Les femmes ne sont pas toujours des victimes!

Il y avait cru.

Il avait tout misé sur cet avenir un peu fou mais très coloré qu’elle semblait vouloir lui offrir,à corps perdu.

Très vite, ils ont acheté une maison à leur goût, dans un quartier qui leur ressemblait,aussi un peu fou et coloré.

Ils y ont été heureux,dans cette maison,beaucoup de joies,de pleurs,de verres cassés et de bouquets de tulipes plongés dans le vase orange, posé sur la table basse.

Puis bébé est arrivé pour couronner ces années de bonheur.

Ils semblaient très amoureux.

Surtout lui.

Source Pinterest
Source Pinterest

Jusqu’au jour où tel un cataclysme,elle lui annonce qu’elle veut le quitter.

Sans appel,sans discussion possible,affaire classée sans suite.

Les pensées noires, les nuit blanches,les journées grises se sont alors succédées sans relâche.

Se reconstruire une estime de soi,réparer son cœur,reboucher ses faiblesses…il le fallait.

Puis elle est arrivée,lumineuse,une journée de grand soleil,au bureau.

Il s’est tout de suite dit que c’était ELLE.

Dans son regard, il a lu le pouvoir de gommer ses peurs et ses craintes,perceptibles à l’œil nu.

3 années de passion,engueulades,cris, nuits d’amour et de désamour.

Mais pour lui,c’était bien ELLE.

Toujours.

Au retour d’un week-end entre copines, elle lui annonce qu’elle veut le quitter.

Aucun signe annonciateur,encore moins de préavis ou de note explicative.

Je t’ai trompé,voilà.

Une phrase lâchée comme un virus mortel,elle a tout bouffé sur son passage.

À nouveau une affaire classée sans suite.

Foutue douleur dans le bas-ventre,il a à nouveau embrasser de près toutes les nuits, la lumière était devenue son ennemie.

Source Pinterest
Source Pinterest

Il s’en remet aujourd’hui comme il peut, je ne sais pas s’il va en être vraiment capable.

Les filles se succèdent dans son lit,non pas qu’il soit devenu un salaud,non.

Aucune n’arrive à l’apaiser, ils ne retrouvent pas les ELLES dans leurs bras.

Il est bien loin d’être un bourreau des cœurs ou un connard,comme vous préférerez l’appeler.

C’est même un chic type,doux et gentil,un super papa aussi.

Il ne méritait pas ça.

On a fait de lui un handicapé de l’amour.

Pourquoi je vous raconte cela?

Parce que j’entends souvent dire que les mecs sont tous les mêmes,tous des salauds,tous des infidèles.

Pauvres de nous,les femmes,qui sommes toujours leurs victimes.

Les choses ne sont pas si simples.

Alors,s’il vous plaît,arrêtons de généraliser.

Il y a certes beaucoup de salauds…mais au risque de m’attirer la foudre de la gente féminine,je crois pouvoir affirmer sans trop me tromper,qu’il existe également un grand nombre de salopes.

On en parle?

Madame La Confiance…

D’après le CNRTL (Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales…ouais, je me la pète), la confiance est « la croyance spontanée ou acquise en la valeur morale, affective, professionnelle…d’une autre personne, qui fait que l’on est incapable d’imaginer de se part tromperie ou incompétence ».

Très bien.

En ce moment je me pose beaucoup de questions par rapport à ce pilier, entre autres, de la relation de couple.

C’est normal quand tu souhaites te projeter dans l’avenir, enfin, je pense.

Nous en discutons souvent avec les copines.

Je me suis portée volontaire et m’en suis allée l’interviewer.

Chère Confiance, comment te posséder ?

Parce que quand on ne t’a pas, ça peut rendre la vie vraiment, mais vraiment très compliquée je trouve.

Je suis désolée, ceci dit au passage de prendre l’initiative de te tutoyer, mais j’aimerai tellement être ton amie.

Quand tu n’es pas là, cela entraîne si rapidement souffrance, conflits, mal-être alors qu’on était si bien il y a juste 5 minutes.

C’est dur à vivre tu sais (ne me prends pas pour une pleurnicheuse pour autant hein).

« Réussir à me conquérir est un travail de longue haleine. Une succession de petites attentions, de petites marques engageantes sont nécessaires, et il vous faut du temps. Du temps. C’est un bien précieux.

Je ne m’installe pas chez vous par magie.

Je ne me contente pas de mots, j’ai besoin d’actes qui prouvent ce que vous dites.

Je ne veux pas faire ma mamie (bien que j’existe depuis toujours) mais tu sais ce qu’on dit :

« Il est aisé de dire et autre chose de faire ».

Chère confiance, comment t’entretenir ?

Garder ce sentiment d’assurance et de sécurité en permanence et ne pas laisser le château que l’on a mis longtemps à construire s’écrouler en 10 secondes, est-ce que tu as créé un DYI à télécharger pour cela ?

« La plupart des couples qui arrivent à maintenir une relation de longue haleine y arrivent surtout parce qu’ils ont une très forte confiance en eux.

Si tu veux, toi aussi acquérir cette confiance, il est important  que tu respectes ton partenaire et  que tu sois attentif à certains petits détails qui pour toi n’ont peut-être pas d’importance mais qui en ont sûrement énormément pour lui.

Ne pas le faire, peut en effet avoir des conséquences plus lourdes que tu ne le penses si c’est ce qui occupe actuellement ton esprit, Chère Cristina (Madame confiance me voit écarquiller les yeux)».

Si je devais mettre juste quelques mots sur les branches qui me construisent, je te dirai ceci :

  • Respectez-vous
  • Elaborez et construisez un projet ensemble
  • Montrez-vous disponible l’un envers l’autre
  • Ne cessez jamais de vous séduire
  • Essayer de vous adapter l’un à l’autre
  • Donnez, donnez, donnez ! (si vous voulez recevoir, évidemment et pas la chanson de Enrico Macias)
  • Et bien sûr, Communiquez ! La communication est ma grande sœur, souviens-en toi ma Chère Cristina. »

Chère Confiance, penses-tu que l’on puisse te retrouver une fois que l’on t’a perdue ?

Tout dépend de la raison qui t’a mené à perdre cette confiance.

 Une erreur est vite commise, rappelle-toi que nous ne sommes que des humains et sommes par conséquents imparfaits.

Nous avons tous nos moments de faiblesse.

Une chose est sûre : tu ne dois pas laisser affaiblir ta relation avec des mensonges, un manque de transparence voulu ou une ambiguïté dissimulée.

Tout comportement non constructif, irrespectueux, qui empêche l’autre de s’épanouir, voir même le fait souffrir est pour moi rédhibitoire.

L’infidélité est souvent un point de non-retour pour la confiance. Il est difficile de dépasser cet obstacle sans conséquences graves pour la vie de couple.

Et quand je parle d’infidélité, je parle d’infidélité  morale également. Cela viole ma clause du respect et je m’échappe en courant.

Si la personne qui a trahi ta confiance est un être qui t’est cher, seule toi peut choisir de savoir si tu souhaites lui redonner une deuxième chance.

Si elle te trahit à nouveau malgré cela, elle ne me mérite plus ou simplement ne te correspond pas.

Passe ton chemin. ».

Merci Madame La Confiance de m’avoir accordé cette courte entrevue.

Je sais que tu es très sollicitée et qu’il est difficile pour toi de répondre à toutes ces interrogations.

Je vais essayer, je vais essayer de suivre tes conseils.

Je vais essayer de te faire confiance.

Cristina

On peut, on doit abuser de la confiance d’une femme, mais jamais de sa méfiance… C’est dangereux. (Maurice DONNAY)

L’adultère dans le métro?

Ouah vous dites-vous. Elle assume la Cristina ! Elle confesse publiquement qu’elle trompe son amoureux dans le métro.

Bon, on recommence.

Est-ce que je suis la seule à avoir été choquée par les publicités d’un site d’adultère dont je tairai ici le nom? (mais vous allez vite deviner de quoi je parle…)

«  Le premier  site de rencontres extraconjugales pour les femmes, pensé par des femmes ». Bah voyons !

Ces affiches avec une mariée de dos que l’on voit croiser les doigts, vous voyez ?

Tout d’abord je félicite les personnes qui ont réalisé cette campagne marketing, impossible en effet de ne pas être interloqué par ces messages presque angéliques.

Donc, une affiche avec des vêtements fait la promotion de la marque de vêtements, right ?

Donc, une affiche avec une mariée qui croise les doigts, cela signifie quoi ?

  • Elle ne croit pas au mariage
  • Elle va essayer mais elle n’est pas sûre d’y arriver
  • Elle essaie déjà de se trouver un amant ?

La promotion de l’infidélité, affichée au regard de tous, on veut nous faire croire que c’est dans l’air du temps, que c’est la normalité ?

« Osez, croquez, savourez » proclame même une de ces affiches (c’est celle des pommes…exactement, vous avez tout bon).

« La monogamie ne serait pas dans la nature humaine. On prédit même des relations polyamoureuses »( je ne cite personne je vous dis, il ne manquerait plus que je leur fasse de la pub).

Vous y croyez, vous ?

La fidélité, n’était-elle  pas une condition sine qua none à la pérennité d’une relation amoureuse ?

Parfois, j’ai l’impression d’avoir 100 ans.

bisounours

J’ai vécu longtemps au pays d’Harmonie, Toubisou, Toucâlin, Toutaquin, Tougentil, Touronchon et Toucurieux ( je vous en bouche un coin, hein ? Je connais le prénom de tous les Bisounours), j’en conviens volontiers.

Les hauts et les bas, des périodes compliquées, des envies de tout plaquer, qui n’a pas connu ça ?

Toi ? Super ! Tu ne nous dis pas tout ! Et c’est ton droit.

Alors, Mesdames (puisque l’on nous rabâche sans cesse qu’un de ces sites a été fait par des femmes) et Messieurs : Sachez que quand un obstacle vient se  glisser dans notre parcours, notre réflexe premier n’est pas d’aller nous inscrire sur un site de rencontres extra-conjugales.

Cessez de nous faire croire que le faire est un acte banal.

L’explosion et les succès des sites de rencontres ne vous donnent pas le droit de surfer sur cette vague de la même forme : avoir envie de rencontrer quelqu’un pour nouer une relation(Sérieuse ou  occasionnelle) ne peut être comparable à la démarche de la recherche d’un amant.

Nous vivons dans une société de séduction, dans laquelle la sexualité ne fait plus partie des interdits, ok.

Super ! Laissez-nous vivre cela avec nos amoureux ! On veut bien essayer 🙂

Cessez de nous faire croire que quand notre moitié a du retard c’est parce qu’il a été voir quelqu’un d’autre ; que  quand il est accroché à son portable, il est sur un site de rencontres ; que quand il a changé de coiffure c’est pour une autre personne.

Et si on nous invitait plutôt à croire que l’amour est là (et pas que dans le pré) ?

Que c’est grâce à cet amour que l’on surmonte des crises,  que l’on a envie de plaire, de faire rêver l’autre, de changer les choses, prendre plus soin de soi ?

La fidélité n’est pas une valeur en déclin. L’amour encore moins.

Cessez de nous le faire croire.

On entend souvent dire que le sexe gouverne le monde.

Et l’amour ? Il le fait vivre.

Si vous n’y croyez plus, et bien, laissez-nous tranquilles !!!

Cadeau