Pas de Saint-Valentin pour nous cette année

IMG_0073
A l’hôtel Meyerhold SPA, Paris 9ème

Pas parce que nous avons décidé de faire nos rebels et de nous hisser aux côtés de la ligue des anti Valentine’s Day, militer tous culs nus dans la rue, tout le tralalala.

Définitivement pas (tu sais à quel point je suis pudique).

Laissez-moi vous confesser que nous sommes plutôt bons clients en matière de célébrations (oui des chocolats aussi, surtout les milkyway), nous ne ratons pas un clin d’œil du calendrier pour une petite attention, Outlook n’a même pas besoin de nous faire de rappels.

Tout est prétexte à faire, à dire, à offrir, à plaire, à se souvenir.

Souvent je me dis que j’aurai du vivre à l’époque de Lord Byron, être l’héroïne d’un roman de Jane Austen ou encore jouer dans « Orgueil et Préjugés ».

Sauf que ce ne serait pas compatible avec la Bridget Jones que je suis parfois (et je ne suis pas Keira knightley, détail non négligeable).

« La Belle su Seigneur » est de tous les temps, mon roman préféré, cela vous en dira quelque chose sur ma personnalité.

Je devrais mettre « romantique invétérée » sur mon CV, je suis consciente que je ne dis pas toute la vérité.

Heureusement, j’avais annoncé très vite la couleur à l’amoureux.

Nous étions ensemble depuis très peu de temps, quand je lui ramenais déjà (après un séminaire à la montagne), une kitschissime petite boule de neige avec un couple de marmottes et des petits cœurs.

IMG_0089
Nos marmottes qui nous protègent, chez nous

Pour qu’il ne prenne pas peur et qu’il ne s’enfuie pas la queue entre les jambes, je lui avais également offert un t-shirt sur avec le kamasutra des marmottes.

Cela faisait 1 pour l’amour, 1 pour le sexe, balle au centre.

Tout est une question d’équilibre dans la vie, n’est-ce pas ?

Et l’homme est resté (toujours la queue entre les jambes).

Nous ne fêterons pas la Saint Valentin le 14 février car nous ne sommes tout simplement pas disponibles, le calendrier affiche « date de recomposition de famille ».

Et oui, vacances scolaires obligent (encore ?!!!!), nous redevenons une famille au complet, ce qui dans notre cas, redevient la priorité.

Alors, nous, la Saint-Valentin, nous la célébrons un peu quand on veut, quand on le peut.

Oui, je sais, cela va te paraître bateau et complètement banal, mais c’est pourtant vrai, juré, craché (sans photo à l’appui).

Et finalement je crois que c’est ainsi que l’on devrait tous faire.

Le week-end dernier par exemple, l’amoureux avait détecté que j’étais sur le fil rouge, après une période compliquée (lui avec une charge de travail qui ne fait qu’accroître, l’adolechiant au top de sa forme, moi qui patine dans mes projets).

Il m’a annoncé vendredi que nous nous ne dormirions pas à la maison, qu’il avait réservé une chambre sur Paris dans un charmant hôtel.

Nous avons envoyé valser nos tâches quotidiennes plus tôt que prévu et nous sommes retrouvés, dans tous les sens du terme.

Restaurant corse, orgasme des papilles, verre de chianti, pièce de théâtre drôle juste ce qu’il nous fallait et délicieuse nuit.

Prendre un bon petit-déjeuner sans être pressé, s’accorder du temps, au bon moment.

IMG_0065
Adieu les Watabix en 5 minutes aujourd’hui !

What else ? Tout le reste restera entre lui et moi, je ne sais pas si vous êtes tous majeurs par ici.

Nous avons déambulé dans Paris le lendemain, comme de jeunes touristes en lune de miel.

C’est tout con hein, mais ça te remplit la chaudière de fuel pour un moment !

Et notre quotidien peut ainsi se parsemer de jolis détails, Saint-Valentin ou pas.

IMG_0075 (1)
Les jolies couleurs de la rue Crémieux que nous n’avions jamais vues en vrai avant

Se faire plaisir, serait si nous le pouvions, remplir le calendrier des chiots que tu t’es senti obligé d’acheter au facteur, tous les jours avec des cœurs en guise de croix, et pas seulement aux dates stipulées officielles.

Un texto, un gâteau, un câlin, une bouquet, un silence, une rose, un sourire, une tenue, et mille autres choses que nous nous offrons tous les jours.

Alors, cette année, la Saint Valentin nous ne la célébrerons pas pendant, mais l’avons croisée avant et partirons à nouveau à sa rencontre après.

Et vous ?

PS1- Parce que c’est toi, je peux te confier que l’amoureux dort encore avec le t-shirt marmottes (so sexyyyyy)

PS2- Parce que tu es encore là, je veux te dire aussi que la boule de neige siège dignement dans notre chambre (so kitschyyyyy)

PS3- Que la force soit avec vous 😉

Moi,je ne hais pas la Saint-Valentin

Je m’amuse à lire ici et là depuis la semaine dernière des billets sur la Saint Valentin.

Alors, d’emblée, je sais que je suis à contre courant.

Ce n’est pas grave.

C’est une fête commerciale. Oui, c’est vrai.

Entièrement d’accord et ma banquière partage également cet avis.

Nous n’avons pas besoin de la Saint-Valentin pour célébrer le jour des amoureux, cela devrait arriver tous les jours.

Oui bien sûr que l’on a pas besoin d’un jour spécial, et heureusement.

Ce serait bien triste d’attendre le 14 février pour se montrer que l’on s’aime ou avoir une attention particulière.

Mais est-ce qu’on a vraiment l’occasion, le temps et la volonté d’avoir une love attitude 365 jours par an?

Pendant mes années de célibat, après ma séparation en 2009, moi aussi j’ai maudit cette fête, dans mon for intérieur.

Parce que je me retrouvais seule devant Love Actually ou N’oublie jamais et mes 10 paquets de mouchoirs, je savais que j’allais pleurer et en plus, j’aimais ça (pleurer).

Ce n’est pas parce que j’étais seule le jour de la Sain-Valentin.

Parce que j’étais seule et que cela me renvoyait à ma réalité.

Tout simplement.

Je ne suis néanmoins jamais allée jusqu’à organiser une fête « Je déteste la Saint Valentin » » comme Heather dans Valentine’s Day (cela m’a fait pourtant bien rire).

valentines-day-the-movie

Car quand j’étais au bureau et je voyais certaines recevoir un joli bouquet ou partir déjeuner avec leur amoureux, leur sourire et leur air parfaitement guimauvesque rendaient mon petit coeur tout sucré à son tour et cela me remplissait de bonheur.

Et la vie est belle à vivre quand elle est exactement tricotée de petit moments de bonheur.

Donc si ce jour peut en devenir un de plus, pourquoi pas?

Nous n’avons effectivement pas besoin d’aller dîner à la Tour d’Argent ou recevoir le dernier Marc Jacobs en guise de preuve.

Nous somme prêtes à recevoir cette marque d’affection profonde tous les autres jours de l’année aussi :-).

Ce qui compte c’est d’avoir un je t’aime,une pensée spéciale,une marque d’attention, un « t’es belle ma poule », les 364 autres jours de l’année aussi,on est bien d’accord.

valentines-day

Pas que le 14 février.

Alors moi, cette année, parce que je suis heureuse et amoureuse, que je trouve que je n’ai pas assez d’occasions de lui prouver,j’ai décidé d’offrir à mon Valentin une opportunité supplémentaire de nous retrouver tous les deux, dans un endroit différent de celui de notre quotidien habituel.

Sans ressentir aucune pression, contrainte ou obligation.

Je n’affectionne pas le côté commercial de cette occasion, comme la plupart d’entre vous.

Je suis par contre absolument fan des coeurs, de ces visages béats et transis d’amour, des sourires observés, de ces moues langoureuses, de ces pensées lubriques que l’ont peut deviner.

Peu-être parce que je suis amoureuse de l’amour.

Je préfère mille fois cela que les gens aigris, vindicatifs de tout,qui en veulent au monde entier et qui détestent les gens amoureux sous prétexte qu’ils ne le sont pas.

Mais dites-moi franchement…est-ce que vous connaissez réellement quelqu’un qui n’accepte pas une marque d’affection, un je t’aime plus prononcé ou une attention particulière, simplement parce que ce n’est pas le bon jour pour le faire?

Moi, ce jour là, je n’attends rien de lui (sincèrement), je lui ai juste demandé de se rendre disponible.

Il ne sait pas où on va, je lui ai juste donné rendez-vous vendredi à 18:13.

Et il s’en fiche bien de savoir où on va.

Je ne l’ai dit à personne, juste à vous…

Alors oui, ce n’est rien d’exceptionnel, ce n’est pas la lune.

Mais ce sera encore un moment magique qui nous sera offert.

Un moment pour nous permettre d’atteindre les étoiles.

oscar wilde

Je suis toujours un peu la tête dans la lune, alors, si le 14 février, je peux être aussi dans les étoiles, ça me va bien!

Pourquoi j’irai voir 50 nuances de Grey au cinéma.

Miséricorde ! Quelle honte! Avouer en public que j’irai au cinéma voir 50 nuances de Grey.

Amants de la noblesse des mots et des grands auteurs se sont insurgés contre ce qu’ils ont sans hésitation qualifié de torchon.

Trop peu de filles avouaient jusqu’à présent avoir lu le livre ou même avoir envie de le lire.

Quand on en parlait, j’entendais le plus souvent dire que ce n’était pas de la littérature, que c’était vraiment dénigrant de lire de telles idioties, blablabla et reblabla.

Bon jusque là, on savait…et ce n’était pas ce que demandaient les dizaines de millions (dingue!) qui ont acheté le livre dans le monde entier, dès sa publication en 2012.

Ce n’était pas ce que je demandais non plus.

Pardonnez-moi, j’ai été faible :-).

Il est parfois bon et souhaitable de se rendre à un livre qui ne demande aucun effort intellectuel sinon celui d’assembler les syllabes et tout simplement se laisser aller 😇.

C’était très drôle de croiser les filles dans la rue ou dans le métro avec leurs yeux plongés dans toutes ces nuances grises du roman, qui essayaient de leur main droite de cacher presque honteusement la couverture du mal 😈.

Personnellement, je ne m’en suis jamais cachée.

-
Crédit Photo: http://www.lefigaro.fr/livres/

Ce sont des anciennes collègues de bureau, devenues aujourd’hui des amies (coucou les copines!) qui m’ont donné envie de le lire à travers leurs descriptions de Christian, cet homme plus que parfait en apparence.

J’ai lu les 3 Toms en une semaine!

fifty-shades

J’ai d’abord pesté parce qu’on m’avait vendu du rêve mais on ne m’avait pas dit que ça ne commençait pas avant environ la 100ème page…WTF. J’ai failli lâcher, puis une fois embarquée, je n’ai pas réussi à décrocher.

Alors, je vous rassure, moi non plus je n’ai pas trouvé que c’était un chef d’oeuvre.

Je n’ai pas été émerveillée et enivrée par la non délicatesse des tournures que prenaient les mots pensés par E.L James, l’auteur du livre.

Mais ce parfum d’interdit, d’érotisme plus que déclaré, cette intrigue écrite sur fonds noirs et en même temps ,cet homme si beau, cette Anastasia si fragile et tout à coup si débauchée me donnaient clairement faim de plus!

Alors tous les garçons avec qui j’en ai parlé m’ont posé THE question, avec les yeux sortis des orbites et la langue qui leur arrivait au niveau du pénis (au moins) : mais, euh, ça t’a excitée de le lire ce bouquin?

Messieurs, plus que ses descriptions langoureuses,impudiques, sensuelles, parfois luxurieuses et obscènes, je vous apprendrai qu’il s’agit également d’une histoire d’amour.

Histoire d’amour au départ perverse, certes, mais le mot magique est bien présent, AMOUR.

Mais oui, ça m’a parfois émoustillée ( ah si ma mère lisait ça)!

Et parce que nous ne sommes pas obligées de vouloir toujours des histoires complexes, des thématiques nobles et ou des sujets d’actualité.

Oui je me suis réjouie de lire l’histoire entre un mec à tomber, brillant, richissime, qui roule en R8 et qui claque des doigts pour obtenir ce qu’il désire et une jeune étudiante sublime et candide qu’il a décidé de faire sienne.

C’est puéril, superficiel, guimauvesque à souhait. Et alors?

Je veux de la guimauve, du rose, du sexy, du rêve, de la luxure, du fantasme, oui, oui, oui ❤️❤️❤️.

Est-ce que la réalité n’est pas assez sévère comme cela? La récente actualité ne nous l’a t-elle pas prouvé?

Oui je veux fantasmer sur grand écran!

Scène du film 50 shades of Grey Crédit Photo: http://www.today.com/
Scène du film 50 shades of Grey
Crédit Photo:
http://www.today.com/

Les acteurs principaux sont renversants de beauté, malgré toutes les critiques qui ont fleuri autour du casting.

Nous avions tous imaginé notre Christian et notre Anastasia.

Ce n’était pas eux que j’avais personnellement vu dans la peau de ces personnages.

Je voyais Christian BALE en Christian et Emma STONE en Anastasia.

Mais non , ils ne m’ont pas écoutée!

Ceux qui ont eu la lourde responsabilité d’incarner nos fantasmes (les miens du moins), les voici, et ils vous provoqueront une double lésion oculaire, vous ne pourrez pas dire le contraire:

DAKOTA JOHNSON Crédit Photo : http://fr.eonline.com/
DAKOTA JOHNSON
Crédit Photo :
http://fr.eonline.com/
Jamie DORNAN Crédit Photo : http://www.planetecampus.com/
Jamie DORNAN
Crédit Photo :
http://www.planetecampus.com/

Vous connaissez peut-être plus Jamie pour ses pubs non moins sulfureuses (protégez vos yeux) :

Publicité Calvin KLEIN avec Eva MENDES Crédit Photo : http://www.puretrend.com/
Publicité Calvin KLEIN avec Eva MENDES
Crédit Photo :
http://www.puretrend.com/

Ce beau gosse irlandais de 32 ans a en effet débuté sa carrière dans le mannequinat puis après 10 ans, a fait son apparition dans des séries comme Once Upon a Time ou The Fall.

Il n’était pas le premier choix du réalisateur…pourtant quelque chose me dit qu’il ne va pas le regretter.

La bande-annonce qui était attendue comme un véritable phénomène (je croyais même que c’était le film qui sortait avant l’heure, tellement il y a eu de raffut autour de cette dernière), nous a laissé entrevoir un Christian beau comme il n’est pas permis, classe, sexy, ô so sexy 😋.

Dakota Johnson n’est ni plus ni moins que la fille de Don JOHNSON et Mélanie GRIFFITH.

Sympa le résultat, non?

Pour rappel :

Mélanie GRIFFITH et Don JOHNSON en 1973 ! Crédit Photo : http://lauramcphee.tumblr.com/
Mélanie GRIFFITH et Don JOHNSON en 1973 !
Crédit Photo :
http://lauramcphee.tumblr.com/

Cette jeune femme, fille de stars, est âgée de 25 ans. Sa carrière oscille également entre modèle et petits rôles, le premier qui la met vraiment sous les projecteurs est la série américaine Ben and Kate en 2012, qui malheureusement pour elle ne rencontre pas de succès.

Contre toute attente et en désaccord avec les fans de la trilogie, elle est choisie en 2013 pour incarner Anastasia STEELE, cette jeune femme qui découvre qu’habite en elle une déesse intérieure qui lui souffle des secrets bien coquins.

A tout ça s’ajoutent d’autres beaux acteurs, dans un cadre magnifique à Seattle, du luxe, du sexe, un peu de sadomasochisme (n’ayons pas peur de le dire),de la tendresse, de la peur, de l’amour, plein d’amour.

Alors oui, je veux tomber amoureuse pendant 1h30, je veux rêvasser, rouler dans une voiture de luxe, habiter dans un appartement royal, qu’on vienne me chercher en hélicoptère, qu’on m’envoie des mails coquins, vivre cette vie d’esclave sexuelle de Christian GREY, faire l’amour au son de la version « Crazy in Love » de Beyoncé , adaptée pour le film. Je veux sentir que je suis l’élue. THE ONE.

OUI, je le veux!

Juste pendant 1H30.

Parce que le lendemain, j’allumerai ma télé et on me parlera à nouveau des attentats, du Nigéria, de la Syrie, on ne me parlera pas de la situation au Tibet mais je la connais, je continuerai à voir le vieux grand-père SDF devant chez Franprix, je m’engueulerai à nouveau avec ce con et puis l’autre conne aussi et mes enfants m’en feront à nouveau voir de toutes les couleurs.

ALORS…

Crédit Photo: http://9images.blogspot.fr/
Crédit Photo:
http://9images.blogspot.fr/

Sortie du film en France le 11 février 2015! (Opération Marketing : le film à aller voir pour la St Valentin ;-)).

See you les coquines 😎.