pour autant qu’il va aller lui soulever la jupe et lui rouler des pelles dans le prochain coin de rue.

J’ai enfin compris que moi aussi les hommes me regardent et que je plais donc un minimum… Je me la pète pas hein,je prends mon envol.

J’ai enfin compris que l’homme peut passer une soirée sans moi sur l’île de la tentation ( Paris et certains bars  où s’y trouvent des filles,disons, hummm, peu farouches) sans avoir envie de les copuler pour autant.

Élémentaire me direz- vous?

Pas tant que ça pour moi, cela fait juste quelques années que je le réalise.

Parce que j’ai repris confiance en moi.

Parce que je ne supportais plus être tourmentée et faire subir aux autres des crises de jalousie hystériques.

Parce que j’ai travaillé sur moi.

Parce que j’ai mûri et que les expériences m’ont appris que la jalousie n’était absolument pas une alliée du couple.

Donc si toi aussi aujourd’hui tu considères que tu es maladivement jalouse, t’inquiète, un peu de bouteille, 3 bonnes claques,une pincée de conscience et une dose généreuse de travail sur toi te feront comprendre qu’on vit tellement mieux quand on ne l’est pas, jalouse.

Je t’assure, ça ne sert à rien, essaie, tu vas voir.

P-S1 : Fais gaffe,je reste néanmoins très possessive.Je me soigne.

P-S2 : C’était de l’humour la bombasse,tu m’as crue?

Excès de confiance vous avez dit?

« Non mais il est homo, c’est sûr »

« Bah qu’est ce qui te fais dire ça ? »

« Et bien tu vois bien qu’il ne me regarde pas. Quand un mec ne me regarde pas, c’est qu’il est homo ».

Je me suis fendue la poire quand je l’ai entendue dire ça.
Cette poilade!Vraiment. Qu’elle est drôle cette fille.
C’est vrai qu’elle est plutôt mimi, plutôt bien foutue,je lui volerai bien ses seins (et même son petit cul si c’est jour de fête),donc oui, elle pourrait bien se dire ça dans son fort intérieur.
La blague,c’est qu’elle ne plaisantait pas du tout,elle était très sérieuse.
Nous avons alors entamé une conversation très intéressante.
Elle m’a d’abord expliqué que très tôt dans sa famille on lui avait enseigné que quand on est une belle femme, il faut en jouer et surtout que d’en avoir conscience,cela te donne une autre démarche, une démarche supérieure, tu me suis Cristina?

Euh…non pas trop, continue!

Quand on est belle et on le sait, on marche la tête haute, le popotin qui remue, un regard de braise qui incendie le moindre papier sur le trottoir.
Quand on est belle (toujours selon ma Muse, bien sûr),cela nous confère d’autres droits.
On y peut rien, ce n’est pas de notre faute, c’est la faute à Dame Nature,le tout,c’est de l’entretenir.
Si en plus, tu es intelligente (un vrai plus quand même, toujours selon Mumuse),alors là, tu peux tout obtenir.
De quiconque.

Source Pinterest
Source Pinterest

Il te suffit de faire ton plus beau sourire, prendre ta voix la plus niaise et sexy (ça va ensemble ?) et demander ce que tu veux.
Hommes et femme seront à tes pieds.
Merde alors.
Elle me dit ça, à moi ?
Moi,qui ai passé ma vie à cacher mes fesses, à sourire la bouche fermée,à mettre des collants même en été,à me déshabiller dans le noir,comment aurai- je pu mettre le feu aux papiers sur le trottoir?
Elle a sacrément confiance en elle me suis-je dit.
Et quand je regarde son parcours, il faut dire qu’elle a plutôt bien réussi.
Rien ne lui a fait peur, malgré de nombreux obstacles qui se sont présentés à elle.Elle les a tous balayés avec succès.

Elle a aujourd’hui une formidable carrière professionnelle dans laquelle elle s’épanouit pleinement, est mariée à un chien chien homme qui la traite comme une princesse et a deux enfants magnifiques.
En conclusion,me minaude-t-elle avec la voix de Monica Bellucci:

« tu vois Cristina, il faut avoir confiance en soi,cela t’ouvre toutes les portes ».

Mouais.
Dans notre entourage,presque tout le monde la déteste.
En fait,je me rends compte que tout le monde la jalouse.
Parce que grâce à son assurance, elle a emprunté des chemins que nous n’aurions même pas osé imaginer.

Source Pinterest
Source Pinterest

Elle marche la tête relevée,roule des hanches et fait son plus beau sourire.
Elle est tombée plusieurs fois mais elle s’est toujours relevée.
Moi,je ne la déteste pas.
Je suis d’accord avec elle sur un point : il faut montrer aux autres qu’on a confiance en soi,il faut savoir faire preuve d’une assurance à toute épreuve.
Mumuse,c’est son physique qui lui a inspiré cette facette importante de son caractère et manifestement, selon ses dires,la clef de la réussite.
Nous devons tous trouver en nous quelque chose dont nous sommes fiers.
Car nous avons tous quelque chose de spécial.

Cherchez en vous,vous trouverez.

Ne laissez jamais personne vous dire le contraire.

Moi, je l’ai trouvé.

Et vous?

Mes chérrrris,vous êtes tous magnifiiiiiiiiiks!

Source Tumblr
Source Tumblr

C’est Cristina qui vous le dit.

Alors, excès de confiance ou confiance tout court?