S’affranchir de son passé

J’ai dix ans.
Je mesure déjà 1,50m,ma frange à été coupée beaucoup trop courte,j’ai les oreilles décollées.
Je m’en souviens comme si c’était aujourd’hui.
J’entends le bruit des assiettes en porcelaine blanche s’éparpiller en mille morceaux sur le sol de la cuisine.
Le bruit s’arrête pendant quelques minutes et ma peur et mon angoisse avec, au milieu de la nuit.
Puis,ça recommence.
Ce bruit a bercé de nombreuses soirées de mon enfance.

Little girl with toy bear in the darkness Des cris et des insultes l’ont accompagnée, mon enfance.
Pas envers moi.
Pourtant je les ressentais comme s’ils m’étaient directement adressés.
Je croyais ressentir sa souffrance et sa peine, sans pourtant savoir comment ça se passe véritablement chez les grands.
Elle, elle pleure. Tout le temps.
Elle ne semble pas heureuse, jamais.
Elle s’est pourtant toujours bien occupée de moi et plus tard de mon frère.
Nous l’avons souvent entendu dire qu’elle voulait partir, quitter ce monde qui ne lui apportait qu’agonies.
Cela nous blessait.Nous pensions alors n’avoir aucune valeur à ses yeux.

Il la trompait.
Il faisait venir l’autre à la maison.
Je la connaissais et dans me tête d’enfant, je pensais déjà à une façon de tuer. La tuer.

Stress, Young girl with hair flying, concept nightmares

La faire disparaître, cette femme avec ses dents trop blanches,ses yeux trop maquillés comme ces femmes que je voyais au bois quand j’allais faire du vélo avec lui,ses jambes trop fines et sa poitrine toujours si découverte.

Et ce parfum, comment l’oublier, ce parfum qui me donnait envie de vomir tellement elle avait plongé dedans.

La voir à la maison, savoir dans quel état cela la mettait, cela m’était insupportable.

A cause de cette femme,elle a souffert les pires humiliations en tant que femme,mais aussi en tant qu’épouse.

A lui, je crois que je ne lui ai jamais pardonné pour cela.

Jamais.

Puis à l’été de mes 15 ans,dans notre maison de vacances, elle a essayé de partir,vraiment.

Rien ne la raccrochait à la vie.

J’ai du défoncer la porte du salon pour essayer de la secourir.

J’ai retrouvé un verre de whisky renversé sur le tapis bon marché qui recouvrait notre parquet vernis.

Et des tas de pilules blanches aussi.

Elle,elle était allongée, à moitié nue, sur un des canapés.

Elle n’avait pas réussi, elle délirait et appelait mon frère dans ses divagations causées par le cocktail qu’elle aurait souhaité mortel.

Pas une seule fois elle n’a prononcé mon prénom.

Je me disais alors pour me rassurer qu’elle était plus inquiète pour mon frère car il était plus jeune et avait plus besoin d’elle.

frau angst erfolg misserfolg

Nous n’en avons jamais reparlé.

Et pourtant aujourd’hui vous êtes toujours ensemble.

Longtemps j’ai détesté les hommes et n’ai vu en eux que d’abominables machos qui trompaient tous leurs femme.

Longtemps aucun n’a mérité ma confiance.

Je me disais,moi,on ne me traitera jamais comme ça.

Je me disais,moi, je n’en arriverai jamais là.

Et pourtant j’ai toujours été avec des hommes qui m’ont malmenée.

Ironie du sort…

Aujourd’hui,j’ai 37 ans, je mesure 1,74m, j’ai délaissé ma frange et mes oreilles ont miraculeusement retrouvé leur place.

Aujourd’hui, j’ai plutôt choisi de vivre que de me nourrir de ces failles profondes qui ont entaillé mon éducation sentimentale,mon éducation tout simplement.

Pour pouvoir faire de nouveau confiance, pour ne plus me sentir responsable, pour me délester de ce poids.

Aujourd’hui, j’ai décidé de m’affranchir de ce passé.

Light stairway

Madame La Confiance…

D’après le CNRTL (Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales…ouais, je me la pète), la confiance est « la croyance spontanée ou acquise en la valeur morale, affective, professionnelle…d’une autre personne, qui fait que l’on est incapable d’imaginer de se part tromperie ou incompétence ».

Très bien.

En ce moment je me pose beaucoup de questions par rapport à ce pilier, entre autres, de la relation de couple.

C’est normal quand tu souhaites te projeter dans l’avenir, enfin, je pense.

Nous en discutons souvent avec les copines.

Je me suis portée volontaire et m’en suis allée l’interviewer.

Chère Confiance, comment te posséder ?

Parce que quand on ne t’a pas, ça peut rendre la vie vraiment, mais vraiment très compliquée je trouve.

Je suis désolée, ceci dit au passage de prendre l’initiative de te tutoyer, mais j’aimerai tellement être ton amie.

Quand tu n’es pas là, cela entraîne si rapidement souffrance, conflits, mal-être alors qu’on était si bien il y a juste 5 minutes.

C’est dur à vivre tu sais (ne me prends pas pour une pleurnicheuse pour autant hein).

« Réussir à me conquérir est un travail de longue haleine. Une succession de petites attentions, de petites marques engageantes sont nécessaires, et il vous faut du temps. Du temps. C’est un bien précieux.

Je ne m’installe pas chez vous par magie.

Je ne me contente pas de mots, j’ai besoin d’actes qui prouvent ce que vous dites.

Je ne veux pas faire ma mamie (bien que j’existe depuis toujours) mais tu sais ce qu’on dit :

« Il est aisé de dire et autre chose de faire ».

Chère confiance, comment t’entretenir ?

Garder ce sentiment d’assurance et de sécurité en permanence et ne pas laisser le château que l’on a mis longtemps à construire s’écrouler en 10 secondes, est-ce que tu as créé un DYI à télécharger pour cela ?

« La plupart des couples qui arrivent à maintenir une relation de longue haleine y arrivent surtout parce qu’ils ont une très forte confiance en eux.

Si tu veux, toi aussi acquérir cette confiance, il est important  que tu respectes ton partenaire et  que tu sois attentif à certains petits détails qui pour toi n’ont peut-être pas d’importance mais qui en ont sûrement énormément pour lui.

Ne pas le faire, peut en effet avoir des conséquences plus lourdes que tu ne le penses si c’est ce qui occupe actuellement ton esprit, Chère Cristina (Madame confiance me voit écarquiller les yeux)».

Si je devais mettre juste quelques mots sur les branches qui me construisent, je te dirai ceci :

  • Respectez-vous
  • Elaborez et construisez un projet ensemble
  • Montrez-vous disponible l’un envers l’autre
  • Ne cessez jamais de vous séduire
  • Essayer de vous adapter l’un à l’autre
  • Donnez, donnez, donnez ! (si vous voulez recevoir, évidemment et pas la chanson de Enrico Macias)
  • Et bien sûr, Communiquez ! La communication est ma grande sœur, souviens-en toi ma Chère Cristina. »

Chère Confiance, penses-tu que l’on puisse te retrouver une fois que l’on t’a perdue ?

Tout dépend de la raison qui t’a mené à perdre cette confiance.

 Une erreur est vite commise, rappelle-toi que nous ne sommes que des humains et sommes par conséquents imparfaits.

Nous avons tous nos moments de faiblesse.

Une chose est sûre : tu ne dois pas laisser affaiblir ta relation avec des mensonges, un manque de transparence voulu ou une ambiguïté dissimulée.

Tout comportement non constructif, irrespectueux, qui empêche l’autre de s’épanouir, voir même le fait souffrir est pour moi rédhibitoire.

L’infidélité est souvent un point de non-retour pour la confiance. Il est difficile de dépasser cet obstacle sans conséquences graves pour la vie de couple.

Et quand je parle d’infidélité, je parle d’infidélité  morale également. Cela viole ma clause du respect et je m’échappe en courant.

Si la personne qui a trahi ta confiance est un être qui t’est cher, seule toi peut choisir de savoir si tu souhaites lui redonner une deuxième chance.

Si elle te trahit à nouveau malgré cela, elle ne me mérite plus ou simplement ne te correspond pas.

Passe ton chemin. ».

Merci Madame La Confiance de m’avoir accordé cette courte entrevue.

Je sais que tu es très sollicitée et qu’il est difficile pour toi de répondre à toutes ces interrogations.

Je vais essayer, je vais essayer de suivre tes conseils.

Je vais essayer de te faire confiance.

Cristina

On peut, on doit abuser de la confiance d’une femme, mais jamais de sa méfiance… C’est dangereux. (Maurice DONNAY)