Le manque de confiance en soi peut-il mettre fin à une amitié?

J’avais déjà fait connaissance avec la copine qui vous en veut parce que vous êtes enfin heureux et vous le dites, je vous en avais d’ailleurs parlé ici.

Soit, je m’en suis remise, après tout, je ne peux rien y faire, je ne vais pas arrêter de montrer que je croque désormais ma vie à pleine dents, ma porte est  quand même toujours ouverte avec un petit verre de rosé et des olives posées sur la table basse si elle change d’avis (invitation inside).

Je n’avais par contre, pas encore rencontré la copine qui vous congédie parce que son cher et tendre a osé dire au cours d’une conversation banale et un peu arrosée qu’il me trouvait mignonne.

Personne n’a relevé, on s’en fout complètement d’ailleurs, nous sommes toutes deux en couple et heureuses.

Personne sauf elle (qui a relevé, je veux dire).

J’étais, il n’y a finalement pas si longtemps que ça, moi même de nature jalouse, et, je sais aujourd’hui pertinemment que cela venait de mon manque de confiance en moi.

Jamais une once de méchanceté par contre, j’ai toujours eu en tête que c’était moi qui avait un problème, pas les autres.

Je pense que c’est pareil pour elle, je l’ai toujours entendu dire qu’elle détestait son physique et il est vrai que je la sentais mal à l’aise quand arrivait dans le groupe une très jolie nénette.

Regards méfiants et paroles nonchalantes faisaient alors leur apparition.

Pas une once de méchanceté de sa part non plus.

C’est une fille intelligente (brillante même) et son jugement un peu dur disparaissait après avoir constaté que ces filles étaient aussi très sympas malgré leur 95C et leurs jambes fuselées !

Nous étions copines d’excellentes chouilles, d’incroyables fous rires, j’en ai d’ailleurs de mémorables en tête.

Nous avons ri et pleuré ensemble.

Source Pinterest
Source Pinterest
C’est aussi une fille joyeuse et très bonne vivante.

Ces derniers mois, nous nous sommes vues très rarement et elle était absente à tous nos rendez-vous organisés avec nos moitiés.

J’ai appris que son cher et tendre l’avait demandée en mariage et j’en ai été très heureuse!

Elle mérite tellement ce bonheur après quelques années sahariennes, et, il faut dire que du peu que j’ai pu voir de son futur époux, il est franchement chouette.

Je me suis empressée de lui envoyer un message pour la féliciter.

Pas de réponse.

Deuxième message, au cas où elle n’aurait pas vu le premier (les working girls de nos jours sont très occupées).

Pas de réponse.

Pas de problème, je ne suis pas une fille compliquée et je n’aime pas les histoires, je ne m’en formalise pas.

503a8be221bca5bc1924766e72cfac2f
Source Pinterest
Puis une amie commune me dit qu’elle a reçu l’invitation pour son mariage.

Et toi, me dit- elle?

Bah moi, non.

J’attends.

J’ai alors eu la conversation de la délivrance avec une autre amie du groupe, qui sans hausser un sourcil et n’ayant pas l’air de trouver cela surréaliste, m’a dit qu’elle savait pourquoi j’avais été écartée.

Ah oui raconte?! Ça m’intéresse un peu quand même !

Bah… Elle n’a pas digéré le fait que machin te trouve mignonne et elle n’aime pas se sentir en danger.

Ah ok.
C’est dommage pour vous car ça veut dire que machin vous considère toutes moches alors! Ahaha.

Je ne choisis évidemment pas mes amies pour leur physique mais il est vrai que ce sont toutes de jolies frimousses, bien plus mignonnes que moi, alors cet argument ne tient pas la route.

Je ne peux y croire.

Comme si je pouvais être une allumeuse, une piqueuse de mecs…

Comme si je n’étais pas folle amoureuse et en train de construire ma vie avec mon amoureux.

Danger ?

Je suis restée quelques jours dans une totale incompréhension, essayant de résoudre par tous les théorèmes mathématiques que je connaissais cette incroyable équation.

Puis, une fois de plus, je me dis que je ne pourrai changer les gens et je suis dans une phase de ma vie où je veux avancer et ne pas m’encombrer de détails qui pourraient me tirer vers le bas.

Ma petite tête se pose quand même quelques questions.

Je repense alors à une copine qui me racontait récemment qu’une de ses amies avait coupé les ponts parce qu’elle était inconsciemment jalouse du train de vie qu’elle semblait mener, une vie qui à ses yeux, était meilleure que la sienne.

Un autre sujet mais une réaction tout aussi absurde.

Amies un jour, amies toujours?

J’ai l’impression que ce n’est plus trop ça…comme dans les relations amoureuses, les amitiés se voient éclatées par des anecdotes stupides, des détails cocasses et un conséquent manque de communication.

Jalousie et envie y sont souvent associées…

Mais si aujourd’hui je me sens un peu nuageuse, amère et grise comme la météo du jour à Paris, je sais que demain est un autre jour,car aller de l’avant, il le faut.

Tu es jalouse? T’inquiète,ça passe.

Samedi dernier,nous avons été au Théâtre des Feux de la Rampe,voir une pièce dont nous avions envie depuis longtemps, La guerre des sexes.

Nous avons passé un super moment,je pense même avoir réussi à me faire 2 ou 3 abdos tellement j’ai ri (en même temps je reviens de loin…merci les enfants grossesses).

C’est donc une pièce que je vous conseille si vous êtes sur Paris et avez envie de passer une agréable soirée que vous pourrez prolonger avec un petit verre ou un resto sympa qui ne manquent pas dans ce coin de la capitale (9ème arrondissement,près des Grands Boulevards).

Mais ce n’est pas le propos les z’amies.

Les comédiens, Jo BRAMI et Kim SCHWARCK étaient tous les deux fort charmants.

Mademoiselle se baladant dans une tenue qui la mettait particulièrement en valeur,nous a révélé ses atouts qui ne laissaient,je pense (non,en fait je ne pense pas, je l’affirme, car j’ai vu les langues pendues et les yeux qui sortaient des orbites) aucun homme indifférent.

Moi même me suis dit qu’elle était sacrément jolie et drôlement bien dessinée,en gros,qu’elle était agréable à regarder (non, je ne suis pas bi.. Enfin, je ne sais pas).

C’est tout.

C’est tout? Tout ça pour ça?

Non mais vous n’imaginez même pas ce que cela signifie pour moi.

Moi,37 ans (enfin 38 dans 2 semaines je crois,on s’en fout) n’ai éprouvé à aucun moment une pincée de jalousie.

Moi,Cristina,ex jalouse compulsive,n’ai ressenti que de l’admiration envers cette jolie fille,alors que mon Cher et Tendre était assis à côté de moi,en train de la contempler,lui aussi.

Juré,craché.

9cdeb871b404994d572be1f8f71a1d52
Source Pinterest

Je vous assure, la  sordide célèbre émission Confessions Intimes n’avait qu’à bien se tenir avec moi il y a quelques années.

J’étais capable de pire, bien pire que ces piètres comédiens.

Avec le recul, je me dis que c’était presque pathologique tout de même,j’étais sacrément cinglée.

Les jolies copines de mon ex, je voulais leur donner de la mort aux rats à boire,la serveuse chez Hippo au décolleté XXL,je voulais lui faire avaler sa sauce poivre par le nez,la vendeuse chez Tara Jarmon à la taille 34 qui me dit que la super robe que je suis en train d’essayer me va à ravir (alors que je ressemble à une saucisse ligotée),j’ai envie de lui payer un abonnement annuel chez Mcdo.

Tout ça uniquement quand j’étais accompagnée par l’homme,évidemment.

Je ne suis pourtant pas une fille jalouse de nature,bien au contraire,on dit plutôt de moi que je suis généreuse,et pas que de poitrine,hé!

Je manquais juste terriblement de confiance en moi,en mon physique, en ces cuisses que je trouvais toujours trop grasses,ces fesses que je ramassais par terre ou mes hanches trop proéminentes.

Je me disais toujours que je n’arriverai jamais à garder aucun mec parce qu’il suffisait qu’il regarde à gauche ou à droite dans la rue, qu’il allume la télé sur Zone Interdite ou qu’il flâne sur le web pour qu’il trouve que je n’étais pas à la hauteur.

Jalousie et une grande intolérance à mon physique ont donc toujours été copines comme cochonnes chez ma petite personne.

Tout ceci était évidemment lié au regard que l’autre me renvoyait de moi.

Je pensais que c’était incurable et que j’allais être obligée de le déclarer à mon assureur.

bec64bdbc3b4ffa82b03d2c93557e425
Source Pinterest

Mais voilà,aujourd’hui tout est fini.

Je suis zen, plus sûre de moi et je suis redevenue complètement rationnelle (t’approche pas de mon mec quand même).

J’ai enfin compris qu’il y a des filles jolies à foison et que je ne serai jamais la plus belle,il y aura toujours mieux que moi… And so what ?

Moi aussi on me traite de bombasse dans la rue (moment d’auto – persuasion… bon j’ai pas dit qui).

J’ai enfin compris que même si l’ex de mon amoureux était beaucoup plus jolie que moi (je n’en suis pas convaincue à 200% mais je fais genre),c’est moi qui suis avec lui aujourd’hui et d’autres qualités il a du voir en moi, non?

J’ai enfin compris que l’homme regarde toujours les jolies filles, c’est plus fort que lui mais ça ne veut pas dire pour autant qu’il va aller lui soulever la jupe et lui rouler des pelles dans le prochain coin de rue.

J’ai enfin compris que moi aussi les hommes me regardent et que je plais donc un minimum… Je me la pète pas hein,je prends mon envol.

J’ai enfin compris que l’homme peut passer une soirée sans moi sur l’île de la tentation ( Paris et certains bars  où s’y trouvent des filles,disons, hummm, peu farouches) sans avoir envie de les copuler pour autant.

Élémentaire me direz- vous?

Pas tant que ça pour moi, cela fait juste quelques années que je le réalise.

Parce que j’ai repris confiance en moi.

Parce que je ne supportais plus être tourmentée et faire subir aux autres des crises de jalousie hystériques.

Parce que j’ai travaillé sur moi.

Parce que j’ai mûri et que les expériences m’ont appris que la jalousie n’était absolument pas une alliée du couple.

Donc si toi aussi aujourd’hui tu considères que tu es maladivement jalouse, t’inquiète, un peu de bouteille, 3 bonnes claques,une pincée de conscience et une dose généreuse de travail sur toi te feront comprendre qu’on vit tellement mieux quand on ne l’est pas, jalouse.

Je t’assure, ça ne sert à rien, essaie, tu vas voir.

P-S1 : Fais gaffe,je reste néanmoins très possessive.Je me soigne.

P-S2 : C’était de l’humour la bombasse,tu m’as crue?

Je suis heureuse, et alors?

BonheurdanssamainGenerationOptimiste

L’autre soir je suis allée dîner avec des copines.

Je prends toujours beaucoup de plaisir à les voir, d’autant plus que nous avons du mal à faire coïncider nos agendas supra chargés de maman, working girls et femmes parisiennes (comme je me la pète, j’adore). 😉

Une première tournée de Cosmopolitains (toute ressemblance avec les retrouvailles des héroïnes de Sex&TheCity est…vérifiée),et nous prenons des nouvelles les unes des autres et également de celles qui n’ont pas pu venir.

Puis quand je demande comment va Minnie (c’est son nom de scène, je vous rassure), je vois que ça coince et que mes compagnes de débauche sont gênées.

Que se passe-t-il? Oh, tu sais, il ne faut pas que tu le prennes mal mais bon,cela ne va pas très bien dans sa vie perso, elle est célibataire depuis un moment maintenant, ça va pas fort dans son boulot non plus, elle galère financièrement

Oui, je comprends,et alors? Raison de plus pour qu’on se voit, c’est fait pour ça aussi les copines, enfin je crois.

Se soutenir, parler, se changer les idées, échanger, partager, je me trompe?

Bah… elle dit qu’elle en a marre que tu lui renvoies ton bonheur à la figure, que tu sois toujours radieuse, que tu postes toujours des photos de toi, de vous, sur facebook, de vos week-ends… Voilà quoi.

Donc elle n’est pas venue, à cause de moi? Bon, pas que, mais, oui, un peu me disent-elles visiblement embarrassées.

Triste et déçue, je décide de ne pas me pencher  trop longtemps sur la question sur le moment, décidée à passer une bonne soirée.

Et ce fut une super soirée.

Le lendemain je tente quand même de l’appeler, Minnie, parce que honnêtement, non, je ne comprends pas.

1, fois, 2 fois, 3 fois, message sur répondeur. « Rappelle-moi ! ». Silence radio.

Je me décide alors à lui écrire un mail. 1 heure après je reçois sa réponse d’une page.

Sans vous retranscrire son courriel, son mail était un tricot (très mal ficelé) de reproches, plus inexplicables les uns que les autres.

Les photos de mon week-end en Toscane, nos vacances,ma photo de profil FB où je suis avec mon chéri, les fleurs qu’il m’envoie, mon air niais et amoureux quand nous nous voyons, ma volonté exagérée de vouloir rester séduisante, mes régimes à répétition, ma façon de m’habiller, ma gentillesse « insupportable » ( là je la cite vraiment)…

Crédit photo: http://reactiongif.org/
Crédit photo: http: //reactiongif.org

Cela ne fait pas du bien de voir ça quand on ne va pas bien, tu devrais le savoir, non?

NON.

En gros, je m’en prends plein la tronche parce que je montre trop que je suis heureuse et que je fais tout pour le rester?

Mais c’est un phénomène de mode ou quoi de maudire les gens qui osent dire que tout va bien?

Pourtant Pharel Williams lui même a remporté un succès fou en disant qu’il était HAPPY!

Mon amoureux a lui aussi eu la même expérience avec deux de ses amies qui ne voulaient pas le voir parce qu’elles mêmes ne traversent pas une bonne période, et que notre bonheur affiché au grand jour était une sorte d’outrage.

Quand il m’avait raconté, je lui avais répondu , elles sont connes et aigries tes copines!

Moi mes amis sont tous contents pour moi !

C’est moi qui ai l’air bien conne là…

Est-ce que c’est mal de dire que oui, tout va bien, que les choses se passent (enfin) bien pour nous?

Doit-on peser ses mots, cacher certaines choses,se contenir ou même faire semblant sous prétexte de pouvoir faire du mal?

Je me rappelle pourtant, il n’y a pas si longtemps que ça d’ailleurs, je me réjouissais d’entendre mes amis dire qu’ils avaient trouvé l’amour, qu’ils se mariaient ou avaient mis un bébé en route.

Je ne leur en voulais pas de me raconter tout ça sans filtre, je ne considérais aucunement que ce n’était pas respectueux envers moi, au contraire! Je m’en nourrissais ! Je prenais encore et encore, cela m’a tellement aidé à remonter la pente et, surtout, à me dire que moi aussi j’y arriverai un jour, bien qu’à ce moment là, je sois plus proche du trou que des étoiles!

Pourquoi y-a-t-il ce négativisme à l’encontre des personnes qui semblent s’aimer, qui veulent aller de l’avant, le montrent et le revendiquent?

Est-ce de la jalousie? De la méchanceté? De l’aigreur? Un mal être?

J’essaie vraiment de comprendre..Mais je n’y arrive pas.

Et je me rends compte qu’en effet, autour de moi, j’ai perdu quelques copains qui m’affectionnaient bizarrement plus quand j’étais célibataire et au bord du précipice.

Tout à coup, il n’ont plus le temps ou ils prétextent que c’est moi qui ne l’ai plus, parce que je suis sur « une autre planète ».

Et bien laissez-moi vous dire que justement parce que je suis sur mon nuage,j’ai de l’amour et de l’amitié à donner au centuple, des épaules encore mieux dessinées pour vous soutenir si vous en avez besoin et une oreille (même deux :-)) pour vous écouter.

Je ne me réjouis pas que ça n’aille pas ou que ça aille moins bien pour vous.

Je n’ai pas la prétention d’affirmer que je peux le changer, mais je peux peut-être vous aider. Je peux être là. Je suis là.

Le reste du chemin vous devez le faire seuls, par vous-mêmes. Vous devez décider si vous voulez reprendre votre destin en main.

Crédithttp://lesbeauxproverbes.com/
Crédit Photo :http://lesbeauxproverbes.com/

C’est ce que j’ai fait. je me suis réveillée un jour et me suis dit que c’était fini de me plaindre, de me complaire dans mon malheur et ma douleur.

J’étais la seule à pouvoir changer les choses.

Aujourd’hui je suis heureuse, mais je l’ai cherché, je l’ai voulu et me suis battue.

Mais rien n’est figé, rien n’est acquis. Pour le moment, je profite de ce qui s’offre à moi, et oui, je le vis à 2000 à l’heure et je dévore tout à pleines dents!

Mais je ne suis pas à l’abri de retomber, je ne crois plus en l’amour éternel et aux contes de fée depuis longtemps.

Et alors? Cela ne m’empêche pas de profiter pleinement de la vie !

Je remercie aujourd’hui mes amis et ma famille,  qui ont cru en moi et qui m’ont aidé à voir la vie sous un autre angle.

A aimer la vie.Tout simplement.

Alors ne m’en voulez pas de le montrer.

Le bonheur peut se multiplier à l’infini. Je suis certaine qu’il y a une part pour vous aussi.

Cherchez-la !

Photo prise à Pise lors de notre séjour en Toscane en juin 2014
Photo prise à Pise lors de notre séjour en Toscane en juin 2014