Pourquoi je blogue: notice explicative (encore).

Pas que j’ai envie de me justifier ou de me confondre en explications.

Parce que ce que je pense, ce que j’écris et je partage, tout cela m’appartient.

Je livre volontiers des bouts de ma vie, parfois décousus, souvent très à vif, chargés en électrons, je le conçois.

Mais parce qu’hier, une fois encore, alors que je m’apprêtais à prendre le métro avec mon « As you like Magazine » glissé entre mon sac de sport et mon sac à mains rempli de restes de granola, d’emballages de compotes vides et de quelques tampons vieux de quelques années je pense (mais on ne sait jamais), la personne qui m’accompagnait à l’insu de mon plein gré (copyright Eve Angeli), me demande à quoi ça sert de bloguer.

Comment ça, à quoi ça sert, répond la Cristina diplomate alors que je la voyais déjà venir avec ses immenses et très lourds sabots (mais à paillettes, je le précise car je n’en avais jamais vu avant).

Parce que tu n’y gagnes rien, tu n’as aucune notoriété ni reconnaissance et en plus de cela, tu perds beaucoup de temps, non ?

Cette fille sur la couverture, ce ne sera jamais toi (sourire de joker en coin).

Non en effet, et à quel moment ai-je évoqué en avoir l’envie ou le faire parce que j’attends quelque chose en retour ?

Juste pour clarifier un petit peu les choses parce que je le veux bien, en toute sérénité et transparence, et parce que ce sera aussi l’occasion de répondre à quelques copines qui semblent porter sur moi un autre regard depuis que je partage des bouts de mon existence sur la toile.

5. MT-MonkeyChoo11_large
Source Pinterest

Comme si je ne me sentais plus ou j’étais devenue une autre.

Tout d’abord, cela ne fait qu’un an que je blogue, l’envie remonte à des années, mais j’étais prisonnière d’une toile que j’avais laissé tissé autour de moi.

Grâce, entre autres, à l’aide de la Reine des neiges, je me suis libérée, délivrée même.

(Note à moi même : penser à la remercier, cette blondasse).

Et me voilà.

Je fais cela par plaisir, purement et simplement.

Apelle-le plaisir égoïste si tu le souhaites.

Je ne calcule rien, je ne programme rien, mes articles sont écrits au fil de mon vécu, de mes expériences.

Parfois une conversation entendue dans le métro, un fait observé dans la rue, un sujet d’actualité mais je ne peux le nier, la plupart de mes billets sont intrinsèquement liés à ma petite mais très riche existence.

Par riche j’entends expériences et moments de vie.

Parce que même si j’ai une paire de Louboutins (et toc), je viens de me payer le nouveau mobilier de mon nouveau sweet home avec un paiement en 4 fois.

Je ressens le besoin de m’exprimer sur certains sujets qui me touchent, des bribes de mon quotidien que j’ai envie de partager avec des personnes qui peuvent vivre la même chose et n’osent en parler, seules derrière leur clavier, et surtout PARTAGER.

3258f39b81966a15678f054185dd526d
Source Pinterest

Mon blog n’a pas pour but de faire rêver.

Je n’ai aucun talent particulier.

Je ne suis pas une blogueuse mode ni beauté qui sont pourtant les plus populaires, et si tu me connais un peu, tu m’auras dit au moins une fois que je suis toujours tirée à 4 épingles, à la pointe de la tendance.

Tu vois, ce n’est pas pour cela que je tiens un blog, ce ne sont pas des sujets qui m’importent tant finalement.

Chacun son univers de prédilection, sa corde sensible.

La plupart des blogueurs que je suis et que je lis régulièrement sont ce que l’on appelle des blogueurs humeurs ou lifestyle.

J’aime à lire les sujets qui les touchent et qui captent souvent ma plus grande attention, j’aime ressentir ces émotions qui se dégagent de leurs mots, de leurs découvertes, leurs passions.

Parfois ce sont des maux durs.

Souvent ce sont des moments de bonheur aussi et le sourire qui se dessine sur tes lèvres quand tu les touches du bout des doigts, c’est inexplicable.

C’est ce que je recherche.

C’est pour moi que je le fais, une sorte de psychothérapie gratuite et cela marche mieux que tous les psychologues que j’ai pu voir avant, je te le garantis!

Si cela me prend du temps ?

Oui, bien sûr mais je suis une adepte de la rentabilité du temps perdu inutilement.

Alors tu me verras avec mon smartphone dans le RER (l’application WordPress est devenue ma deuxième meilleure amie), en attendant le métro, quand je suis à la caisse du rayon beauté chez Monoprix, pendant mes séances d’aquabiking, dans mon bain, dans la salle d’attente du médecin, dans la rue.

Et quand je disais que je n’attendais rien en retour, je te mentais un peu en fait, désolée.

J’attends de pouvoir toucher quelques personnes, leur donner envie de s’exprimer également sur les sujets évoqués, engager des discussions, effleurer légèrement leurs pensées et pourquoi pas bouleverser leurs opinions.

Ce temps, je ne le vole ni à mon activité professionnelle, ni à mon amoureux, ni à mes enfants.

C’est mon cocon.

Je ne cherche pas la gloire, Mon Dieu, imagines-tu ma cicatrice énorme sur mon front en couverture de quoi que ce soit ?

Non, jamais je n’écrirai d’articles sponsorisés (pourtant déjà proposés),de billets où je vanterai les mérites d’un appareil qui ne sert à rien, où j’affirmerai faussement être fan d’une marque de vêtements dont Tatie Danielle en personne n’aurait pas voulu.

Si je donne mon avis sur un livre, une destination, un restaurant, c’est mon opinion personnelle, c’est une démarche de ma part.

Je ne prends aucun plaisir à lire ces articles sponsorisés, je ne sais pas si ce qui est dit est vrai, après tout, quand tu es payé pour, tu es prêt à dire nimportequoi me semble t-il.

Mais je comprends que c’est le métier de beaucoup et je le respecte.

Seulement moi, ce n’est pas mon objectif.

Et si je mets en avant les quelques Unes dont je peux faire l’objet, c’est parce que je suis touchée que quelqu’un ai été sensible à mon texte, ici et là-bas.

Je cherche l’authenticité, c’est donc ce que j’essaie de donner.

Je préfère utiliser la langue française pour communiquer plutôt que de l’utiliser à des fins de « langue de pute » (pardon maman).

Chacun sa passion.

Certains me disent que je me livre trop, je suis trop naïve.

Je suis ainsi, je ne l’ai pas toujours été.

Tu veux connaître mon rêve secret : écrire un livre, mais chut, ne dis rien.

Alors tu veux que je résume en 3 mots ce que m’apporte mon blog ?

Plaisir, Partage et Emotions.

J’espère avoir répondu à tes questions.

Blogueusement tienne,

Petit billet pour petit coup de gueule

Pourquoi as-tu décidé de blogger ?

Question existentielle à laquelle j’ai évidemment du répondre au cours des deux dernières semaines.

Pas de problèmes, après tout, quand on publie des articles sur le Web,qu’ils soient bons ou mauvais, on est bien évidemment exposés.

Exposés à la critique, méchanceté, incompréhension ou médisance.Soit.

Mais pas que…

On peut également recevoir des commentaires, des messages ou des points de vue très constructifs et positifs et même parfois se sentir compris. CHOUETTE.

Le but principal restant le partage et l’échange, non ?

Alors à toi, toi et toi aussi qui dit ne pas comprendre pourquoi je raconte ma vie(parce que pour toi cela se limite à cela, raconter sa vie), que c’est pitoyable et humiliant (si c’est le cas, c’est pour moi, alors ta gueule), il faut que tu saches (en chanson):

Celine-Dion-scandale-financier

( source : http://www.legossip.net/)

  • Que tu crois que tes statuts FB dans lesquels tu dis que tu es chez Carrefour, chez Momo l’épicier, à la piscine, chez le coiffeur, à la messe, chez l’esthéticienne en train de te faire enlever les poils (est-ce qu’on a besoin de savoir que tu es poilu(e) ? Beurk) ou rue Lecourbe, c’est orgasmique pour nous ? Et bien ce n’est pas le cas, navrée de te décevoir et surtout de te l’apprendre (étonnée que personne ne te l’ai dit avant).

 

  • Que tes 30 selfies par jour dans des positions langoureuses (limite euh…indécentes ), personnellement, (mais cela n’engage que moi, of course)…et bien, je n’en peux plus et je m’en contre-tape !! (je vais faire rentrer ce verbe dans le Petit Robert car « tape  » simplement n’est plus suffisant dans certaines situations, vous ne trouvez pas ?

 

  • Que tu fais partie de ces gens qui sursautent dès que leur mobile émet un son (serait-ce une alerte twitter, instagram, facebook, snapchat, viber, ouah j’ai des amis !!!!) et bien, que cela me fait de la peine pour toi…vraiment. Désolée de te le dire.

 

  • Que tu dis ne pas être adepte des réseaux sociaux (oui il y a aussi des toi comme ça), pourtant quand j’y suis (souvent, je le reconnais volontiers), tu es tout le temps connecté(e) mais effectivement tu ne commentes ou postes jamais rien, parce que toi tu as une vie, m’enfin ! Je ne te crois pas.

Attention, ce n’est pas une attaque barbare et lâche que je lance car, par exemple,  je me géo localise moi-même souvent (bon pas chez Carrefour ou chez Momo parce que je juge que cela n’est pas d’un grand  intérêt) ou je partage souvent des photos qui vont parler à elle, lui et encore à eux autres…

C’est juste une réponse à ta question proférée sur un ton quelque peu narquois, je me trompe ?

Il ne me semble jamais t’avoir agressé(e) pour cela. Tu es heureux(se) comme ça ? Tant mieux pour toi, je n’ai ni l’envie, ni le droit de te juger.

Mais voilà: JE PARTAGE. J’ai ENVIE de PARTAGER.

Aussi bien les bons que les plus mauvais moments.

Tu n’as pas encore vu de sex-tape de moi ? Si ? Tu te trompes, ce n’était pas moi.

Car je ne partage pas mon intimité.

Nous sommes humains et avons tous besoin parfois de réconfort, compassion, reconnaissance, compréhension et acceptation.

Ou tout simplement de s’exprimer.

Moi aussi j’ai une vie très active, une activité professionnelle qui me prend du temps, j’essaie de faire du sport, m’occuper des enfants, de moi (very important) , de mon amoureux et voir mes amis et pour tout te dire, je fais une école du Web en parallèle.

Mais j’ai également envie de rencontres inhabituelles, nouveaux challenges, expériences plus insolites et je pense que l’écriture sur la toile peut me procurer de belles surprises (pas que, j’en suis consciente, t’inquiètes…mais c’est sympa de t’inquiéter).

Non, je n’ai pas beaucoup de temps. Mais je le trouve, car j’y prends du PLAISIR.

Si tu n’es pas capable de comprendre, ce n’est pas grave.

MAIS FERME TA BOUCHE !

Et tu sais quoi ?

 

PS : Je suis ouverte au dialogue et je ne suis absolument pas rancunière. Au plaisir 😉